Forum Japon

 

[ S'enregistrer ]   [ Rechercher ]    [ Liste des Membres ]    [ Groupes d'utilisateurs ]   [ FAQ ]  
[ Connexion ]   [ Mes messages privés ]   [ Profil ]
Quand le dragon japonais ressort ses griffes

Recherche Rapide :
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ForumJapon.com Index du Forum -> Le Japon dans le Monde
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
So-chan
Ceinture Marron
Ceinture Marron


Inscrit le: 18 Déc 2010
Messages: 341
Points: 1225
Pays, Ville: Tokyo

MessagePosté le: 24 Aoû 2012 16:19    Sujet du message: Quand le dragon japonais ressort ses griffes

 Note du Post : 4   Nombre d'avis : 1
Répondre en citant

Il est bien loin le temps ou le Japon était une grande puissance militaire reconnue et crainte de tous. La période d'après guerre, dans un Japon devenu pacifiste a longtemps calmé les désirs du pays de redevenir une grande puissance militaire. L'entrée dans le 21e siècle change progressivement la donne. L'article 9 de la Constitution (qui contraint le Japon à n'avoir qu'une armée d'auto défense, les Jietai) est de plus en plus la cible des dirigeants japonais qui souhaitent le supprimer.
Il y a peu, le gouvernement japonais a allégé les contraintes auxquelles était soumis le complexe militaro industriel pour exporter de l'armement depuis les années 60.

Les Jietai qui ne sont officiellement qu'une armée d'auto défense sont pourtant puissants : ces forces sont entrainées et équipées d'armement moderne. Elles ont montré d'ailleur leur efficacité à plusieurs reprises (par exemple au cours de la catastrophe du 11 Mars 2011).

Lors du précédent conflit diplomatique opposant la Chine et le Japon autour des Senkaku, ce dernier avait cédé en raison du manque d'experience du premier ministre de l'époque, Kan Naoto.
Aujourd'hui, un nouveau conflit éclate mais le Japon sort ses griffes. Concernant les ilots Senkaku, les chinois nationalistes entrés illégalement en eau japonaise pour revendiquer la domination chinoise sur les Senkaku furent arretés puis relachés. Une contre offensive a alors eu lieu coté japonais puisqu'une centaine de nationalistes japonais ont plantéle drapeau nippon sur les iles. Deplus les autorités japonaises, sous la pression du gouverneur de Tokyo, Ishihara Shintaro, ont annoncé qu'elles allaient acheter les ilots Senkaku qui sont actuellement la propriété d'une riche famille japonaise qui les détient depuis l'ère Meiji.
Des fonds furent mis en place par le gouverneur de Tokyo afin d'obtenir des dons des citoyens japonais dans le but d'acheter ces iles. Ces fonds ont reçu près de 14 millions d'euros de dons.

L'archipel Senkaku est à priori un archipel d'ilots peu interessant mais en y regardant de plus près, ses fonds marins recèlent de quantités importantes d'hydrocarbures. Les eaux alentour sont également très poissonneuses.

Autre provocation venant du Japon, deux ministres japonaisdu gouvernement Noda se sont rendus "à titre privé" au sanctuaire Yasukuni ou reposent des criminels de guerre de rang A dans le premier ministre,le général Tojo Hideki qui avait les renes du pouvoir dans les années 30-40 en tant que ministre de l'armée puis premier ministre avant d'etre renversé par un complot mené par la famille impériale japonaise qui souhaitait mettre fin au conflit.


Parallèlement, le président sud-coréen Lee Myung-bak a multiplié les provocations à l'encontre du Japon en appelant ces derniers à regler le problème des femmes de réconfort, en réclamant les excuses de l'empereur japonais s'il voulait venir en Corée du Sud, en visitant les ilots contestés Dokdo (administrés par Seoul mais revendiqués par Tokyo). Le Japon a alors haussé d'un ton en réclamant les excuses de Lee Myung-bak pour ses propos, notamment à l'égard de l'empereur japonais, en rappelant l'ambassadeur du Japon à Seoul, en envoyant une lettre de protestation (écrite par le premier ministre lui meme) envoyée à Lee après avoir été rendue publique, en tentant de porter l'affaire des Dokdo devant la Cours Internationale de Justice.

