Regard sur le Japon
Regard sur le Japon
Regard sur le Japon
[ S'enregistrer ]   [ Rechercher ]    [ Liste des Membres ]    [ Groupes d'utilisateurs ]   [ FAQ ]  
[ Connexion ]   [ Mes messages privés ]   [ Profil ]

Le comportement des Japonais à l'étranger
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum index -> Faits de Société
Voir le sujet précédent / Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Rayou
Ceinture Orange
Ceinture Orange


Inscrit le: 24 Fév 2004
Pays, Ville: France, Bretagne

Envoyer un message privé Voir le profil de l'utilisateur
Ce message n'a pas encore été noté.

Moi je suis d'accord avec Epohrolias, ce n'est qu'une histoire de mémoire sélective. On ne remarque que les défauts dans un tout. Par exemple si il y a une tache sur un mur tu te rappellera qu'il y avait une tache mais pas forcement s'il était fissuré ou non. On ne retient que ce qui nous choc le plus. Avec les personnes c'est pareil, on ne retient que leurs défaut et non leurs qualités.
Enfin c'est ce que je pense. Laughing
Revenir en haut
  Répondre en citant   08 Avr 2004 00:09
roban corpo
5eme Dan
5eme Dan


Inscrit le: 20 Sep 2003
Pays, Ville: japon, saitama-ken

Envoyer un message privé Voir le profil de l'utilisateur
Note du Post : 3.8   Nombre d'avis : 5

Je suis d'accord avec l'analyse de Gaboriau sur le sujet,
Citation:
Par exemple suffit qu'un seul japonais sur vingt japonais laisse son appartement dans un état lamentable pour en faire une vérité ?

et j'irais plus loin dans cette remarque, toujours de Gaboriau :
Citation:
IL faudrait également savoir de qui ont parle exactement : du touriste ? De l'étudiant ? du travailleur qui n'est là que pour certain temps ? De l'immigrant ? C'est certains qu'un touriste n'aura pas les mêmes comportements qu'un immigrant.


De qui parlent-on ? Certainnement pas du japonais cadre, envoye par son entreprise a Paris qui debarquera avec toute sa famille pour une duree relativement longue. Je pense qu'il est plus frequent de rencontrer ce genre de probleme avec une population jeune, qui passeront d'une vie aupres de papa-maman a une veritable vie "d'adulte" en louant seul un petit appartement dans un univers inconnu et tellement different de ce qu'il ont pu connaitre dans leur univers familliale jusqu'alors. Imaginez le changement :
-Une grande partie des taches menageres (menages et courses, factures etc ) etait regentees par maman.
-Une vie insouciante ou le travail salarie n'est pratiquement utilise dans un but de subvenir a des besoins lies aux loisirs.

egalement, je me permettrais de remarquer qu'une grande partie de ces "etudiants" qui decident de passer une annee (ou plus) en Europe, viennent pour concretiser un projet de vie que l'on pourrait parfois peut etre considere comme un echappatoire a une vie qu'ils jugent trop formatee, trop rigide meme ... C'est avec ce sentiment de (trop?) grande liberte qu'on en arrive avec ces quelques cas extremes que vous relatez...

Dans le cas ou certains voudraient realiser des statistiques, je n'ai encore jamais eu a regler ce type de problemes avec de jeunes Japonais venu en France pour etudier et que j'ai "pris sous mon aile" afin que leur sejour se passe le mieux du monde sur Paris ... J'espere que cela continuera ainsi !
_________________
http://lepqn.freehostia.com/
Revenir en haut
  Répondre en citant   08 Avr 2004 15:38
Danscot
4eme Dan
4eme Dan


Inscrit le: 07 Juil 2004
Pays, Ville: Kyoto

Envoyer un message privé Voir le profil de l'utilisateur
Note du Post : 4   Nombre d'avis : 3

Cette question, déjà ancienne, est intéressante. Il y a encore une dizaine d'années, la réputation des locataires japonais en France était plutôt bonne dans l'ensemble, tant pour les agents immobiliers que pour les propriétaires particuliers, qui insistaient pour avoir encore des japonais(es), et qui prenaient soin de déposer leurs offres auprès des associations japonaises, nihonjinkai, etc.

