Forum Japon

 

[ S'enregistrer ]   [ Rechercher ]    [ Liste des Membres ]    [ Groupes d'utilisateurs ]   [ FAQ ]  
[ Connexion ]   [ Mes messages privés ]   [ Profil ]
Qualité de vie au Japon : mythe ou réalité ?

Recherche Rapide :
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ForumJapon.com Index du Forum -> Japon
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Pav_Bxl
3eme Dan
3eme Dan


Inscrit le: 20 Mai 2004
Messages: 989
Points: 5238
Pays, Ville: Hiratsuka

MessagePosté le: 19 Juil 2008 05:19    Sujet du message:

 Note du Post : 3   Nombre d'avis : 1
Répondre en citant

Elie quand tu dis
Citation:
En ce qui me concerne, le calme et l'isolation thermique sont non-négociables, donc a priori je ne pourrais jamais rester longtemps au Japon
, encore une fois ce n'ests pas partout pareil. Quand on sort de Tokyo (23 ku) il y a moyen de trouver des apparts au calme avec des murs solides et une isolation certes par parfaites mais tout de meme acceptable. le probleme c'est qu'il faut un peu chercher. Si tu veux il y a 2 apparts sympas a louer dans mon immeuble Wink
_________________
Roban vs Pav : le Pepsi "Schizo" ... Tu m'etonnes qu'il a un gout chimique, c'est bourre de medoc contre les problemes mentaux
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
rototo
Modérateur


Inscrit le: 01 Mai 2007
Messages: 1046
Points: 6205
Pays, Ville: Toulouse

MessagePosté le: 19 Juil 2008 09:04    Sujet du message:

 Note du Post : 4   Nombre d'avis : 1
Répondre en citant

Oui mais on pourrait parler des normes de construction obligatoires qui sont applicables sur l'ensemble du territoire.
En France, il y a deja des normes d'isolation thermique et sonore bien meilleures pour les constructions neuves et cela depuis des annees. Et maintenant la vente dans l'ancien est soumise a un bilan energetique par exemple.
Ma femme habitait dans un immeuble recent (2 ans) mais mon immeuble en France (8 ans) etait bien mieux isole.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
remuka
7eme Dan
7eme Dan


Inscrit le: 22 Sep 2003
Messages: 2422
Points: 27072
Pays, Ville: Tokyo, Setagaya-ku

MessagePosté le: 19 Juil 2008 10:36    Sujet du message:

 Note du Post : 4   Nombre d'avis : 3
Répondre en citant

Vous me pardonnerez ce léger HS, mais il y a certains propos que j'ai du mal à laisser passer.

Maitre K a écrit:
Moi perso, je préfère payer 2000 yen pour aller voir / écouter un artiste que j'apprécie plutôt que de financer via mes impôts tout un tas de gens dont je n'ai strictement rien à faire.
Tu as raison, la culture doit être uniquement quelque chose pour les riches, les pauvres feraient mieux de retourner à leurs usines et à leurs champs de patates (ou rizières, le cas échéant).

Maitre K a écrit:
Quand je parle des gens dont je n'ai rien à faire, je ne parle pas des "utilisateurs", je parle des "artistes", des expos et activités en tous genres subventionnés pour leur soit disant apport à la "culture". Ce que je disais c'est que je préfère un système ou je choisis moi-même de payer pour des artistes ou des oeuvres que j'apprécie. Fin de la parenthèse !
Tu as encore une fois raison, salauds d'"artistes" profiteurs (j'adore les guillemets). Feraient mieux d'aller bosser.
Une œuvre d'art n'est pas exactement produite comme un kilo de patate : quand tu peins dans ton atelier, hors commandes privées, tu ne touches pas d'argent pour ça. Si un artiste doit attendre que tu découvres son travail pour pouvoir enfin toucher un peu d'argent, il risque de ne pas produire grand chose... Mais c'est évidemment le cadet des soucis des gens qui veulent juste consommer de l'art (les utilisateurs).

