Forum Japon

 

[ S'enregistrer ]   [ Rechercher ]    [ Liste des Membres ]    [ Groupes d'utilisateurs ]   [ FAQ ]  
[ Connexion ]   [ Mes messages privés ]   [ Profil ]
Les études supérieures de Japonais en France

Recherche Rapide :
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 23, 24, 25, 26  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ForumJapon.com Index du Forum -> Japonais
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Unixorn
Modérateur


Inscrit le: 21 Déc 2009
Messages: 689
Points: 2694
Pays, Ville: Paris ; Alsace

MessagePosté le: 07 Mar 2012 01:07    Sujet du message:

 Note du Post : 3   Nombre d'avis : 1
Répondre en citant

A l'Inalco il y a effectivement des cours du soir / samedi mais je ne peux pas t'en dire plus, je ne suis pas là bas.

Pour avoir fait une année de double cursus (en fait je suis encore plus ou moins en train de le faire) je peux te donner des renseignements sur les horaires et comment gérer la chose.

Premièreement, il faut à mon avis commencer les deux cursus séparément, avec un an de décalage. C'est à dire dans ton cas de commencer tes études d'ingénieur puis l'an d'après celles de japonais. De plus ne fait ça que si tu es à l'aise dans ton premier cursus, c'est à dire que tu peux le valider sans devoir trop taffer (il faut pouvoir assurer 12 sans trop travailler), sinon le second cursus te sera fatal.

Juge également au l'aune de ta première année accomplie si tu es capable d'ajouter beaucoup de travail en plus et si tu as de (très) bonnes caapcités de mémorisation.

Ensuite, profite de toutes tes connaissances pour lésigner la où tu peux te le permettre, typiquement les matières qui ne sont pas fondamentales comme les langues (hors japonais), la bureautique, etc. En pratique, si tu sors d'une prépa scientifique, tu as normalement une équivalence de 120 crédits ECTS (2 années de FAC), tu peux essayer de faire passer ça pour valider les matières dont je viens de parler (celle qui ne sont pas du japonais dans une licence de japonais) par compensation.
Concrètement, je suis en deuxièmme année de LLCE japonais, j'ai fait compenser les 10h de modules annexes mais néanmoins obligatoire et je n'ai donc qu'à suivre et valider les 10h de langue et civilisation.
La réciproque est vrai aussi, c'est à dire que si tu peux prendre le japonais dans ton cursus d'ingénieur comme langue fais le, quitte à t'emmerder sévère en cours (en fait, à le sécher Rolling Eyes ), ce sera un cours de moins duquel te soucier.

Ensuite, il faut ruser pour alléger ce qu'il y a faire. L'idée c'est un peu celle du format MP3 : faire l'essentiel, mais ni parfaitement, et laisser tomber des choses peu utiles.
Exemple concret tiré de ma vie : les 3h de cours de langue et expression de la première année je les ai séchés parce qu'on y apprenait pas grand chose. Évidemment j'en paye encore toujours un peu le prix, mais ce n'est pour l'instant pas rédhibitoire pour la suite de mes études, puisque je suis fort en kanji, et que c'est surtout l'écrit qui est important à la fac.

Dans le même ordre idée, soit bien au clair sur tes priorités : si tu as une charge de travail que tu ne peux plus supporter, il faut que tu soit capable de lâcher le cursus le moins important (typiquement le japonais) pour réussir le premier, même si ça fait mal au coeur.
Surtout qu'en fac, il y a souvent des rattrapages qui permettent de rattraper un peu le coup, et donc de sacrifier un mois pour le repdnre plus tard quand il y a moins de travail dans le premier cursus.

Et enfin, prépare à bosser beaucoup, et que ça influe négativement sur tes relations sociales. Ne pas avoir de copine ça aide pas mal aussi à rester concentré sur ses études, a fortiori en double cursus (mais pas d'inquiètude, ce n'est pas en école d'ingénieur que tu risque d'avoir ce problème Laughing )

Et illustration finale (toujours tiré de mylife), pour une L2 d'informatique et une L1 de japonais allégée comme je l'ai dit précédemment :
- 40h de cours à faire, en pratique 36h de cours suivit
- 10 à 11h de cours certaines journées
- 3h de travail personnel par jour (sauf weekend), essentiellement des kanji
- j'avais le moral toujours bas à cause du stress, mais j'ai survécu
- j'ai globlalement réussi
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Twidona
Ceinture Blanche
Ceinture Blanche


Inscrit le: 30 Oct 2011
Messages: 3
Points: 0

MessagePosté le: 09 Mar 2012 00:44    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

Merci vraiment beaucoup pour les réponses, je prendrai le temps de réfléchir plus précisément à tout ça ce week-end.

