Forum Japon

 

[ S'enregistrer ]   [ Rechercher ]    [ Liste des Membres ]    [ Groupes d'utilisateurs ]   [ FAQ ]  
[ Connexion ]   [ Mes messages privés ]   [ Profil ]
Divorce et enlèvements internationaux d'enfants: enfin le bout du tunnel?

Recherche Rapide :
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ForumJapon.com Index du Forum -> Le Japon dans le Monde
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
shikalover
5eme Dan
5eme Dan


Inscrit le: 03 Oct 2006
Messages: 1531
Points: 15108
Pays, Ville: Prypiat

MessagePosté le: 01 Déc 2010 08:38    Sujet du message:

 Note du Post : 3.5   Nombre d'avis : 2
Répondre en citant

Je suis assez d'accord avec ce qu'à écrit Nooop.

Cela dit, je crois que les Japonais sont plutôt au courant de la situation puisqu'il existe des milliers de pères japonais qui sont séparés de leurs enfants ou ont seulement le moment de la remise du chèque pour les voir. Tant que cela ne changera pas du côté japonais-japonais, ça ne changera certainement pas pour les étrangers, puisque beaucoup plus compliqué à gérer (par exemple, en quoi un jugement rendu en France ou une habitude typiquement française serait plus "valable" que sa version japonaise? Chacun prêchera pour sa paroisse).

Il y a une autre chose qui me gène. Je me souviens avoir visionné une vidéo sur le site de l'ambassade de France au Japon au sujet de ces problèmes d'enlèvement d'enfant. Il y avait un monsieur spécialiste de la petite enfance (j'ai oublié son nom, il était d'un certain âge et avec une barbe à ce que je me souvienne) qui était venu faire un discours sur l'importance primordiale du père dans l'éducation et le développement d'un enfant.
J'ai été particulièrement agacée par son discours (mais j'ai peut-être rien compris!) qui se portait sur "le lien fusionnel unique entre une mère et son enfant", "l'autorité nécessaire du père" avec comme conclusion "quand une femme élève son enfant seule, celui-ci ne coupe jamais le cordon et devient un assisté ou risque d'avoir de graves problèmes psychologiques".
A l'heure où des mères ou pères célibataires, des parents homosexuels, des familles divorcées ou recomposées élèvent et éduquent leurs enfants de façon irréprochable, je n'ai pas trouvé son discours très objectif et très actuel. En ayant un raisonnement paternaliste avec "la femme qui le torche et l'homme qui supervise", normal que les jeunes enfants soient confiés à la mère sans discussion possible puisqu'elle est physiquement indispensable. Le père n'a plus qu'à aller travailler pour payer l'école.
Bref, je ne crois pas que ce soit la meilleure manière de faire avancer les choses.

Accessoirement, mes amis japonais tombent bien plus des nues quand ils voient que certaines de mes amies françaises se font larguer enceinte ou avec un enfant en bas âge, avec le géniteur qui fait le mort. Par contre, ça choque beaucoup moins en France alors que la situation est identique: l'enfant se retrouve coupé du père.
_________________
Aux Etats-Unis, il y avait Steve Jobs,
En France, il y a toujours Paul Emploi.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gillou
Modérateur


Inscrit le: 22 Mai 2004
Messages: 1150
Points: 11374
Pays, Ville: De retour à Paris

MessagePosté le: 01 Déc 2010 09:38    Sujet du message:

 Note du Post : 3   Nombre d'avis : 1
Répondre en citant

J'ai retrouvé un article intéressant du Courrier International à ce sujet: http://www.courrierinternational.com/article/2010/03/10/divorces-internationaux-tokyo-s-en-mele-enfin

