Forum Japon

 

[ S'enregistrer ]   [ Rechercher ]    [ Liste des Membres ]    [ Groupes d'utilisateurs ]   [ FAQ ]  
[ Connexion ]   [ Mes messages privés ]   [ Profil ]
Fin des "exhibitionnistes" à Akihabara ?

Recherche Rapide :
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ForumJapon.com Index du Forum -> Echos Divers
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Maitre K
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 20 Sep 2003
Messages: 2697
Points: 25951
Pays, Ville: Nishinomiya

MessagePosté le: 11 Mai 2008 00:44    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

Citation:
Dans ce cas, il faudrait interdire toute manifestation publique car on trouvera toujours des gens pour dire que ca fait trop de bruit et que de toute façon ils n'aiment pas ça. Supprimons tous les festivals (Ok les festivals c'est plus ponctuel mais n'empêche), les matsuris (ben oui quoi on est pas obligé d'aimer et pis ca aussi ca fait du boucan!), interdisons aux performers de rue d'exercer leur talent notamment à Shinjuku le weekend lorsque les rues deviennent piétonnes, etc etc. Moi j'aurai bien demandé à certains magasin de baisser un peu le volume de leur musique, car ca avait comme une tendance à me faire fuir!


Je ne suis pas d'accord, parce que la tu mélanges des manifestations ponctuelles, encadrées et limitées dans le temps, avec un phénomène permanent. Ca n'a donc strictement rien à voir.

Electronlibre me parle de Kabuki: oui, mais le kabuki justement, il ne se pratique pas en pleine rue ! Si j'avais des acteurs de kabuki qui viennent faire leur bazar sous mes fenêtres tous les jours, je pense pas que je serais très compréhensif envers leur art, tu vois Twisted Evil

Personnellement, le cosplay je m'en moque, voir à la limite je trouve ça amusant (certains groupes de cosplay sont vraiment doués). Mais si on se place un petit moment dans la peau des commerçants ou des riverains, on peut facilement comprendre que ça ne plait pas à tout le monde ! Tous les commerces d'Akihabara n'ont pas forcément une clientèle d'otaku, donc ne profitent pas forcément du mouvement !

Egalement, je pense qu'il est exagéré de dire qu'il s'agit d'un moyen pour les ados d'exprimer leur mal-être, ou de lancer un cri à la société. J'ai eu l'occasion de rencontrer pas mal de cosplayer, et il faut savoir qu'il y a beaucoup d'adulte (voir même probablement une majorité) et que ceux-ci ont souvent une vie on ne peut plus normale. Pour beaucoup il s'agit donc d'une passion comme une autre, et la question est donc de savoir s'il est normal de vivre sa passion en pleine rue au risque de déranger les gens qui ne sont pas concernés ? Pour moi la réponse serait plutôt non, puisqu'il s'agit d'une espace publique, ce qui entraine forcément une certaine retenue afin que tout le monde puisse cohabiter. Si chacun se met à vivre sa passion au beau milieu de la voie publique, franchement soyons honnêtes, ça va être un immense bordel dans pas longtemps !
_________________
I'm so gifted at findin' what I don't like the most
So I think it's time for us to have a toast
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nagoya
Ceinture Jaune
Ceinture Jaune


Inscrit le: 26 Oct 2007
Messages: 62
Points: 53
Pays, Ville: Japon, Nagoya

MessagePosté le: 11 Mai 2008 02:58    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

J'étais justement de passage à Tokyo pendant la golden week, j'en ais profiter pour aller à Akihabara.

J'ai trouvé ce quartier étonnamment calme pour un jour férié qui plus est, surtout par rapport à lorsque que j'y ais été il y a de cela 5 ans maintenant, je comprends maintenant pourquoi.
Je ne suis pas fan de manga ou cosplay, mais force est de constater que ça apportait une réelle ambiance à ce quartier, qui maintenant, n'est plus qu'une grande rue commerçante spécialisée dans l'électronique.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ElectronLibre
Modérateur


Inscrit le: 20 Oct 2007
Messages: 1454
Points: 16361
Pays, Ville: Jiyuudenshirando

MessagePosté le: 11 Mai 2008 03:54    Sujet du message:

 Note du Post : 4   Nombre d'avis : 1
Répondre en citant

Maître K a dit:
Citation:
J'ai eu l'occasion de rencontrer pas mal de cosplayer, et il faut savoir qu'il y a beaucoup d'adulte (voir même probablement une majorité) et que ceux-ci ont souvent une vie on ne peut plus normale. Pour beaucoup il s'agit donc d'une passion comme une autre

