Forum Japon

 

[ S'enregistrer ]   [ Rechercher ]    [ Liste des Membres ]    [ Groupes d'utilisateurs ]   [ FAQ ]  
[ Connexion ]   [ Mes messages privés ]   [ Profil ]
L'électricité sans câbles électriques : on y arrive !

Recherche Rapide :

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ForumJapon.com Index du Forum -> Science et Technologie
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Max
Modérateur


Inscrit le: 24 Nov 2003
Messages: 769
Points: 10559

MessagePosté le: 29 Sep 2008 08:28    Sujet du message: L'électricité sans câbles électriques : on y arrive !

 Note du Post : 3.66   Nombre d'avis : 3
Répondre en citant

Voici une nouvelle qui pourrait bien me mettre au chômage dans quelques années ... En effet, Nobuyuki Kaya - professeur de l'Université de Kobe - et son équipe viennent de réussir à transporter de l'électricité sans l'aide de câbles/fils entre deux îles d'Hawaï distantes de 148 km

Certes, l'idée n'est pas nouvelle puisque l'histoire de l'électricité sans fil a commencé dès le début de la dite électricité et qu'au XIX Nicholas Joseph Callan est le premier à faire une transmission d'une énergie électrique sans fil en combinant deux découvertes (l'électroaimant en 1825 par William Sturgeon et le principe de l'induction électromagnétique par Michael Faraday en 1831. )

Mais ce qui est vraiment interessant est le chemin parcouru depuis les années 70 puisque Nobuyuki Kaya a réussi à faire son expérience sur une distance cent fois supérieure à celle qui avait été atteinte à l'époque.

C'est bien joli de n'avoir plus de fils (rêver, plus de fils derrière télé et ordinateur .... ah, le bonheur), mais à quoi cela peut il vraiment servir ?

La réponse est : à pouvoir transmettre de l'énergie depuis des centrales solaires qui seront ... dans l'espace placée sur l'orbite terrestre.

Comme le dit Nobuyuki Kaya “Nous pensons que les centrales solaires spatiales sont l’une des sources les plus prometteuses d’énergie pour l’avenir, Elles peuvent fournir une électricité propre n’importe quand et n’importe où dans le monde”. Aujourd'hui, c'est complètement utopique surtout lorsqu'il ajoute la puissance de la dite centrale d'1 Tera Watt, soit la puissance d'une tranche nucléaire, mais cela mérite de poser les bonnes questions et de trouver des pistes de réflexions sur comment continuer à avoir de l'énergie alors que toutes nos ressources sont épuisées.

Car l'un des problèmes en plus du cheminement sans fils de l'énergie est de savoir quels sont les conséquences sur l'homme car il n'y a pas de secret, le transport se fait par micro-ondes et aujourd'hui, nous ne savons pas encore les conséquences réelles sur les humains. Il n'y a qu'à voir la multitude d'études farfelues sur les téléphones portables et les conséquences sur le cerveau : la réponse est pourtant simple : nous ne savons pas les conséquences, les études devant être plus poussées.

Pour terminer sur une note optimiste, on peut noter qu'“en transportant de l’énergie par micro-ondes sur une distance de 148 km, ce qui est le quart de la distance entre une orbite basse et le sol, nous avons réalisé une démonstration qui sera très utile pour les futures expériences de transport d’électricité sans fil depuis l’espace”, souligne le professeur Noboyuki Kaya

Diverses sources :



EDIT : Mise en page
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Asakaze
1ere Dan
1ere Dan


Inscrit le: 15 Juil 2007
Messages: 145
Points: 1950
Pays, Ville: Paris

MessagePosté le: 29 Sep 2008 16:47    Sujet du message: Re: L'électricité sans câbles électriques : on y arrive !

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

Max a écrit:
cela mérite de poser les bonnes questions et de trouver des pistes de réflexions sur comment continuer à avoir de l'énergie alors que toutes nos ressources sont épuisées.

La première bonne question à se poser, avant de chercher de nouvelles sources d'énergie, est de se demander comment l'économiser. Or, d'après RTE (gestionnaire du transport d'électricité), les pertes électriques sur le réseau THT et HT en France s'élèvent à 13 TWh par an. C'est autant d'énergie supplémentaire que doivent produire nos centrales, en pure perte.