Pour illustrer un peu le propos, je suis égalament d'accord avec ce que dit Nooop, néanmoins s'il est vrai que l'habitude au Japon est de confier l'enfant à la mère, on ne peut à mon avis ignorer dans quelles conditions et surtout où se passe le divorce; s'il a lieu au Japon pour un couple mixte établi au Japon, alors il n'y a juridiquement pas d'anomalie à ce que la loi japonaise soit appliquée, quoi que l'on pense de celle-ci. En revanche, dans le cas d'un enlèvement d'enfant par le/la conjoint/e japonais(e) établi à l'étranger et ramené illégalement au Japon, il y a clairement volonté de se soustraire à un arbitrage qui n'aurait pas normalement dû avoir lieu au Japon devant un tribunal japonais. On ne peut donc pas dans ces derniers cas prétendre que "c'est la loi japonaise" puisque celle-ci n'aurait pas du s'appliquer à priori.

Comme le souligne l'article de par l'exemple inverse qu'il prend (enfant enlevé par l'époux étranger), un bon angle pour faire avancer les choses serait de montrer aux japonais le bénéfice qu'ils pourront retirer de la signature de ce traité. Les choses peuvent se passer dans les deux sens, il protégera leurs droits autant que ceux des conjoints étrangers. Après, que la signature d'un traité bilatéral ne résolve pas tous les problèmes en matière d'application, d'adaptation des lois nationales et plus généralement des problèmes intrinséques liés aux divorces, internationaux ou non, je veux bien, mais si l'on s'en tient à ces raisonnements on n'a plus qu'a se refourrer les mains dans les poches en continuant à pleurer dans les chaumières...il fournit au moins un cadre juridique global aux divorces internationaux et c'est déjà beaucoup.

PS: Il serait intéressant de savoir ce qui se passe généralement lorsque c'est le père japonais qui "kidnappe" l'enfant? Que décident la plupart du temps les tribunaux nippons dans ce cas?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
iriakun
1ere Dan
1ere Dan


Inscrit le: 19 Nov 2010
Messages: 708
Points: 2064

MessagePosté le: 02 Déc 2010 05:50    Sujet du message:

 Note du Post : 3   Nombre d'avis : 1
Répondre en citant

Tres bon article, merci pour le lien. Finalement je me ravise sur les 5/10 ans, il faudra une generation pour que ca evolue Sad
Clairement que si du jour au lendemain, on renversait la situation genre des etrangers partant avec les enfants, ca taperait plus fort.
"ohh la pauvre japonaise, son mari est parti avec les enfants".

Chaque pays et meme couple a sa conception de l'education bien sur. Simplement, le bien de l'enfant prime et la societe Japonaise a une evolution extrement lente au niveau de l'implication du pere. Il suffit de regarder combien de peres prennent un conge parental.
Il y a plus de 160 000 peres japonais qui ne peuvent pas voir leurs enfants mais aucun echos des medias (kisha club =gouvernement, ca risque pas de se savoir). C'est malheureux a dire mais meme si une femme desequilibre se suicidait avec ses enfants alors que le pere avait prevenu de longues dates les autorites, ca ferait a peine un mini encart.

Cette application du traite ferait donc d'une pierre deux coups.
Pour info mes collegues et amis ne se sont pas sentis offusques mais surtout surpris parce qu'ils n'en savaient rien! Eux memes s'accordaient a dire que les deux parents sont necessaires et n'imaginaient pas le systeme si archaique. Maintenant ils ont la vingtaine/trentaine donc une ouverture d'esprit plus large.

En France, il y a tellement de meres/peres celibataires alors qu'au Japon, le dekichatta kekkon reste une pratique courante. Cependant je connais plusieurs filles japonaises qui sont meres celibataires a 25 ans et leurs mecs/maris etaient bien japonais.

Histoire de bien faire ch..., l'insulte ultime est de mentionner que la Chine est plus ouverte que le Japon parce qu'elle a signe le traite en 2002 Laughing
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Maitre K
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 20 Sep 2003
Messages: 2697
Points: 25951
Pays, Ville: Nishinomiya

MessagePosté le: 02 Déc 2010 06:12    Sujet du message:

 Note du Post : 3   Nombre d'avis : 1
Répondre en citant

Citation:
Histoire de bien faire ch..., l'insulte ultime est de mentionner que la Chine est plus ouverte que le Japon parce qu'elle a signe le traite en 2002


Au risque de radoter, c'est bien beau de signer un traité, encore faudrait-il voir comment il est appliqué.