Les autorités sud coréennes qui ne cessaient de mettre de l'huile sur le feu ont du calmer la situation après les menaces de Tokyo de sanctions économiques : renoncer à l'achat d'obligations d'Etat sud coréennes en vertu d'un accord trilatéral conclu entre Tokyo, Séoul et Pékin en mai dernier, en remettant en cause l'accord swap de devises signé entre les deux pays lors de la visite de Noda à Seoul et en révisant un système d'échange de devises nippo-sud-coréen, créé en 2001 pour aider la Corée du Sud à ne pas connaître de nouveau les problèmes rencontrés à la fin des années 1990 lors de la crise financière asiatique.

C'est la première fois que le Japon utilise des menaces économiques pour parvenir à ses fins.
_________________
Praying for Japan
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Maitre K
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 20 Sep 2003
Messages: 2697
Points: 25951
Pays, Ville: Nishinomiya

MessagePosté le: 24 Aoû 2012 16:55    Sujet du message:

 Note du Post : 4   Nombre d'avis : 1
Répondre en citant

Citation:
Aujourd'hui, un nouveau conflit éclate mais le Japon sort ses griffes. Concernant les ilots Senkaku, les chinois nationalistes entrés illégalement en eau japonaise pour revendiquer la domination chinoise sur les Senkaku furent arretés puis relachés.


Ah ah, plutôt qu'un dragon, j'aurais dit un tout petit chaton. Laughing

Si le Japon avait voulu faire un exemple, les chinois arrêtés auraient du être placés en garde à vue, poursuivis pour violation des eaux territoriales et séjour illégal et jugés. A la place, ils sont simplement expulsé... Moi je dis que c'est pas un coup de griffe bien méchant.


Mais grattons un peu plus profondément... Pourquoi cette histoire de Senkaku et Takeshima est ravivée aujourd'hui ? A qui cela profite-t-il ?

- coté chinois: cela permet de focaliser la colère "populaire" contre le vieil ennemi japonais alors que les manifestations dans les provinces pauvres contre le gouvernement n'ont jamais été aussi importantes. C'est la fameuses "soupape de sécurité" nationaliste.

- côté japonais: c'est un excellent moyen de diriger l'attention du publique sur autre chose alors que l'on parle augmentation des impôts et non-sortie du nucléaire.

- côté coréen: j'avoue ne pas suivre assez l'actu nationale coréenne pour me prononcer, mais je pense qu'on doit pouvoir sans trop de mal chercher des raisons assez proches de ce qui se passe en Chine ou au Japon.
_________________
I'm so gifted at findin' what I don't like the most
So I think it's time for us to have a toast
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ElectronLibre
Modérateur


Inscrit le: 20 Oct 2007
Messages: 1454
Points: 16361
Pays, Ville: Jiyuudenshirando

MessagePosté le: 24 Aoû 2012 17:07    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

En passant ... l'efficacité des forces d'autodéfense reste à démontrer. Elles n'ont pas encore subi l'épreuve du feu. C'est surtout l'ombre de l'allié américain qui fait réfléchir la Chine.
_________________
"Chez un homme politique, les études c'est quatre ans de droit, puis toute une vie de travers."
(Coluche)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
So-chan
Ceinture Marron
Ceinture Marron


Inscrit le: 18 Déc 2010
Messages: 341
Points: 1225
Pays, Ville: Tokyo

MessagePosté le: 25 Aoû 2012 00:26    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

Citation:
- coté chinois: cela permet de focaliser la colère "populaire" contre le vieil ennemi japonais alors que les manifestations dans les provinces pauvres contre le gouvernement n'ont jamais été aussi importantes. C'est la fameuses "soupape de sécurité" nationaliste.