Pas besoin d'être un prix Nobel pour imaginer qu'il y aura plus de pertes sans les fils qu'avec. Ma question est donc de savoir quel est le rendement des différentes technologies WiTricité, c'est-à-dire quelle quantité d'énergie doit être produite (finalement c'est bien ça qui compte) pour pouvoir, disons, allumer une ampoule de 60 W à 148 km de distance.

Plutôt que de mettre des centrales électriques dans l'espace, je trouve plus judicieux de rapprocher le lieu de production du lieu de consommation. C'est moins spectaculaire mais ça me semble plus logique économiquement et écologiquement.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Baleine des Sables
Ceinture Blanche
Ceinture Blanche


Inscrit le: 16 Avr 2009
Messages: 28
Points: -32

MessagePosté le: 03 Sep 2009 09:16    Sujet du message: Le Japon veut créer son énergie dans l'espace

 Note du Post : 3   Nombre d'avis : 2
Répondre en citant

Le Japon veut créer son énergie dans l'espace.

Le ministère de l'économie japonais a annoncé, mardi 1er septembre, qu'un groupe de seize entreprises, dont les poids lourds Mitsubishi Electric et Ihi, participeront durant quatre ans à un ambitieux programme de recherche ayant pour objectif de créer une centrale électrique dans l'espace.

Le groupe de recherche est chargé de développer une technologie permettant de transmettre de l'électricité sans câbles, sous la forme de micro - ondes. Si les résultats sont satisfaisants, le Japon projette de mettre en orbite un satellite de test, couvert de panneaux solaires, qui générerait un gigawatt d'électricité, soit de quoi alimenter près de 300 000 foyers. Le budget de l'opération s'élève à 21 milliards de dollars.

Hors de l'atmosphère terrestre, qui filtre une partie importante du rayonnement solaire, les panneaux photovoltaïque ont un rendement bien supérieur à celui obtenu au sol. Ils ne sont pas non plus tributaires des conditions climatiques. A plusieurs reprises, la NASA s'est également intéressée à la production d'électricité dans l'espace, sans qu'aucun projet aboutisse.

Lien de l'article : Cliquez ici
_________________
Pourquoi Windows veut dire fenêtre ?

万歳ルジャポン!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Max
Modérateur


Inscrit le: 24 Nov 2003
Messages: 769
Points: 10559

MessagePosté le: 26 Nov 2009 14:25    Sujet du message: Le Japon travaille à l'installation d'une station solaire spatiale

 Note du Post : 4   Nombre d'avis : 1
Répondre en citant

Source : Les échos

Le Japon travaille à l'installation d'une station solaire spatiale

[ 26/11/09 ]
D'ici à 2030, le Japon pourrait être capable de produire de l'électricité à 36.000 km de la Terre et de l'envoyer par micro-ondes. Un projet faramineux, qui confirme les ambitions de l'Archipel dans le domaine spatial.
MICHEL DE GRANDI, Les Echos correspondant à Tokyo.

C'est sans doute l'un des projets technologiques les plus fous. L'agence spatiale japonaise, la Jaxa, rêve d'installer une centrale solaire spatiale à un horizon de trente ans. Pas moins de seize entreprises japonaises, parmi lesquelles Mitsubishi Heavy Industries (MHI) et IHI, sont d'ores et déjà associées aux travaux de recherche pour ce projet estimé à 2.000 milliards de yens (15 milliards d'euros). Pour Mitsubishi Heavy Industries, le spatial est un secteur extrêmement important, car le groupe fabrique déjà le lanceur H2-A et H2-B, mais aussi les satellites gouvernementaux qu'il place en orbite. Sur ce projet spécifique de centrale solaire, MHI va par exemple consacrer quatre ans de recherche à l'envoi d'électricité par micro-ondes.

Un coût prohibitif


Dans sa forme ultime, la station solaire sera positionnée en orbite géostationnaire à 36.000 kilomètres de la Terre, et produira jusqu'à1 gigaWatt d'électricité à partir de 4 km² de panneaux solaires. Pour y parvenir, la Jaxa devrait procéder par étape et d'abord développer un démonstrateur orbital d'environ1 kiloWatt d'ici à 2017 puis, au-delà de 2020, un autre démonstrateur de 2 mégaWatts équipé de panneaux solaires équivalents à un hectare. L'intérêt principal d'une telle installation est de pouvoir produire de l'énergie en permanence tout en s'affranchissant des contraintes météorologiques. S'il dégagera très peu de CO 2 , le système permettra aussi de faire fi des enjeux géostratégiques.