Qu'il n'y ait pas que des ados, je suis d'accord. Il s'agit d'un phénomène transgénérationnel. Mais le fait de mener une vie normale, d'arriver à en mener une, ne signifie pas nécessairement que tout est normal; que l'on soit un adulte ou un ado, quand on décide de faire du cosplay en public, c'est que, quelque part, on a un petit problème existentiel... l'ado qui veut qu'on le remarque pour son originalité (du moins ce qu'il suppose être de l'originalité), l'adulte qui mène une vie de salaryman anonyme parce qu'il faut bien gagner son pain et qui, dans le cadre de son travail, n'exprime pas tant ce qu'il sent qu'il est... que ce que le groupe voudrait qu'il soit, c'est-à-dire un clou qui ne dépasse pas. Pratiquer le cosplay peut-être une passion mais c'est aussi un exutoire où l'on montre aux autres d'autres facettes de soi-même. Si un mec décide de faire du sailormoon...eh bien! libre à lui!
Le kabuki n'a pas besoin de se montrer dans une artère publique, cet art est reconnu officiellement, il possède ses espaces auxquels on accède contre...espèces sonnantes et trébuchantes.
Sur le point suivant:
Citation:
la question est donc de savoir s'il est normal de vivre sa passion en pleine rue au risque de déranger les gens qui ne sont pas concernés ? Pour moi la réponse serait plutôt non, puisqu'il s'agit d'une espace publique, ce qui entraine forcément une certaine retenue afin que tout le monde puisse cohabiter.

Je crois bien que c'est Gillou qui disait qu'il ne faut pas comparer ce qui n'est pas comparable. Je vais quand même essayer. Quiconque a déjà visité Nice n'a pas pu manquer la zone piétonne de Nice en bas de l'avenue Jean-Médecin, jouxtant place Masséna, je livre juste un témoignage que j'ai trouvé vite fait:
Citation:
Avantages: très animée l'été !
Inconvénients: A fuir si vous ne supportez pas le monde !
Recommandation pour les acheteurs potentiels? oui
Avis complet
Je dois dire que la zonne pietonne je connais bien vu que j'y habite!En été, c'est un des endroits les plus animé de Nice avec le Vieux Nice qui evidemment est aussi beaucoup frequenté.Sur la zone pietonne vous trouverez des restaurants, des "snacks", des creperies,des glaciers et aussi bien sur des boutiques comme Petit Bateau, Bata,L'Occitane,Darjeeling....A proximité on trouve d'ailleurs la grande avenue commercante de Nice: l'avenue Jean médecin avec notamment les Galeries Lafayette à proximité.Avis aux mordus de shopping!
j'aime beaucoup l'ambiance de la zone pietonne l'été.Je m'assois souvent à la terasse des cafés pour siroter mon coca et regarder passer les gens.Il y a beaucoup de touristes et d'animations sur la zone pietonne : des mimes,un danseur qui imite mickeal jackson (vs le reconnaitrez!), des vendeurs en tt genres notamment de contrefacons...La zone pietonne reste frequéntée jusqu'a tard même si la nuit les gens s'echappent vers le Vieux Nice et ses pubs. source

C'est plus que toléré, c'est règlementé et ils sont là ceux qui vivent de leur passion ou tout bonnement vivent leur passion... par contre les vendeurs de contrefaçons, faudrait les faire gicler. C'est la petite touche d'originalité du quartier qui lui confère une âme... qui fait rester ceux que ça intéresse, de quel droit vais-je exiger qu'ils quittent les lieux? En tant que commerçant, je m'adresserai au comité du quartier pour négocier à l'amiable un encadrement des manifestations (à partir de quel moment de la journée, plages horaires, etc). Ce n'est pas parce qu'il y a des "animateurs" dans la zone piétonne que les gens n'y vont plus. Akihabara serait plutôt un quartier commercial, d'après ce que j'ai compris, pas un quartier résidentiel (corrigez si je fais fausse route, SVP!). L'espace public appartient aux commerçants? Rolling Eyes
Citation:
Tous les commerces d'Akihabara n'ont pas forcément une clientèle d'otaku, donc ne profitent pas forcément du mouvement !