- côté japonais: c'est un excellent moyen de diriger l'attention du publique sur autre chose alors que l'on parle augmentation des impôts et non-sortie du nucléaire.

- côté coréen: j'avoue ne pas suivre assez l'actu nationale coréenne pour me prononcer, mais je pense qu'on doit pouvoir sans trop de mal chercher des raisons assez proches de ce qui se passe en Chine ou au Japon.


Coté coréen, c'est l'approche des élections présidentielles. Coté chinois on peut rajouter le changement de dirigeants à la tete du pays.

Ma comparaison avec un dragon est plutot un rappel de l'ère d'avant guerre, quand le Japon était une puissance militaire.
_________________
Praying for Japan
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sakana ôji
3eme Dan
3eme Dan


Inscrit le: 25 Oct 2007
Messages: 760
Points: 6111
Pays, Ville: tokyo

MessagePosté le: 25 Aoû 2012 19:12    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

Citation:
Parallèlement, le président sud-coréen Lee Myung-bak a multiplié les provocations à l'encontre du Japon en appelant ces derniers à regler le problème des femmes de réconfort, en réclamant les excuses de l'empereur japonais s'il voulait venir en Corée du Sud, en visitant les ilots contestés Dokdo (administrés par Seoul mais revendiqués par Tokyo).


Je me demande ou se situe la provocation dans le fait de demander des excuses a propos des esclaves sexuelles (''femmes de reconfort'' haha) qui n'ont jamais ete faites de vive voix et dans le fait de visiter ses propres iles... Rolling Eyes
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Akinoshima
Ceinture Verte
Ceinture Verte


Inscrit le: 02 Juil 2010
Messages: 75
Points: 344

MessagePosté le: 26 Aoû 2012 00:05    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

sakana ôji a écrit:

Je me demande ou se situe la provocation dans le fait de demander des excuses a propos des esclaves sexuelles (''femmes de reconfort'' haha) qui n'ont jamais ete faites de vive voix et dans le fait de visiter ses propres iles... Rolling Eyes


La provocation se situe dans le fait que le président coréen se sert d'un problème pour résoudre un problème électoral de son parti. Il a déjà vu les hommes politiques japonais et il a été plus intéressé par des contrats économiques qu'autre chose. Donc il vient de donner la possibilité au Japon de faire appel à la justice international pour résoudre un problème frontalier et du coup les esclaves sexuelles sont passé comme d'habitude en second plan.
Concernant la période de colonisation japonaise. Il y a une partie de la population qui pense bien qu'il y a eu une colonisation barbare et qu'il faut s'excuser mais il y a aussi un groupe qui s'oppose et considère que les japonais se sont déjà excusé (l'empereur en 1989 et beaucoup des premiers ministres).
Des la part des coréens c'est une peu la même chose, il y a ceux qui sont outragé par l'attitude japonaise et tous ceux et celles qui viennent faire du tourisme, veulent vivre ici et cherche à faire du commerce.
C'est comme d'habitude une histoire des sous, les japonais ont payé pour indemniser les victimes qui n'ont jamais vu cet argent (et je me demande si les japonais ont véritablement payé une grosse somme) et du coup les victimes défendent leur droit. Les victimes ne se battent pas pour des excuses, ils se battent pour qu'on reconnaisse leur situation à l'époque coloniale et qu'il y ait réparation.
_________________
Etranger en France et étranger au Japon, étranger même chez moi, bref fils du monde.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
So-chan
Ceinture Marron
Ceinture Marron


Inscrit le: 18 Déc 2010
Messages: 341
Points: 1225
Pays, Ville: Tokyo

MessagePosté le: 28 Aoû 2012 02:44    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

C'est totalement scandaleux ! La voiture de l'ambassadeur du Japon en Chine a été attaquée par un fou furieux qui en a profité pour souiller le drapeau japonais ! Si un pays n'assure pas la sécurité des représentants d'un autre c'est que ce pays a perdu la tête dans la recherche de la légitimité du parti communiste !
N'ont donc pas l'intention d'arreter ce fou furieux ou bien serait ce un de leurs agents venu mettre encore de l'huile sur le feu ? Après les chinois s'étonnent que 80% des japonais s'en méfient !