Dans la pratique, le défi apparaît autrement difficile à relever, pour deux raisons essentielles. Son prix tout d'abord. Sachant que chaque tonne envoyée dans l'espace génère un coût estimé à 10 millions d'euros, le prix de revient de ce genre d'installation devient vite prohibitif, lorsque la masse en orbite devrait être comprise entre 10.000 et 20.000 tonnes. La technologie constitue l'autre obstacle majeur, car personne aujourd'hui ne maîtrise l'envoi d'énergie depuis l'espace. Au Japon, les tests réalisés en laboratoire montrent qu'il est possible de faire bouger sur quelques centimètres une voiture électrique miniature à partir d'une source située à environ 10 mètres. Ce n'est pas tout. Une fois l'envoi d'énergie maîtrisé, d'autres difficultés devront être résolues, comme la direction et la précision du faisceau. Enfin, nul ne sait aujourd'hui quelles perturbations l'ionosphère, la région ionisée de l'atmosphère située entre 60 et 800 kilomètres d'altitude, peut engendrer sur le signal.

Démesuré, ce projet de centrale solaire est aussi un vecteur d'image pour la Jaxa en lui permettant de montrer les ambitions du Japon dans le domaine spatial. Lassé d'être considéré comme« suiviste des autres nations dans la conquête spatiale, le Japon a décidé d'être plus actif en amenant en même temps des technologies nouvelles »,explique Mathieu Grialou-Osawa, représentant du CNES au Japon.

Publié en juin dernier, le plan spatial du Japon fixe diverses priorités. Outre le séjour d'un astronaute japonais dans la station spatiale internationale, que le Japon finance à hauteur de 12 %, le plan met l'accent sur l'observation de la Terre et du climat. Il prévoit aussi l'envoi d'un satellite, « Ibuki » chargé d'observer les gaz à effet de serre. Il fixe une autre mission, déjà en cours, celle d'envoyer avec le lanceur H2-B un cargo de l'espace pour la station spatiale internationale. Le premier lancement, le mois dernier, s'est déroulé sans problème. La retraite de la navette américaine étant programmée pour 2010, le Japon va, avec d'autres nations, envoyer un cargo par an pour alimenter l'ISS, sachant que seule la Russie peut à présent acheminer des hommes.

Alimenter une base lunaire

Les missions de la Jaxa ne s'arrêtent pas là. S'il continue de suivre l'évolution du système solaire, le but ultime du Japon demeure l'exploration de la Lune. Et là, le programme de recherche sur l'électricité spatiale peut s'avérer utile en autorisant par exemple le ravitaillement de véhicules d'exploration, voire à plus long terme, l'alimentation d'une base lunaire.

Reste encore un écueil de taille, celui du financement de ce projet alors que le gouvernement ne parvient pas à boucler son budget pour 2010. Même s'il ne s'agit que de recherches tout à fait préliminaires, la station spatiale solaire doit d'abord passer ce premier obstacle avec le risque qu'elle soit sacrifiée sur l'autel de la rigueur budgétaire. Ce sera en attendant des jours meilleurs.

FIN

Un article pour continuer sur le sujet de l'électricité qui serait produite dans l'Espace.
Je dis "serait" car comme on peut le lire dans l'article, il y a quand même quelques raisons qui pourront mettre en péril ce projet :

- le coût : 10 millions d'euro la tonne envoyée dans l'espace (la centrale ferait entre 10.000 tonnes et 20.000T)
- la technologie : comment envoyer puis récupérer pour exploiter cette énergie pour la reconvertir en électricité
- la science : quels sont les impacts avec cette énergie décomposée en micro-ondes par rapport à le ionosphère.

Ce qui me semble intéressant de surligner par cet article est que MHI diversifie sa technologie (içi électricité par micro-onde, nucléaire avec Areva (Mox), ...) afin de compléter sa gamme par rapport aux autres constructeurs de centrales. Investir 4 ans dans une technologie dont on ne sait pas ce qu'il sera possible d'en faire démontre une réelle volonté d'innovation de sa part.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ForumJapon.com Index du Forum -> Science et Technologie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB 2.0.16 © 2001, 2002 phpBB Group (Traduction par : phpBB-fr.com)