J'aurai par contre deux autres petites questions :
– combien d'heures dormais-tu par jour ?
– au niveau des temps de trajet, tu habites prêt de tes deux formations, ou tu travailles pendant les trajets ? Je suppose qu'il vaut mieux que les deux lieus soit proches, et de préférence proches de là où j'habite pour éviter de perdre trop de temps, mais j'aimerais bien savoir comment tu as géré ça.

Voilà, et encore merci beaucoup pour les précédentes réponses. ^o^
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Unixorn
Modérateur


Inscrit le: 21 Déc 2009
Messages: 689
Points: 2694
Pays, Ville: Paris ; Alsace

MessagePosté le: 09 Mar 2012 10:59    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

Twidona a écrit:
J'aurai par contre deux autres petites questions :
– combien d'heures dormais-tu par jour ?
– au niveau des temps de trajet, tu habites prêt de tes deux formations, ou tu travailles pendant les trajets ?


Je dormais 7h (minuit - 7h). J'étais tout le temps fatigué mais c'est parce que je me couchais trop tard le weekend. Au bout d'un moment, on est tellement fatigué que travailler n'est plus vraiment efficace et il vaut mieux se coucher.
Tu as donc tout intérêt à te reposer, y compris à sacrifier 15 min en cours pour une sieste si tu n'y arrive plus.

Il faut aussi emporter de quoi manger durant la journée si tu n'a qu'une courte pause entre les cours à midi, voire pas de pause de midi.

J'habitais à 12 min des bâtiments de mon cursus 1, 15 de ceux du cursus 2.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Botchan
4eme Dan
4eme Dan


Inscrit le: 11 Sep 2004
Messages: 672
Points: 11619

MessagePosté le: 09 Mar 2012 23:25    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

La fougue des jeunes années empêche parfois les jeunes gens de faire les bons choix...
Quand on est décidé et ambitieux, on a souvent les yeux brûlés par l'envie... et on peut se placer dans des situations dépassant ses propres capacités et subir un échec que l'on pourrait pourtant éviter.

En dehors des conditions matérielles (le pognon...), je me permets de conseiller aux étudiants ambitieux d'être vraiment ambitieux et d'assurer une formation APRES l'autre. C'est moins "appétissant" mais c'est plus sûr et efficace.
Tu auras de meilleurs résultats en ne mélangeant pas les sujets d'études.

Evidemment, à chacun de voir ses capacités... si tu as eu une mention TB au bac, tu as les capacités de réussir un double cursus de manière satisfaisante, mais sinon, c'est prendre le risque d'échouer sur les deux cursus en même temps alors qu'en se concentrant sur un cursus après l'autre une bonne réussite serait tout à fait à portée de main...

Bref, il faut bien avoir conscience de ses capacités, ne pas se surestimer (ou se sousestimer aussi...).
_________________
"Avec ce pouvoir [de la réthorique], tu feras ton esclave du médecin, ton esclave du pédotribe et, quant au fameux financier, on reconnaîtra que ce n'est pas pour lui qu'il amasse de l'argent mais pour autrui, pour toi qui sais parler et persuader les foules." Platon, Gorgias (IVème siècle avant J-C) - NB : suis privé du droit de notation depuis Fukushima, devinez pourquoi !-
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Twidona
Ceinture Blanche
Ceinture Blanche


Inscrit le: 30 Oct 2011
Messages: 3
Points: 0

MessagePosté le: 10 Mar 2012 00:32    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

Merci beaucoup pour tes réponses Unixorn. =)

Botchan → Oh mais je n'ai jamais dit que le ferai, je ne sais pas encore, je n'ai pas encore pris le temps d'y réfléchir, je me renseignais déjà simplement sur la faisabilité de la chose.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Unixorn
Modérateur


Inscrit le: 21 Déc 2009
Messages: 689
Points: 2694
Pays, Ville: Paris ; Alsace

MessagePosté le: 10 Mar 2012 00:44    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

Oui pour les résultats, ça a clairement un impact. Deux cursus plutôt moyen plutôt qu'un bon.

Mais pas forcément de manière démentielle non plus. Ça n'impacte pas plus mon premier cursus que le fait de m'y ennuyer ou de le trouver en décalage avec la réalité, entre autres. Dans le second (japonais) je me paie même le luxe de majorer de temps à autre une matière, et pas la plus facile.

Ça n'a pas vraiment d'intérêt d'avoir de très bonnes notes, sauf si tu vises des choses spécifiques comme un échange, alors là oui autant le faire après et le faire bien (mais bon, dans ma fac le système d'échange vient de changer, donc les bonnes notes ne servent plus à grand chose).