Et si on vire la clientèle otaku, ce sont les commerces qu'elle fréquente qui risquent de morfler... Rolling Eyes Il y a les commerces qui s'adaptent à l'air du temps et ceux qui se momifient, quoi! Je suis tellement mauvais esprit sur le coup Twisted Evil que je dirais que les commerçants qui se sont plaints sont justement ceux que la clientèle otaku n'a pas plébiscité, ceux qui craignent que les commerces plus attractifs pour les fans de cosplayers et les otakus leur fassent trop de concurrence.
Si c'était des groupes de trash metal montant à quelques bonnes centaines de décibels, on aurait raison de se plaindre; mais dans le cas du cosplay, c'est juste une question d'espace qu'il faut demander aux cosplayers de respecter (laisser passer les passants, attention au landau du petit, etc.). Les gens qui se plaignent du boucan ne devraient-ils pas rester chez eux ou aller à la campagne ou commander par internet au lieu d'exiger que tout soit aussi morne qu'un cimetière?

Mes vingt ans sont loin derrière moi mais j'aimerais bien en voir plus souvent des démo de street dance sur la place publique, heh! Wink Ca change de ces endroits où l'on ne fait que passer pour des motifs utilitaires qui, je le précise, sont tout aussi honorables. Courbette
_________________
"Chez un homme politique, les études c'est quatre ans de droit, puis toute une vie de travers."
(Coluche)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Maitre K
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 20 Sep 2003
Messages: 2697
Points: 25951
Pays, Ville: Nishinomiya

MessagePosté le: 11 Mai 2008 04:58    Sujet du message:

 Note du Post : 4   Nombre d'avis : 1
Répondre en citant

Citation:
En tant que commerçant, je m'adresserai au comité du quartier pour négocier à l'amiable un encadrement des manifestations (à partir de quel moment de la journée, plages horaires, etc). Ce n'est pas parce qu'il y a des "animateurs" dans la zone piétonne que les gens n'y vont plus. Akihabara serait plutôt un quartier commercial, d'après ce que j'ai compris, pas un quartier résidentiel (corrigez si je fais fausse route, SVP!). L'espace public appartient aux commerçants?


Il faut savoir qu'en matière de commerce, tout est très réglementé. On ne peut pas faire des animations comme on veut, ou l'on veut, à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit. Toute personne qui a déjà travaillé dans ce domaine sait que c'est souvent un véritable casse-tête pour mettre sur pied une manifestation, même dans un quartier commercial comme Akihabara.

De plus, il ne faut pas croire qu'une animation fait forcément venir des clients. Si l'animation n'est pas en osmose avec la clientèle du lieu, elle fera peut-être venir du monde (qui ne consommera pas forcément) mais fera fuir les clients habitués. Dans le cas de Akihabara, il y a (ou "avait") une grosse part de clientèle qui venait fouiner parmi le matériel d'occasion, ou de touristes qui venaient chercher du matériel détaxé. Et il n'est absolument pas illégitime de penser qu'une partie de cette clientèle n'aime pas particulièrement partager l'espace avec les fans de cosplay. Hors si le client n'est pas content, il va voir ailleurs...

Concernant enfin l'organisation commune d'activité, c'est sur le fond une bonne idée, mais le problème ici c'est que ce n'est pas particulièrement les magasins destinés aux otaku qui posent problème: il y a dix ans, il y en avait déjà, mais ce n'est pas pour autant qu'on voyait du cosplay dehors. Les groupes qui font du cosplay dans la rue ne sont probablement pas affiliés aux associations de quartier ou de commerçant. Et je vois mal les magasin d'anime ou les Maid Cafe faire pression sur leure clientèle pour qu'elle ne se fasse pas remarquer dehors (ça serait risquer de la perdre).

Citation:
Les gens qui se plaignent du boucan ne devraient-ils pas rester chez eux ou aller à la campagne ou commander par internet au lieu d'exiger que tout soit aussi morne qu'un cimetière?


Je suis totalement d'accord, mais je ne crois pas que ce soit le seul problème ici. Par exemple, des filles déguisées qui viennent exposer leurs sous-vêtements à la vue de tous, ça peut être très amusant dans un lieu réservé à un public averti, mais ça l'est nettement moins sur la voie publique. Probablement que ce qui nuit aux cosplayer d'Akihabara, c'est le fait d'aller trop loin. Peut-être que s'ils faisaient un peu d'ordre dans leurs rangs et prenant en compte les limites de l'acceptable, ils seraient moins montrés du doigt par les commerçants.