Si ta femme chinoise se barre au fin fond d'une province agricole, ça doit pas être gagné pour faire appliquer ta décision de justice (et encore faut-il que la justice chinoise soit impartiale).

Tout ça pour en revenir au point primordiale: si les deux parents ne peuvent plus se supporter au point d'en arriver à un enlèvement pour mettre fin à toute discussion, c'est pas la signature d'un traité qui van changer quelque chose. Même en admettant que la justice mette les moyens à disposition pour faire respecter le droit de visite, bonjour l'ambiance et l'équilibre pour les enfants au milieu de tout cela !

A l'opposé, il y a des couples divorcés qui, sans besoin d'avoir recours à la justice, s'entendent pour permettre aux enfants d'entretenir des contacts avec l'autre parent. C'est évident que c'est la seule vraie solution valable.
_________________
I'm so gifted at findin' what I don't like the most
So I think it's time for us to have a toast
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
iriakun
1ere Dan
1ere Dan


Inscrit le: 19 Nov 2010
Messages: 708
Points: 2064

MessagePosté le: 03 Déc 2010 05:23    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

Comme tout decision de justice/traite, voila, entre le papier et la realite, il y a un fosse helas et cela concerne tous les pays Sad
Enfin c'est deja un premier pas.

Sur le reste, je partage le meme avis Exclamation
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Edo
Modérateur


Inscrit le: 30 Nov 2006
Messages: 749
Points: 5471
Pays, Ville: Fontenay sous bois (94)

MessagePosté le: 06 Déc 2010 19:37    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

D'ailleurs, j'en profite pour vous demander...

Il est clair que le problème existe du côté franco-japonais, mais c'est principalement parce qu'il existe déjà du côté nippo-japonais (vous m'excuserez l'expression un peu paradoxale).

J'ai fait des recherches sur le sujet en japonais, et si j'ai trouvé un nombre impressionnant d'avis rédigés par des pères malheureux (avec des histoires folles du type "je suis médecin, j'étais en service, et quand je rentre je vois un message sur la table me faisant comprendre que ma femme est partie avec mon fils car elle ne sentait plus assez d'affinités avec moi... et tout ça sans qu'elle n'en ait jamais parlé. A côté de la lettre, une demande de divorce"), si les anecdotes malheureuses sont nombreuses, donc, je n'ai trouvé absolument aucun article de presse japonais.

Est-ce que cela signifie que la presse japonaise ne s'en préoccupe pas?
Ou alors ai-je mal fait mes recherches?
Si quelqu'un avait un article pour qu'on voit comment est traité le sujet, ce serait probablement intéressant.
_________________
Japonpoko, le seul blog sur le Japon présenté par un ornithorynque bleu
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Botchan
4eme Dan
4eme Dan


Inscrit le: 11 Sep 2004
Messages: 672
Points: 11619

MessagePosté le: 07 Déc 2010 00:09    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

@ Edo
des liens !
(et merci Wink
_________________
"Avec ce pouvoir [de la réthorique], tu feras ton esclave du médecin, ton esclave du pédotribe et, quant au fameux financier, on reconnaîtra que ce n'est pas pour lui qu'il amasse de l'argent mais pour autrui, pour toi qui sais parler et persuader les foules." Platon, Gorgias (IVème siècle avant J-C) - NB : suis privé du droit de notation depuis Fukushima, devinez pourquoi !-
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
iriakun
1ere Dan
1ere Dan


Inscrit le: 19 Nov 2010
Messages: 708
Points: 2064

MessagePosté le: 07 Déc 2010 05:07    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

a part l'article du asahi shinbun traduit dans courrier international, a ma connaissance y a ZEROoooooooooooooo! J'ai cherche dans tous les sens en japonais et je tombais juste sur les cas de de particuliers pour leurs divorces a l'international, des inquietudes sur les enfants etc...mais rien de concret de la part des medias. Ca prouve combien la question est eludee / ignoree.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lia75
Ceinture Bleue
Ceinture Bleue