Sans compter que le grand public connait finalement assez mal l'art contemporain (au sens large), et va se rabattre généralement sur des expos "valeurs sures" (qui a dit "les impressionnistes") de gens morts depuis longtemps - les aides publiques permettent ici des choix plus audacieux, et de faire découvrir des œuvres dont on ne soupçonnait peut-être pas l'existence.
_________________
Sucre. | Candyland.jp
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Gillou
Modérateur


Inscrit le: 22 Mai 2004
Messages: 1150
Points: 11374
Pays, Ville: De retour à Paris

MessagePosté le: 19 Juil 2008 10:46    Sujet du message:

 Note du Post : 4.75   Nombre d'avis : 4
Répondre en citant

Mon Dieu comme je suis déçu de n'avoir pas eu assez de temps cette semaine pour participer à un débat d'une telle densité. Il n'est jamais trop tard pour bien faire, mais j'arrive néanmoins un peu après la bataille, et ne saurait plus où donner de la tête si je devais commenter/contester/approuver l'ensemble des points qui ont été soulevés....tant pis pour moi, les absents ont toujours tort.

Cette complainte personnelle terminée, je voudrais me concentrer sur un point essentiel à mes yeux soulevé par ElectronLibre, et dont il n'a été que trop peu question à mon goût dans la suite du débat:


ElectronLibre a écrit:
Certains me répondront qu'il y a de la qualité de vie au Japon et que c'est par exemple le pays où les gens bénéficient d'une espérance de vie supérieure à la moyenne mondiale. Pour faire court, je me hasarderais à dire que ce n'est pas parce que l'on vit plus longtemps que l'on est forcément heureux. Dans qualité de vie, il y a le matériel (je serais bien fou de ne pas l'inclure dans le lot) et il y a aussi ... le spirituel ?

Quand j'entends dire par des Japonais qu'ils seraient prêts à quitter leur pays à la première occasion, je me dis que la qualité de vie n'est pas le lot de tout le monde ou bien qu'elle a déserté certaines catégories socio-professionnelles pour des cieux plus cléments et plus fortunés. Et pourtant on parle bien du même pays que certains d'entre nous apprécient parce qu'ils vivent à proximité de la mer et de leur station de ski. L'affaire s'annonce diablement compliquée.


Effectivement, c'est quoi la qualité de vie? Est-ce vraiment une notion si générique? Doit-elle vraiment se résumer à des appartements plus ou moins grands, à des impositions plus ou moins élevées, à des tomates et des concombres plus ou moins chers? Cela joue évidemment un rôle très important, ne nous méprenons pas. Mais la décision d'aller vivre ici ou ailleurs peut-elle se prendre avec uniquement ce type de balance à l'esprit? On ne change pas de pays comme de crèmerie, et vouloir ignorer la dimension psychologique et immatérielle de la qualité de la vie est à mon sens prendre un gros risque.

Il n'y a aucune espèce de pseudo-élévation supérieure dans mon propos, moi non plus je ne suis pas au-dessus des contingences matérielles, moi aussi je compte mes sous, je compare les différents services, les différentes contraintes. Je ne vais pas revenir sur tout ce qui a été dit, Monsieur Olrik a de ce point de vue fort bien résumé ma pensée sur nombre de ces aspects.

Sauf que.... les sous, les magasins ouverts/fermés, les transports vétustes/modernes sont une chose, l'ambiance générale en est une autre. Que l'un puisse jouer sur l'autre est une évidence; mais personnellement, quand j'ai choisi de regagner l'Hexagone, je savais ce qui m'attendait d'un point de vue matériel. Cela a été dit, financièrement le français moyen n'est pas à la noce en ce moment. Son larfeuil tire franchement la tronche. Pourtant je gagne relativement bien ma vie, mais je ressens comme toute le monde l'explosion des prix, et reste songeur quand je repense à la situation d'il y a 10 ans, quand le Japon était considéré dans nos contrées comme un pays hors de prix. Le moins que l'on puisse dire est que la situation s'est depuis harmonisée, pour ne pas dire inversée... je savais que de ce point de vue, j'allais y perdre.