Quant à la Corée du Sud, un sondage interessant fait par le Mainichi revèle que globalement, 50% des japonais (hommes et femmes, peu importe l'age) ont changé d'opinion sur la Corée suite à la crise. Cette vision négative de la Corée augmente en fonction de l'age. De 25% chez les jeunes à 60% chez les vieux. Attention, ce sont juste ceux qui ont une autre image de ce pays suite à la crise. Il est possible de ne pas avoir tout simplement changé d'avis (négatif depuis le début).
_________________
Praying for Japan
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
iriakun
1ere Dan
1ere Dan


Inscrit le: 19 Nov 2010
Messages: 707
Points: 2064
Pays, Ville: Tokyo

MessagePosté le: 28 Aoû 2012 02:46    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

Ishihara il en tient une couche aussi franchement mais c'est une habitude :
http://cariostro.img.jugem.jp/20120716_12075.jpg
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bati
Ceinture Bleue
Ceinture Bleue


Inscrit le: 22 Juin 2011
Messages: 165
Points: 652

MessagePosté le: 28 Aoû 2012 05:23    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

Lors d`une récente visite chez mes beaux parents, la TV etait (comme toujours Sad ) allume, et il y avait un reportage sur le sujet.

Le petit commentaire de mon beau-pere a ete : "vu que le president koreen va perdre les prochaines elections, il essaye de foutre le prochain president (du parti oppose) dans la merde".

En googlelant vite fait, je suis tombe sur ca

Citation:
Le 27 avril 2011, une série d'élections partielles se sont tenues en République de Corée (du Sud). La coalition d'opposition conduite par le Parti démocrate (centriste) a remporté une nette victoire sur le Grand parti national (GPN, conservateur, au pouvoir) du président Lee Myung-bak, à l'issue de scrutins marqués par une participation plus élevée que d'ordinaire lors d'élections partielles. Ces élections étaient considérées comme un test avant l'élection présidentielle de décembre 2012 et les élections législatives du printemps 2013.


Akinoshima>

Pour le coup des femmes-esclaves, il me semblait (je ne suis pas sur) que le probleme avait ete regle, par des excuses officielles, et un joli petit virement banquaire....
C`est ce que j`ai compris d`un debat TV assez populaire, co-presente par Takeshi Kitano.

quelqu`un a des infos sur le sujet ?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Akinoshima
Ceinture Verte
Ceinture Verte


Inscrit le: 02 Juil 2010
Messages: 75
Points: 344

MessagePosté le: 28 Aoû 2012 05:57    Sujet du message:

 Note du Post : 3   Nombre d'avis : 2
Répondre en citant

bati a écrit:
Akinoshima>

Pour le coup des femmes-esclaves, il me semblait (je ne suis pas sur) que le probleme avait ete regle, par des excuses officielles, et un joli petit virement banquaire....
C`est ce que j`ai compris d`un debat TV assez populaire, co-presente par Takeshi Kitano.

quelqu`un a des infos sur le sujet ?


Je t'envoi un lien qui peut nous eclairer sur ce qui s'est passé dans les années 90:
http://www.planetenonviolence.org/Femmes-Oubliees-Femmes-de-Reconfort--Esclaves-Sexuelles-de-l-Armee-Japonaise-Pendant-la-Seconde-Guerre-Mondiale_a1153.html
_________________
Etranger en France et étranger au Japon, étranger même chez moi, bref fils du monde.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ForumJapon.com Index du Forum -> Le Japon dans le Monde Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB 2.0.16 © 2001, 2002 phpBB Group (Traduction par : phpBB-fr.com)