Il est toutefois très probable que ce profil moyen se soit dégradé avec les années, mais il est bien difficile d'être objectif devant des cas rapportés. Ce qui est certain, c'est que le touriste mâle japonais est de plus en plus perçu comme arrogant. En fait, il se comporte tout simplement en bon "kyakusama = kamisama", qui brusquement n'est plus obséquieux, comme on l'attend souvent d'un asiatique, image d'épinal qui rappelle celle des immigrants chinois aux USA, dont la docilité apparente fut ensuite taxée de "fourberie"). Hé, oui, on est jamais vraiment bien vu Wink

Bref, il semble y avoir à la fois une émancipation du japonais candidat à la différence (qui ne sait déjà plus être poli dés qu'il parle anglais, comme au cinéma américain), et un effet retard dans la perception. En gros, un japonais aurait moins le droit d'avoir un "caractère" qu'un autre ressortissant. Il y a peut-être une émotion exagérée des occidentaux, qui n'ont pas d'autre étude sociologique sous la main hormis les mangas!

Ayant longtemps travaillé avec des migrants en tant que psychiatre, tant en France que dans d'autres pays, j'ai eu l'impression que c'était surtout le groupe social dans lequel on vivait qui façonnait en grande partie les comportements, et que la transplantation a des effets très différents d'une "personnalité" à l'autre. La raison et la longueur du séjour semble également déterminante. Les suisses et dans une moindre mesure les allemands, ont également eu cette réputation de se montrer odieux lors de brèves incursions chez leurs voisins. Mais une fois intégré dans le pays d'accueil, et surtout s'ils fondent une famille, cela disparait.

Même dans les années 1970, il existait déjà une minorité de japonais "troublesome", et pas seulement parmi les artistes... le candidat à l'immigration est souvent un instable émotionnel, nous en savons tous quelque chose
Wink

Il y a aussi une période de quelques mois à quelques années, avant que le "surmoi" se refasse des interdits et de nouveaux ennemis. Tous les paranos ont donc l'air faussement guéris pendant cette période, dit-on....

Je pense néanmoins, que dans l'ensemble, le japonais expatrié reste beaucoup plus discret et respectueux des règles que d'autres populations, mais il ne faudrait pas tomber toutefois dans la caricature.

Je dispose de statistiques "pathologie/nationalité" chez les migrants, mais vous savez ce que cela vaut Razz

Merci pour cette intéressante discussion.
Revenir en haut
  Répondre en citant   07 Juil 2004 14:52
Petit dragon
Ceinture Marron
Ceinture Marron


Inscrit le: 07 Juin 2004
Pays, Ville: Saint Tropez

Envoyer un message privé Voir le profil de l'utilisateur
Envoyer l'e-mail
Note du Post : 4   Nombre d'avis : 1

Je profite de la remonté du texte pour participer Smile

Mon expérience est un peu différente car, d'une part, j'habite en province, et d'autre part mes contacts avec ceux que je qualifierais d'étrangers se fait au travers de mon travail estival, qui se situe dans un restaurant de la côte d'azur...

Contrairement à ce qu'on pourrait croire, je n'y voit donc pas que des touristes, mais aussi (et souvent) des gens invités par des francais dans le cadre d'affaires. Ainsi il m'a été donné de voir ces personnes aux origines diverses et variées, de l'asiatique à l'américain en passant par tous les pays qui se trouvent entre les deux.

Ben là le "choc des cultures", il passe vite fait à la trappe, et ca recadre un peu l'humain, sans distinction de couleur de peau, de traits physiques "caractéristiques" ni même de provenance.

Tous les pays avaient une palette gigantesque et sans commune mesure avec les stéréotypes, de l'américain très classe, parlant mieux le francais que la plupart d'entre nous, et possédant un gout culinaire très fin, au suisse qui p... a côté.