Mais la qualité de vie, c'est aussi selon moi la liberté. La liberté de sentir bien dans sa tête, bien sa peau, tel que l'on est. Et ca pour moi, ce fût assez dificile au Japon. C'est certes mon cas personnel, mais j'en parle car d'aprés mes diverses discussions avec d'autres expatriés, je suis loin d'être le seul dans ce cas. Personne n'ignore que le Japon s'ingénie à corseter autant que possible ses habitants. A les enserrer dans un réseau de régles, de coutumes, d'obligations, et par-dessus tout à nier l'émotivité, la spontanéité, l'indivdualité, à considérer ces notions comme le summum de la vulgarité et de la pauvreté d'esprit. Tout doit se faire dans le mental, jamais dans le ressenti. La négation parfois pure et simple de soi-même. Les Japonais en souffrent bien plus que les étrangers, pour autant il ne faut pas croire que ces derniers soient totalement épargnés par le phénomène. Dans mon travail, non seulement l'apprentissage de ces règles fût douloureux, mais j'ai l'impression qu'il fût aussi parfois régressif. Régressif car abimant ma capacité de communication et, in fine, de bien-être et d'existence devant les coups de boutoir de ces règles stipulant que quelque soit la situation il fallait se taire, encaisser et avancer, encore et toujours. L'on s'étonne ensuite que les japonais qui décident de se libérer de ce poids n'aient ensuite plus rien à perdre.... Alors je pense qu'avant d'effectuer son choix, les facilités matérielles sont bien évidemment à prendre en compte, très très sérieusement. Mais le fonctionnement de la société aussi, car si vous avez l'impression qu'elle va à l'encontre de votre personnalité et de vos valeurs, je ne pense pas que vous trouverez votre réconfort dans des combinis ouverts 24/24.

Attention, je n'expose ici qu'une facette de mon séjour japonais. J'ai vécu plein de choses très positives et fortes au pays du soleil levant, et je ne regrette en aucun ma décision de m'y être établi quelques temps. Et il n'est d'ailleurs même pas totalement exclu que j'y retourne un jour; mais si ca devait arriver, je me mettrais d'entrée de jeu dans la peau d'un marginal, me créant une vie de marginal. Je ne veux pas dire par là que je ménerai une vie de bohême, juste que je tenterais de me construire une vie qui me mette autant que possible à l'abri des contingences mentales de la société nipponne...vaste défi.

Alors les impôts moins élevés, la vie désormais moins chère qu'en France sous bien des aspects, les transports et les rues propres et sûrs, le service parfait, oui, tout cela est formidable. Mais n'oublions pas que chacun à sa qualité de vie personnelle...banalité oui je sais, mais qui je pense mérite d'être rappelée.

PS: Un truc tout de même plus ou moins objectif je pense, et relatif à la qualité de vie matérielle qui n'a pas encore été souligné: le climat en été. La chaleur et l'humidité sont loin d'être anodines, et si j'adorais l'automne, l'hiver et le printemps nippons, je voyais arriver la perspective de l'été avec angoisse. Je disais souvent à ma femme en rentrant le vendredi soir: "je me colle dans le freezer, tu me décongèles lundi matin stp". La vie peut vraiment parfois être fatigante avec ce climat.

PS2: Pour pencher de l'autre côté de la balance, je citerais les administrations françaises, qui vont bien finir un jour par nous rendre CHEVRES!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Maitre K
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 20 Sep 2003
Messages: 2697
Points: 25951
Pays, Ville: Nishinomiya

MessagePosté le: 19 Juil 2008 11:44    Sujet du message:

 Note du Post : 3   Nombre d'avis : 2
Répondre en citant

Citation:
Tu as encore une fois raison, salauds d'"artistes" profiteurs (j'adore les guillemets). Feraient mieux d'aller bosser.


Oui, ils feraient mieux. J'ai mis "artiste" entre guillemets parce que j'ai hésité à mettre parasite... mais finalement ça serait peut-être mieux.

Désolé, je travaille avec des artistes, des vrais, qui gagnent leure vie par eux-même. Parfois ce n'est pas facile, mais au moins l'argent qu'ils reçoivent, ils l'ont mérité par leur travail. Alors les assistés qui vivent à longueur d'année de subventions et qui viennent encore pleurer après dès qu'on leur refuse un caprice, je n'ai strictement aucune sympathie pour eux.
_________________
I'm so gifted at findin' what I don't like the most
So I think it's time for us to have a toast
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ElieDeLeuze
7eme Dan
7eme Dan


Inscrit le: 04 Nov 2003
Messages: 2733
Points: 25606

MessagePosté le: 19 Juil 2008 12:00    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

Pav_Bxl a écrit:
encore une fois ce n'ests pas partout pareil.