Inscrit le: 09 Juin 2009
Messages: 56
Points: 520
Pays, Ville: paris

MessagePosté le: 17 Déc 2010 03:10    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

je pense que le japon ne voit pas son intérêt, et pourtant la ratification de la convention de la haye serait profitable aux couples japonais, comme aux couples étrangers contre les enlevements internationaux, je m'explique :

- 1er cas : une mère étrangère obtient le droit de garde et rentre dans son pays avec les enfants, adieu papa japonais, car la situation est parfaitement légale;

- 2em cas : une mère japonaise obtient le droit de garde et va au états unis, adieu papa japonais, la situation est aussi légale;

Voila 2 enfants japonais en moins sur le territoire, déja qu'il y a une baisse de la natalité, si en plus on peut les embarquer (ils verront leur intérêt) Very Happy

La convention de la haye définit aussi "le droit de visite" et les conditions d'application de ce dernier. Ce qui permet de pablier à l'absence de législation japonaise sur ce point.

En effet, en vu du principe de la hierarchie des normes, le traité est supérieure à la loi. Donc, en l'absence de loi nationale ou si cette dernière vous porte préjudice, vous pouvez devant le tribunal demander l'application du traité (c'est l'effet direct). Certe l'exécution du jugement reste un probléme, car apparement la police à du mal a intervenir dans ce type d'affaire privé. (après l'article sur le sucide des 2 français)

Non sérieusement 2 français qui se sucide à 4 mois d'intervalle pour une histoire de garde je trouve cela horriblement triste. Une dernière chose qui m'a choqué dans l'article, l'avocat d'un des français qui faisait la morale car il avait quitté sa femme.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
rototo
Modérateur


Inscrit le: 01 Mai 2007
Messages: 1046
Points: 6205
Pays, Ville: Toulouse

MessagePosté le: 20 Mai 2011 09:43    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

Bon, cette fois, le bout du tunnel, pour de vrai :

Citation:

Le Japon va signer la convention internationale sur la garde d'enfants

TOKYO — Le Japon a franchi jeudi la première étape pour signer la convention internationale sur la garde d'enfants, la politique de Tokyo permettant dans les faits aux mères japonaises de soustraire les enfants à leur père étranger.

Le porte-parole du gouvernement japonais Tetsuro Fukuyama a annoncé que les ministres concernés allaient signer un décret modifiant les lois nationales, qui permettra de ratifier la Convention internationale de La Haye sur les enlèvements, datant de 1980. Elle a été signée par 80 pays. La décision devrait intervenir vendredi, mais elle doit encore être approuvée par le Parlement, où elle pourrait rencontrer une certaine opposition.

Les lois japonaises permettent d'attribuer la garde des enfants à un seul des deux parents en cas de divorce, quasiment toujours à la mère. Dans les faits, beaucoup de pères étrangers ne voient plus leurs enfants jusqu'à leur majorité

Source

Se pose maintenant la question de la rétroactivité d'une telle décision. Comment vont être gérés les "enlèvements" déjà survenus autant juridiquement que psychologiquement ?
Beaucoup d'enfants ont déjà été soustraits quand la mère japonaise était dans son bon droit (japonais).
Et il est peut être déjà trop tard pour certains pères dont l'existence a été cachée voire remplacée dans la vie d'un enfant.

edit: post en doublon avec celui de pierro pour cause de bug d'affichage mais il a quand même sa place ici.
_________________
L'abus de modération est dangereux pour la santé. A consommer avec alcool !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ForumJapon.com Index du Forum -> Le Japon dans le Monde Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
Page 2 sur 4

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB 2.0.16 © 2001, 2002 phpBB Group (Traduction par : phpBB-fr.com)