Et finalement il ne fait oublier un truc, c'est que les commerçant luttent pour gagner leure vie, et c'est vraiment pas facile tous les jours ! On ne peut pas leur faire porter un rôle d'assistant social qui devraient encadrer des gens un peu "hors norme". Il est totalement logique qu'ils fassent passer leur chiffre d'affaire avant tout autre considération. Même pour les grosses chaines d'audio-visuel, ce n'est jamais facile de conserver des parts de marché car la concurrence est vive. Si votre salaire dépendait du nombre de clients qui rentrent de votre magasin, je ne pense pas que seriez aussi soucieux de l'état d'âme des cosplayers d'Akihabara.
_________________
I'm so gifted at findin' what I don't like the most
So I think it's time for us to have a toast
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ElectronLibre
Modérateur


Inscrit le: 20 Oct 2007
Messages: 1454
Points: 16361
Pays, Ville: Jiyuudenshirando

MessagePosté le: 11 Mai 2008 09:54    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

Citation:
Il n'est pas impossible que cette clientèle ait en partie quitté les lieux face à une clientèle d'otaku allant en augmentant.

+
Citation:
le problème ici c'est que ce n'est pas particulièrement les magasins destinés aux otaku qui posent problème: il y a dix ans, il y en avait déjà, mais ce n'est pas pour autant qu'on voyait du cosplay dehors.

Apparemment, nous ne savons pas où nous en sommes pour les otakus, vaut mieux les laisser en dehors de l'affaire, je pense. Wink D'autant plus que ce n'est pas l'otaku passionné de matos électronique et informatique d'occasion qui va le crier sur les toits; il fait ses achats et puis il rentre chez lui comblé et le portefeuille vide. Smile

Je comprends les raisons que tu évoques, Maître K, à propos du cosplay:
Citation:
Probablement que ce qui nuit aux cosplayer d'Akihabara, c'est le fait d'aller trop loin. Peut-être que s'ils faisaient un peu d'ordre dans leurs rangs et prenant en compte les limites de l'acceptable, ils seraient moins montrés du doigt par les commerçants.

Et finalement il ne fait oublier un truc, c'est que les commerçant luttent pour gagner leur vie, et c'est vraiment pas facile tous les jours ! On ne peut pas leur faire porter un rôle d'assistant social qui devraient encadrer des gens un peu "hors norme". Il est totalement logique qu'ils fassent passer leur chiffre d'affaire avant tout autre considération.


Je ne vais pas faire mon forumeur de mauvaise foi.

Mais, à la base, il y a une question que personne n'a encore, je crois, véritablement posée sur ce fil, et ça c'est pour les forumeurs qui sont vraiment familiers de ces quartiers ou qui suivent l'actualité des cosplayers. Les endroits de prédilection des cosplayers, c'est, à ce que l'on dit, Harajuku, Shinjuku...
Citation:
il y a dix ans, il y en avait déjà (des otakus), mais ce n'est pas pour autant qu'on voyait du cosplay dehors

Pourquoi ont-ils progressivement, comme on dit, "squatté" Akihabara?
Arrow parce que l'on ne veut plus d'eux à Shinjuku, etc?
Arrow parce que la population des cosplayers a augmenté et qu'il faut "conquérir" de nouveaux espaces? Ce qui les conduit à s'implanter en des endroits qui n'ont pas vocation à les accueillir leurs manifestations?

Les articles de presse disent que des commerçants mécontents exigent que les cosplayers plient gentiment bagage et aillent se faire voir ailleurs. Mais je n'ai vu nulle part d'explication sur le pourquoi et le comment de leur présence à Akihabara. Accepter ou refuser leur présence, s'en accommoder moyennant un compromis, c'est une partie du problème.

L'autre problème qui conditionne peut-être plus en amont celui d'Akihabara, c'est: pourquoi ils sont là? (peut-être bien que la réponse est logique sous mes yeux et que je ne vois rien, hein?). Pourquoi cette immigration dans le quartier?

Le dernier problème, dans l'ordre d'énumération, serait: "Pourquoi ces petits jeunes et ces "adulescents" ont-ils tant besoin de se montrer ainsi?"