Ben ouais, Nara m'a tellement charmé que si je pouvais en mettre un bout juste à côté de Shinjuku ni chome, je ne quitterais plus le Japon. CA, ce serait de la qualité de vie. Mais bon.... la géographie est cruelle.
_________________
J'exige de mon lecteur une certaine intelligence. Il est peu probable que ce soit votre cas, veuillez passer au message suivant. Merci de votre compréhension.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
yutenji
3eme Dan
3eme Dan


Inscrit le: 19 Mar 2005
Messages: 164
Points: 6711
Pays, Ville: Toulouse

MessagePosté le: 20 Juil 2008 09:20    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

Maitre K,

je suis plutôt d'accord avec toi. J'ai l'impression qu'il existe en France de nombreuses "planques" pour des pseudo-artistes subventionnés. J'ai l'impression qu'il sort peu d'oeuvres de qualité de ce système (ce qui devrait quand même être le but des aides à l'art), et que le mécénat privé est plus efficace, car il écartera sans pitié le médiocre. De même, les quotas de chansons françaises à la radio ne changent pas le fait que nous avons la pire chanson du monde développé. Mais j'imagine que cela donne des rentes de situations confortables à quelques artistes médiocres.

Je voudrais revenir sur le Japon et signaler un domaine "artistique" dans lequel le Japon me semble intéressant. Le Japon a je crois plus d'artisans travaillant encore à l'ancienne et produisent des objets de qualité souvent abordables. Pour quelques milliers de yens, on peu ainsi s'offrir de superbes assiettes / bols / tasses fabriquées à la main par un "maître" et uniques, ceci dans des styles très variés. La poterie est un des meilleurs exemples, mais il existe encore des artisans magnifiques pour le travail du bois, du papier, et même les vêtements (kimonos et compagnie).

Pour moi, ces objets qui doivent mêler une conception robuste et des qualités esthétiques indéniables font autant partie de la culture que les expositions d'art modernes tirées par les cheveux.

Maitre K a écrit:
Citation:
Tu as encore une fois raison, salauds d'"artistes" profiteurs (j'adore les guillemets). Feraient mieux d'aller bosser.


Oui, ils feraient mieux. J'ai mis "artiste" entre guillemets parce que j'ai hésité à mettre parasite... mais finalement ça serait peut-être mieux.

Désolé, je travaille avec des artistes, des vrais, qui gagnent leure vie par eux-même. Parfois ce n'est pas facile, mais au moins l'argent qu'ils reçoivent, ils l'ont mérité par leur travail. Alors les assistés qui vivent à longueur d'année de subventions et qui viennent encore pleurer après dès qu'on leur refuse un caprice, je n'ai strictement aucune sympathie pour eux.

_________________
Uchimizu, un blog sur le Japon. Uchimizu 2, parce qu'il n'y a pas que le Japon dans la vie.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Herikutsuya
4eme Dan
4eme Dan


Inscrit le: 30 Juil 2007
Messages: 294
Points: 8192
Pays, Ville: Rokko Island , Kobe entre 2 hotels

MessagePosté le: 20 Juil 2008 10:24    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

Citation:
De même, les quotas de chansons françaises à la radio ne changent pas le fait que nous avons la pire chanson du monde développé.


Ca , c'est vraiment un avis personnel qui ne repose sur rien de concret.
D'ailleurs , j'aurais pu en dire autant en remplacant le mot France par le mot Japon , parce que le RNB/Hip hop a la sauce Beyonce que l'on entend en general dans nombre de centre commerciaux , ca va bien 5 minutes !
Oui , bien sur , il y des radios au Japon qui proposent un autre choix.
Tout comme en France , je n'ai pas l'impression qu'entendre un Dominique A , un Yann Tiersen , un Bashung , une Francoiz Breut voire meme un Kery James soit le pire de ce que l'on fait dans le monde.
Alors avant les quotas francais , meme si cela pouvait parfois etre de qualite , qu'est-ce qu'on en bouffait de la zique anglo-saxonne au detriment parfois d'artistes talentueux du cru !

Citation:
Pour moi, ces objets qui doivent mêler une conception robuste et des qualités esthétiques indéniables font autant partie de la culture que les expositions d'art modernes tirées par les cheveux.