Et pour les japonais alors ?? Ben pareil, ou presque... J'ai eu "l'honneur" de serrer la main de Nakata, et de discuter avec des japonais en voyage d'affaire sur Paris descendu sur la côte pour un week end. Et bien aucun d'entre eux n'avait de comportement décalé, leur manières correctes et jamais, mais vraiment jamais, il ne se sont fait remarqué par leur arrogance ou leur language (toujours en anglais s'entend). En fait, a part pour les pourboires (mais ca c'est un autre débat Wink ), je peux vous dire qu'on apprécierait d'avoir que des clients comme ca !!

Enfin bref, tout ca pour dire que, même s'il existe des exceptions à la règle, les japonais (et les asiatiques en général, du moins ceux ayant assez d'argent pour venir sur la côte), ont tout de même de bien meilleures manières en général que les autres. Toujours polis, ils sont exigeants c'est vrai (mais tous nos clients le sont) mais néanmoins très agréables.
_________________
Il ne faut jamais menacer si l'on n'est pas capable de frapper. N. De Machiavel
Revenir en haut
  Répondre en citant   07 Juil 2004 15:24
Danscot
4eme Dan
4eme Dan


Inscrit le: 07 Juil 2004
Pays, Ville: Kyoto

Envoyer un message privé Voir le profil de l'utilisateur
Ce message n'a pas encore été noté.

Content de te connaître et de lire ton témoignage, Petit dragon!

Je crois que tu es très bien placé pour observer ces clients japonais, en comparaison avec les autres "cultures" qui passent sur la côte, sans avoir le temps de t'y attacher, et c'est bien plus objectif ainsi.

Au plaisir...

PS. Nakata, quelle chance! Je ne connais que sa réputation dans les clubs. Il doit être hyper-sympa, non?
Revenir en haut
  Répondre en citant   07 Juil 2004 15:36
Petit dragon
Ceinture Marron
Ceinture Marron


Inscrit le: 07 Juin 2004
Pays, Ville: Saint Tropez

Envoyer un message privé Voir le profil de l'utilisateur
Envoyer l'e-mail
Ce message n'a pas encore été noté.

[HS]

Pour Nakata il fait très stéréotype des joueurs de foot (encore un truc ou les barrières culturelles n'existe pas beaucoup) : il était là en vacance, sans doute avec un verre (ou deux ?) de trop...

Quoi qu'il en soit je l'ai trouvé très simple, franchement ouvert (il a signé le livre d'or du restaurant avec plaisir) et dans l'ensemble rien de bien différent avec les jeunes aisés passant quelques jours sur la côte.

Mais bon il ne faut pas oublier que le contact que j'ai avec tous ces clients reste très superficiel, donc te dire si c'est un type sympa ou un c.. c'est pas trop dans mes cordes !

[/HS]

En effet il n'y a pas d'attachement avec tout ce monde (au mieux je reconnais le visage d'une cliente au milieu de la boîte si je sors après le boulot...), et comme eux ne sont pas là non plus pour établir des liens, ils ont tendance à être plus "naturels" (c'est un milieu tout de même où le naturel n'est pas majoritaire). C'est d'ailleurs là qu'on voit la différence entre les asiatiques et les occidentaux (s'entend les asiatiques vivant en Asie, pas les occidentalisés), car pour ces derniers ils ont souvent un genre "emprunté". C'est assez difficile à décrire, mais les japonais qui viennent au restaurant se comporte visiblement en accord avec leurs principes et leur mode de vie, tandis que pour les autres, il y'a parfois décalage (un rappeur avec un cigare de 25 cm, ca fait bizarre...).
_________________
Il ne faut jamais menacer si l'on n'est pas capable de frapper. N. De Machiavel
Revenir en haut
  Répondre en citant   07 Juil 2004 16:18
lightman
2eme Dan
2eme Dan


Inscrit le: 25 Fév 2004
Pays, Ville: Osaka

Envoyer un message privé Voir le profil de l'utilisateur
Visiter le site web du posteur
Note du Post : 3   Nombre d'avis : 1

Je pense qu'il y a aussi une maniere de se comporter ou de s'exprimer qui est considéré comme normale au Japon mais ce comportement est percus differement a l'etranger.