Il est évident que ce n'est pas le problème des commerçants, mais celui des pouvoirs publics qui, apparemment, ne sait pas véritablement comment traiter ce problème à la racine, hormis autoriser des conventions durant lesquelles les cosplayers peuvent se montrer à ceux qui pensent comme eux, font la même chose, ou sont curieux de les voir. Alors que ces cosplayers, justement, apprécient non seulement le plaisir de se retrouver entre pratiquants mais aussi la possibilité de se montrer à des gens différents d'eux. Si le seul but du jeu était de revêtir un costume, on pourrait en rester là, mais non, ils vont dans la rue...alors il y a bien un lézard non?

Là encore, si on reste au niveau du raisonnement du commerçant, je te donne raison entièrement.

L'ennui, c'est que ce genre de choses dépasse le problème consistant à maintenir un environnement approprié pour les commerçants de ce quartier. Comme les commerçants sont secondés, ils obtiendront satisfaction. Mais la question de fond, c'est celle d'une société qui a du mal à accepter les clous qui dépassent et ne se prive pas de m'infliger quotidiennement le spectacle navrant d'une uniformité comportementale stéréotypée (je dis "me" parce que je ne sais vraiment pas pour les autres forumeurs) qui a de bons côtés, je l'avoue... mais c'est parfois d'un soporifique.

C'est pas en pourchassant les cosplayers d'un quartier à l'autre qu'on va régler le problème. On va juste en faire des malheureux encore plus malheureux alors que, comme tu dis, beaucoup d'entre eux sont des adultes menant une vie normale, donc des salariés, j'imagine et donc, faisant leur office dans la société marchande. Sortis de la boîte, le désert?

Cet incident me laisse perplexe. Rolling Eyes Rolling Eyes
_________________
"Chez un homme politique, les études c'est quatre ans de droit, puis toute une vie de travers."
(Coluche)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gillou
Modérateur


Inscrit le: 22 Mai 2004
Messages: 1150
Points: 11374
Pays, Ville: De retour à Paris

MessagePosté le: 11 Mai 2008 10:00    Sujet du message:

 Note du Post : 4   Nombre d'avis : 3
Répondre en citant

Maitre K a écrit:

Je ne suis pas d'accord, parce que la tu mélanges des manifestations ponctuelles, encadrées et limitées dans le temps, avec un phénomène permanent. Ca n'a donc strictement rien à voir


C'est vrai et j'en avais conscience (je le soulignais d'ailleurs moi aussi), sauf pour les performers de rue de Shinjuku qui sont là chaque weekend, lorsque les commercants font le plus gros de leur chifre d'affaires (du moins ils l'étaient quand j'y vivais) et qui bloquaient une bonne partie de l'avenue devenue piétonne. Sur ce coup, je trouve que c'est comparable. Je note que Mr. ElectronLibre est un finaud, avec sa façon tout en doigté de me remettre à ma place ("je pense que cest Gillou qui disait qu'il faut comparer ce qui est comparable" et voilà l'intéressé habillé pour l'hiver Laughing ).

Ce que je souhaitais souligner, c'est qu'il existe d'autres manifestations de rue régulières dont, à ma connaissance, personne ne se plaint. Et tu as toi-même Maître K souligné la raison pour laquelle ils dérangent tant:

Citation:
Les groupes qui font du cosplay dans la rue ne sont probablement pas affiliés aux associations de quartier ou de commerçant.


C'est à mon avis le plus gros reproche que les autorités japonaises ont à leur faire. Ils sont indépendants et ne sont pas affiliés à une de ces structures socio-économiques dont les japonais sont si friands (syndicat, association reconnue, organisation professionnelle...) et qui rendent suspecte toute personne osant évoluer en dehors de leur champ de gravitation. L'électron libre a toujours été très mal vu au Japon Wink je suis sûr que si ces cosplayers appartenaient à une association reconnue capable de défendre ses intérêts, alors on leur créérait nettement moins de soucis.... mais là c'est facile de leur taper dessus, n'ayant personne pour les représenter.