Bref, il faut que les notes qu'on peut obtenir avec ce type de cursus s'accordent avec ce que l'on veut ensuite. Ici encore, à chacun de voir.

La seconde piste, hors double cursus, c'est d'y aller en auto-didacte. Et pour l'avoir fait un an, on y avance très lentement comparé à des cours (j'ai juste appris 500 kanji, mais ça me sert bien cette année haha). Pour la simple raison qu'on ne pense pas forcément à travailler, ni qu'on s'y force. Comme ça rentre plus dans le domaine du loisir, on a tendance à ne bosser que les trucs qu'on qualifie d'intérêt.
Dernier point faible, c'est qu'on passe souvent à côté de choses (notamment quand les choses deviennent pointues) et qu'on n'a généralement pas de soutien extérieur.

Mais ce n'est pas dénué d'intérêt (c'est comme ça que j'apprend le chinois, et même si mon niveau est à pleurer, il est mieux que rien et ouvre quelques portes), à condition de savoir travailler de manière autonome.

Maintenant avec internet et quelques dizaines d'euros, surtout à Paris, on trouve largement de quoi travailler et d'occuper un bon moment. Et c'est quand même plus cool comme rythme, même si évidemment le niveau à temps équivalent est bien moindre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
radmoh
Ceinture Blanche
Ceinture Blanche


Inscrit le: 07 Déc 2012
Messages: 4
Points: 0

MessagePosté le: 08 Déc 2012 15:29    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

Bonjour,


Je suis étudiant en première année de master recherche en histoire dans une fac parisienne. Dans le cadre de mon projet de recherche, j'ai besoin d'apprendre le japonais (moderne, et surtout classique), afin de pouvoir lire des sources japonaises.

Pour le moment j'hésite à m'inscrire en double cursus et commencer l'année prochaine (donc lorsque je serai en M2, si tout se passe bien ^^) une LLCE à Diderot.

Plusieurs options s'offrent et je ne sais pas si cela est possible :


- trois ans à faire une LLCE : le problème étant les volumes horaires. Si j'ai bien compris, hormis le S1 avec son stage de pré-rentrée, c'est 17 heures de cours par semaine sans compter tout le travail personnel présent à côté. Le seul moyen serait que je ne prenne que les cours de langues et pas de cours de civilisation (un peu bizarre pour une licence de LLCE). Mais je ne sais pas si c'est possible : par exemple, j'ai déjà mon C2i. Or, le cours sur le C2i est obligatoire à Diderot si j'ai bien compris. Donc, est-ce possible de jouer avec le système d'équivalence ? (ayant déjà une licence d'histoire, je peux m'inscrire en L3 japonais, mais ça ne servirait à rien, étant donné que je n'en ai jamais fait).

- passer par un DU Japonais : il parait qu'on peut atteindre un niveau jlpt n2 si on fait les deux ans du DU et si on bosse à côté ? Est-ce vrai ? L'avantage étant le volume horaire assez pratique. Et si je peux entrer en troisième année de LLCE, ça pourrait être intéressant.

- tout simplement apprendre en autodidacte et puis passer un diplôme ou test comme le JLPT.



Pour mon projet professionnel il est vital que j'ai un diplôme qui certifie mon niveau de langue en japonais. Ayant posé la question à plusieurs universitaires qui consacrent leur recherche sur le Japon, ils sont formels : faire une LLCE pour avoir un diplôme permettant d'obtenir une bourse pour partir au Japon et voir leurs sources.

Mais ce qui est intéressant, ce sont des avis d'étudiants (j'avoue, non spécialisés sur le Japon) qui me disent qu'il vaut mieux aller en auditeur libre par exemple, car la charge de travail serait trop grande et risquerait d'empiéter sur mon travail en master.

=> un grand contraste dans les avis consultés donc ^^.


Comme vous pouvez le voir, j'ai beaucoup réfléchi (voire trop) sur cette question dont j'ai du mal à trouver un bon compromis entre apprendre le Japonais en trois ans au moins et encore, j'espère ne pas être trop ambitieux, et continuer mon parcours en histoire dont je n'ai pas beaucoup de difficulté. La dernière solution, serait d'abandonner mon projet... .

PS: L'option "voyager au Japon" est malheureusement impossible, étant donné que je n'ai pas les moyens financiers (trop pauvre pour faire un voyage, trop riche pour être boursier), et dans le cadre de mes études en histoire, cela compliquerait.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Botchan
4eme Dan
4eme Dan


Inscrit le: 11 Sep 2004
Messages: 672
Points: 11619

MessagePosté le: 08 Déc 2012 16:34    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

Faut juste savoir ce que tu veux : apprendre le japonais a un niveau "recherches en histoire" ?
Si oui, donc :

Soit tu fais "Master" + Licence" en même temps et, soyons lucides, tu vas souffrir et en plus te planter.