Je me rapelle de cette histoire qu'on m'avait rapporté, d'un quelqu'un qui avait loger un Japonais pour un jour c'etait étonné de voir sa salle de bain completement innondée. Bien ayant vécu au Japon, j'ai expliquer qu'au Japon les salles de bain son differentes et qu'ils se lavent en dehors de la baignoire avant de renter dans celle-ci, je pense que c'était la premiere sortie de ce Japonais hors du Japon et il ne connaisait que cette facon de faire, malgré tous ce comportement a laissé une mauvaise impression a la personne qu l'avait acceilli.

Aussi a mon avis les Japonais semblent plus rustres en général comparés a notre comportement, c-a-d que le code social est différent, par exemple dans les magazins ou les restos, on est toujours acceuillit chaleureusement et généralement je souris ou je fait un petit signe pour ou je dis 'doomo', mais les clients Japonais généralement pne jette meme pas un coup d'oueil au personnel, ce qui peux avoir l'air de snobisme, et aussi le language Japonais qui est fait de reponses courte qui 'claque', de gronements , de murmures et de movements sacadés de la tete, ce qui peux donner une image un peu rustres des Japonais.

L'autre jour je voyais un reportage a la tv ou une Japonaise recherchais des aspects de la culture Japonaise a l'etranger et a un moment elle rentre dans un magazin d'estampes Japonaises a Paris et elle deboule dans le magazin et se presipite sur des estampes un coupant la route a un client et en hurlant, et bien je ne sais pas si le spectateur Japonais l'a remarqué mais moi j'étais plié de voir la face outré du client francais qui devais ce dire "C'est japonais sont vraiment sans gene !" Very Happy
Revenir en haut
  Répondre en citant MSN Messenger  08 Juil 2004 03:19
Danscot
4eme Dan
4eme Dan


Inscrit le: 07 Juil 2004
Pays, Ville: Kyoto

Envoyer un message privé Voir le profil de l'utilisateur
Ce message n'a pas encore été noté.

Petit dragon a écrit:
[HS]

Pour Nakata il fait très stéréotype des joueurs de foot (encore un truc ou les barrières culturelles n'existe pas beaucoup) : il était là en vacance, sans doute avec un verre (ou deux ?) de trop...

Quoi qu'il en soit je l'ai trouvé très simple, franchement ouvert (il a signé le livre d'or du restaurant avec plaisir) et dans l'ensemble rien de bien différent avec les jeunes aisés passant quelques jours sur la côte.

Mais bon il ne faut pas oublier que le contact que j'ai avec tous ces clients reste très superficiel, donc te dire si c'est un type sympa ou un c.. c'est pas trop dans mes cordes !

[/HS]

En effet il n'y a pas d'attachement avec tout ce monde (au mieux je reconnais le visage d'une cliente au milieu de la boîte si je sors après le boulot...), et comme eux ne sont pas là non plus pour établir des liens, ils ont tendance à être plus "naturels" (c'est un milieu tout de même où le naturel n'est pas majoritaire). C'est d'ailleurs là qu'on voit la différence entre les asiatiques et les occidentaux (s'entend les asiatiques vivant en Asie, pas les occidentalisés), car pour ces derniers ils ont souvent un genre "emprunté". C'est assez difficile à décrire, mais les japonais qui viennent au restaurant se comporte visiblement en accord avec leurs principes et leur mode de vie, tandis que pour les autres, il y'a parfois décalage (un rappeur avec un cigare de 25 cm, ca fait bizarre...).


Merci pour ces précisions et anecdotes très rafraîchissantes.
J'ai été très intéressé par le "... se comporte visiblement en accord avec leurs principes et leur mode de vie, tandis que pour les autres, ...". C'est bien observé ! Smile

à plus
Revenir en haut
  Répondre en citant   08 Juil 2004 08:25
Danscot
4eme Dan
4eme Dan


Inscrit le: 07 Juil 2004
Pays, Ville: Kyoto

Envoyer un message privé Voir le profil de l'utilisateur
Note du Post : 3   Nombre d'avis : 1

lightman a écrit:
Je pense qu'il y a aussi une maniere de se comporter ou de s'exprimer qui est considéré comme normale au Japon mais ce comportement est percus differement a l'etranger.