Pour ce qui est de la guerre commerçants vs. cosplayers. Ce que je vais dire va paraître fort injuste et cruel, mais il faut savoir qu'il y a des quartiers qui changent, et que les commerçants sont parfois entrainés malgré eux dans ce changement. Un exemple parisien: le quartier du marais, réputé pour être le quartier juif de Paris, l'est en réalité de moins en moins. Pourquoi? Parce que, au fil des années, une clientèle bobo fortunée a massivement investi le quartier, envahissant les quelques lieux de fête qui s'y trouvaient déjà, et le transformant donc en profondeur. Les commerces juifs se sont mis progressivement à quitter le coin, étant donné que la clientèle ne leur correspondait plus (et que, finauds, les bailleurs triplaient le prix de leurs locations pour tirer avantage de la montée en gamme du quartier), au point qu'il ne reste plus aujourd'hui que quelques intsitutions comme Goldenberg ou le musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme; presque tous les autres ont été remplacés par des bars branchouille ou des magasins de fringues hype. Alors que suis-je en train de dire? Que les commercants d'Akihabara devraient faire la même chose et partir avec armes et bagages sans discuter? Bien sûr que non, eux aussi ils ont le droit de défendre leurs intérêts, mais le quartier ne leur appartient pas. Les cosplayers ont le droit de l'utiliser comme eux de manière légale, ce d'autant plus que le quartier leur est aussi commercialement dédié avec les maids cafes et autres magasins otaku. Alors, qui est le plus légitime? Comme ce n'est pas un conflit qui peut se régler à l'amiable de manière autonome entre les parties, c'est la mairie qui devrait intervenir en proposant un encadrement et une réglementation de ces manifs, négociés avec les intéressés. C'est ce qui s'était passé à Paris avec les courses de rollers anarchiques qui avaient débouché sur l'organisation sponsorisée par la mairie et encadrée par la police de la course hedomadaire "pari-roller" (ou l'on voyait d'ailleurs policiers et coureurs rivaliser de figures audacieuses Laughing ) qui attirait une foule très nombreuse et venant souvent de toute l'Europe, du surcroît très consommatrice et... profitant donc au chiffre d'ffaires des commerçants Razz (et la comparaison est valable car crois-moi, les coureurs avaient beau se déplacer, lorsqu'ils investissaient un quartier, il y restaient un moment! Et ils le faisaient sur une base très régulière). Alors il revient il est vrai aux cosplayers de se structurer dans ce but, afin d'avoir des représentants capables de parler aux autorités; personne ne pourra le faire à leur place. Mais si les autorités de Tokyo continuent juste à faire jouer le bâton, profitant de la faiblesse et de la non-représentation des cosplayers, alors la guerre des générations du coin n'aura aucune chance de s'arrêter et l'électronique d'Akihabara pourrait bien connaître le destin de la culture juive du Marais. Les cosplayers existent, inutile d'essayer de les ranger dans une boîte.

Je ne suis par contre moi non plus pas très acheteur de l'explication socio-identitaire au phénomène. Ca relève peut-être du malaise pour certains d'entre eux, mais je pense que la plupart des coplayers japonais sont juste des jeunes qui pratiquent une mode avec leurs potes et rien d'autre. Pas parce que c'est spectaculaire que c'est forcément révélateur de quoi que ce soit.... en revanche, je serai un peu plus inquiet pour les adultes qui y participent.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ElectronLibre
Modérateur


Inscrit le: 20 Oct 2007
Messages: 1454
Points: 16361
Pays, Ville: Jiyuudenshirando

MessagePosté le: 11 Mai 2008 10:32    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

Gillou:
Citation:
Je note que Mr. ElectronLibre est un finaud, avec sa façon tout en doigté de me remettre à ma place ("je pense que cest Gillou qui disait qu'il faut comparer ce qui est comparable" et voilà l'intéressé habillé pour l'hiver ).

Ou dénudé pour l'été. Embarassed
Heuu! C'était plutôt une précaution oratoire pour me prémunir contre les coups de bâton. Laughing Laughing Laughing
Citation:
L'électron libre a toujours été très mal vu au Japon

Avec ma mentalité à tout remettre en question, c'est sûr, j'en ferai grincer, des dents. Twisted Evil
D'ailleurs, justement, sur ceci:
Gillou:
Citation:
pas très acheteur de l'explication socio-identitaire au phénomène.(...)en revanche, je serai un peu plus inquiet pour les adultes qui y participent.

Mais est-ce que tu te vois habillé en Gundam, Gillou? Quand on commence à porter en public un costume conçu sur le modèle d'un perso manga/anime, c'est bien parce que l'on a un problème avec les modes d'identification ou de représentation de soi communément admis par une société très très conformiste, quand même non? C'est une manière de lâcher de la vapeur. Ou alors on implose et on finit hikikomori parce que l'on est trop sensible aux regards réprobateurs. S'il ne s'agissait que de jeunes, à la limite, on pourrait dire "bof! C'est juste un caprice passager, un effet de mode!". Mais non! Y a des adultes! Alors, le petit grain de sable qui enraye la mécanique psychologique de ces adultes, je me demande s'il ne se retrouve pas également chez certains jeunes cosplayers.