Qui a dit le contraire ? Et puis des expositions d'art moderne interessante , ca existe aussi , c'est vrai que lorsque ces dernieres ont pour but de faire reflechir sur le monde , ca en derange certains.
Je te conseille d'ailleurs une petite galerie d'Art a Motomachi ( Elle expose souvent des artistes francais : photographes , etc... ) ou la directrice ne cessait de se chamailler avec la ville de Kobe ( quand elle travaillait pour elle ) ou le conservatisme en matiere artistique regne en maitre.
Je ne veux aucunement dire par la que l'art moderne vaut mieux que celui plus traditionnel , en revanche je trouve bien qu'il y ait un choix.
Ca serait plus problematique si l'un des deux styles imposerait a l'autre de disparaitre.
Or , a l'instar de Remuka , je pense que le fait de subventionner certains artistes permettent la prise de risques et de denicher parfois de veritables pepites.Bien sur , certains profitent du systeme mais peut-on generaliser ca a tous les artistes subventionnes et les traiter de ' parasites ' , j'ai le sentiment que non pour ma part.
Tu as raison de dire que l'artisanat est aussi quelque chose de beau , cependant les ' quelques milliers de yen ' , ce n'est pas abordable pour tous.
A sannomiya quand tu as des concerts gratuits ( De moins en moins malheureusement ) le week-end devant Haagen Dazz ( Enfin , paye de maniere indirecte par les impots ) , meme les sans domicile fixe peuvent en profiter !
_________________
L'abus de faux rhum est nuisible a la sante !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Maitre K
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 20 Sep 2003
Messages: 2697
Points: 25951
Pays, Ville: Nishinomiya

MessagePosté le: 20 Juil 2008 14:14    Sujet du message:

 Note du Post : 4   Nombre d'avis : 1
Répondre en citant

Citation:
Or , a l'instar de Remuka , je pense que le fait de subventionner certains artistes permettent la prise de risques et de denicher parfois de veritables pepites.


Le problème avec ces systèmes de subentions, c'est exactement le même qu'avec les aides humanitaires (par exemple): tu as tellement de dépenses inutiles, de gens qui se servent, de copain du copain qui profite pour toucher sa part qu'une fois au bout de la chaîne, ceux qui méritent vraiment de recevoir quelque chose se partagent les miettes. En comme en la matière le Japon n'est pas moins doué que la France, ça ne m'inspire pas vraiment confiance.

Qui plus est, je trouve le principe extrêmement injuste: le boulanger qui se lève tous les jours à 3 heures du mat pour faire son pain, s'il n'en vend pas, il ne gagne rien. Pourtant je connais des boulangers dont les créations méritent bien plus le qualificatif "art" que certaines œuvres subventionnées...
_________________
I'm so gifted at findin' what I don't like the most
So I think it's time for us to have a toast
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
remuka
7eme Dan
7eme Dan


Inscrit le: 22 Sep 2003
Messages: 2422
Points: 27072
Pays, Ville: Tokyo, Setagaya-ku

MessagePosté le: 20 Juil 2008 15:19    Sujet du message:

 Note du Post : 4.33   Nombre d'avis : 3
Répondre en citant

C'est toujours amusant de voir certaines personnes s'autoproclammer chantres du bon goût artistique, nous assénant la Vérité sur ce qui mérite ou non le qualificatif d'œuvre d'art, le cul bien calé dans leur fauteuil. Dieu nous préserve qu'elles s'emparent un jour d'un pinceau.

Lamentoc > ceci ou cela ? Je trouve les toiles de Buffet à chier, sa cote n'est pourtant pas mauvaise... On est toujours le mauvais de quelqu'un d'autre après tout hein.

yutenji > Le mécénat privé favorise lui aussi le conservatisme : on "investit" sur un artiste comme on le ferait sur une entreprise, ce qui laisse généralement peu de places aux idées originales, après tout il faut être rentable (ou flatter la vanité du mécène), comme partout.
Sans compter que les œuvres en question finissent généralement dans des collections privées, au fond d'un coffre fort, ou personne ne peut en profiter.
Quand à l'art financé par les entreprises, ça existe déjà bien sur. On appelle ça la publicité Wink .

Citation:
Pourtant je connais des boulangers dont les créations méritent bien plus le qualificatif "art" que certaines œuvres subventionnées...
Je crois qu'avec ça on a un aperçu assez clair de ta conception de l'art.
_________________
Sucre. | Candyland.jp
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ForumJapon.com Index du Forum -> Japon Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Page 5 sur 6

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB 2.0.16 © 2001, 2002 phpBB Group (Traduction par : phpBB-fr.com)