absolument. Beaucoup de "kanchigaï" viennent de l'inversion des marques de modestie, par exemple. Ce qui est perçu comme "cool" en France, est souvent "komaru" au Japon.

lightman a écrit:

Je me rapelle de cette histoire qu'on m'avait rapporté, d'un quelqu'un qui avait loger un Japonais pour un jour c'etait étonné de voir sa salle de bain completement innondée. Bien ayant vécu au Japon, j'ai expliquer qu'au Japon les salles de bain son differentes et qu'ils se lavent en dehors de la baignoire avant de renter dans celle-ci, je pense que c'était la premiere sortie de ce Japonais hors du Japon et il ne connaisait que cette facon de faire, malgré tous ce comportement a laissé une mauvaise impression a la personne qu l'avait acceilli.


Très bon exemple, en effet. Il m'est arrivé aussi d'expliquer à des chauffeurs de taxis français pourquoi ces clients en apparence si gentils "laissaient les portes du taxi ouvertes"
etc...

lightman a écrit:

Aussi a mon avis les Japonais semblent plus rustres en général comparés a notre comportement, c-a-d que le code social est différent, par exemple dans les magazins ou les restos, on est toujours acceuillit chaleureusement et généralement je souris ou je fait un petit signe pour ou je dis 'doomo', mais les clients Japonais généralement pne jette meme pas un coup d'oueil au personnel, ce qui peux avoir l'air de snobisme, et aussi le language Japonais qui est fait de reponses courte qui 'claque', de gronements , de murmures et de movements sacadés de la tete, ce qui peux donner une image un peu rustres des Japonais.

Oui, là si les japonais se mettaient à communiquer avec les staff, ce serait sans doute une belle panique, et le patron serait bien embarassé d'empiéter sur les snacks et les "mamas".

C'est la balance qui fait le poids....
Revenir en haut
  Répondre en citant   08 Juil 2004 08:32
remuka
7eme Dan
7eme Dan


Inscrit le: 22 Sep 2003
Pays, Ville: Tokyo, Setagaya-ku

Envoyer un message privé Voir le profil de l'utilisateur
Visiter le site web du posteur
Note du Post : 4   Nombre d'avis : 1

Sujet intéressant...
Je m'en voudrais de faire des généralisations - notamment sur le célèbre mais réducteur "soto/uchi". Pourtant je pense que des individus vivant dans une société ou la pression sociale et très forte, et ou les relations interpersonnelles se construisent surtout par rapport à autrui, lorsqu'ils arrivent dans une société ou cette pression est moindre et ou l'on est plus "individualiste", peuvent se sentir pris d'un sentiment grisant de liberté - et/ou d'angoisse...

D'autant plus si comme l'a très justement souligné Roban, s'il s'agit d'étudiants en ryuugaku (遊学 Wink ) qui profitent d'une année à l'étranger pour "devenir adultes" et se confronter à l'expérience d'une autre culture (ce qui est bien souvent très relatif, l'aspect communautaire restant très fort chez nos amis nippons, même à l'étranger), c'est d'autant plus flagrant. Ils vont "se lâcher" pendant un an ou deux, s'amuser, et comme dès leur retour au japon, ils savent qu'ils vont devoir réintégrer une société relativement plus coercitive que la notre (j'ai eu des surprises avec certaines personnes que je connaissais en France, que j'ai revues au Japon, et qui avaient un comportement très différent de mes souvenirs), ils en profitent à fond.

Le cas de la personne qui va travailler en France et tenter de faire sa vie ici est un cas que je connais moins Rolling Eyes , je m'abstiendrais donc d'en parler ici...

Sur un sujet proche, voir notamment :
http://www.forumjapon.com/forum/viewtopic.php?t=1619

EDIT : orthographe + nuances
_________________
Sucre. | Candyland.jp


Dernière édition par remuka le 08 Juil 2004 14:02; édité 1 fois
Revenir en haut
  Répondre en citant   08 Juil 2004 12:52
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum index -> Faits de Société Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Développé par phpBB 2.0.16 © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com