Soit tu prends le temps de réussir ce que tu veux : tu fais une licence avec mention, puis tu reprends ton "master" et l'obtiendra dans de bonnes conditions en travaillant sur des outils en japonais (si tu es bon en "histoire" et en japonais).
[EDIT : donc tu en as pour deux ans minimum si tu démarres de zéro et que tu bosses très bien et très beaucoup, donc 3 ans minimum si tu es "normal"]

Tu n'apprendras pas la langue japonaise pendant ton sommeil (et sûrement pas le classique !), donc même si tu entres directement en 3ème année de licence de japonais grâce aux équivalences de diplômes, tu devras te mobiliser à 100%, et sûrement pas à 50%, pour maîtriser le japonais au moins un peu.

NB : tu auras compris qu'entre suivre les conseils des profs ou des étudiants, si tu hésites, c'est que t'es pas très très bien parti... ressaisi-toi et fais des choix à la hauteur de ton souhait pour l'avenir.
_________________
"Avec ce pouvoir [de la réthorique], tu feras ton esclave du médecin, ton esclave du pédotribe et, quant au fameux financier, on reconnaîtra que ce n'est pas pour lui qu'il amasse de l'argent mais pour autrui, pour toi qui sais parler et persuader les foules." Platon, Gorgias (IVème siècle avant J-C) - NB : suis privé du droit de notation depuis Fukushima, devinez pourquoi !-


Dernière édition par Botchan le 08 Déc 2012 23:04; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Unixorn
Modérateur


Inscrit le: 21 Déc 2009
Messages: 689
Points: 2694
Pays, Ville: Paris ; Alsace

MessagePosté le: 08 Déc 2012 17:43    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

À mon avis :

Option 1, pas viable, je veux dire, pas en même temps qu'un M2.

Option 2, faisable, je la recommande. Ça met la pression d'un diplôme pour bosser, avec les autres de cours qui vont avec et il est possible dans certains cas de l'utiliser comme passerelle. Mais ça demande énormement d'investissement personnel, donc je ne sais pas si c'est compatible avec un M2.

Option 3, méthode trop longue pour atteindre un niveau égal avec une formation, pas assez de pression pour bosser beaucoup et bien sur le long terme.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
eve
Modérateur


Inscrit le: 20 Sep 2003
Messages: 2432
Points: 26642
Pays, Ville: Tokyo

MessagePosté le: 09 Déc 2012 02:08    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

radmoh a écrit:
- passer par un DU Japonais : il parait qu'on peut atteindre un niveau jlpt n2 si on fait les deux ans du DU et si on bosse à côté ? Est-ce vrai ? L'avantage étant le volume horaire assez pratique. Et si je peux entrer en troisième année de LLCE, ça pourrait être intéressant.

Je ne connais pas très bien le DU, mais ça me semble vraiment optimiste avec un DU qui a assez peu d'heures. Le JLPT est en début d'année scolaire, et dans mon observation, les étudiants de début de licence avaient du mal à obtenir le niveau 2 (après 2 ans de JP intensif en DEUG donc).

Citation:
- tout simplement apprendre en autodidacte et puis passer un diplôme ou test comme le JLPT.
(...)
Pour mon projet professionnel il est vital que j'ai un diplôme qui certifie mon niveau de langue en japonais.

C'est là que je ne comprends pas : tu as besoin d'un diplôme en JP pour quoi et dans quel cadre ? Le JLPT c'est un certificat et non un diplôme.
Quel genre de bourse tu vises ?
De quelles sources JP tu parles ?

Si tu veux apprendre le japonais classique, il faut déjà apprendre le japonais moderne et ça demande un gros investissement horaire quelle que soit la méthode.
Surtout si tu dois travailler sur des sources en kango qui demandent déjà un niveau licence au minimum.

Dans tous les cas, il va y avoir un problème de "décalage", car même si tu bosses à fond l'an prochain tu n'auras qu'un niveau "débutant/intermédiaire" en fin d'année LLCE/DU/autre. Si tu peux (et arrives à) faire un Master 2 avec en même temps, ça te lance sur un début de doctorat en n'étant sans doute pas encore prêt pour les sources japonaises.

(Je dis ça sans méchanceté, je tente juste d'estimer les choses de façon rationnelle).

EDIT : ortho


Dernière édition par eve le 09 Déc 2012 11:42; édité 2 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ForumJapon.com Index du Forum -> Japonais Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 23, 24, 25, 26  Suivante
Page 24 sur 26

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB 2.0.16 © 2001, 2002 phpBB Group (Traduction par : phpBB-fr.com)