Ce que les commerçants sont en train de chasser pour défendre leur gagne-pain, ce sont des gens qui ont un petit problème et qui s'efforcent de le "théâtraliser" pour se faire comprendre ou, du moins faire accepter la présence de leur différence. Et en plus, cette différence fait vendre, comme tu dis puisqu'il y a des commerces qui leur sont dédiés (les maid cafés). Preuve éclatante que la société de consommation dispose d'un immense pouvoir de récupération qui octroie aux cosplayers une niche dans le circuit marchand. Le plus subversif n'est pas celui que l'on croit.

Une partie du diagnostic serait que, dans le prolongement de ce que Gillou dit, nous assistons à une guerre entre des commerces et que ce sont les cosplayers, en première ligne, qui sont en train d'en faire les frais.

Diagnostic tiré par les cheveux? Rolling Eyes Rolling Eyes
_________________
"Chez un homme politique, les études c'est quatre ans de droit, puis toute une vie de travers."
(Coluche)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sakana ôji
3eme Dan
3eme Dan


Inscrit le: 25 Oct 2007
Messages: 760
Points: 6111
Pays, Ville: tokyo

MessagePosté le: 11 Mai 2008 14:27    Sujet du message:

 Note du Post : 3.33   Nombre d'avis : 3
Répondre en citant

Citation:
Quand on commence à porter en public un costume conçu sur le modèle d'un perso manga/anime, c'est bien parce que l'on a un problème avec les modes d'identification ou de représentation de soi communément admis par une société très très conformiste, quand même non?

Déjà, j'aurais tendance à dire que la société japonaise est moins conformiste que la notre en ce qui concerne les modes d'authentification ou de représentation de soi...Ensuite, le cosplayer adulte, c'est peut-être le gars qui à un peu de second degré et d'auto-dérision, et qui se dit: "allez, aujourd'hui, à fond dans la déconne, je me déguise en sailormoon, ça va faire rigoler mes potes". Il a pas nécessairement un problème, quoi...
_________________
www.japotexte.wordpress.com
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ElectronLibre
Modérateur


Inscrit le: 20 Oct 2007
Messages: 1454
Points: 16361
Pays, Ville: Jiyuudenshirando

MessagePosté le: 11 Mai 2008 14:51    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

sakana ôji a écrit:
Déjà, j'aurais tendance à dire que la société japonaise est moins conformiste que la notre en ce qui concerne les modes d'authentification ou de représentation de soi...Ensuite, le cosplayer adulte, c'est peut-être le gars qui à un peu de second degré et d'auto-dérision, et qui se dit: "allez, aujourd'hui, à fond dans la déconne, je me déguise en sailormoon, ça va faire rigoler mes potes". Il a pas nécessairement un problème, quoi...

Touché! Les cosplayers peuvent être de sacrés déconneurs. Je veux bien admettre qu'il n'y a pas que des gens à problèmes. Problème, quelle est la composante majoritaire au sein de la population des cosplayers, les déconneurs ou les gens à problèmes?

Faut demander aux forumeurs expérimentés s'ils voient souvent des drag-queens dans les rues de Tokyo... Moi, je suis à Kobe, peut-être bien que je sors toujours au moment où il n'y en a pas?
_________________
"Chez un homme politique, les études c'est quatre ans de droit, puis toute une vie de travers."
(Coluche)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sakana ôji
3eme Dan
3eme Dan


Inscrit le: 25 Oct 2007
Messages: 760
Points: 6111
Pays, Ville: tokyo

MessagePosté le: 11 Mai 2008 16:01    Sujet du message:

 Note du Post : 3.5   Nombre d'avis : 2
Répondre en citant

Citation:
Problème, quelle est la composante majoritaire au sein de la population des cosplayers, les déconneurs ou les gens à problèmes?

Quand bien même il s'agirait des gens à problèmes, des gens qui se sentent mal dans leur peau, quelle serait la source de leur problème? Une difficulté à se fondre dans la masse, à répéter les mêmes occupations, c'est-à-dire les mêmes obligations, jour après jour, sans la moindre place laissée à l'émancipation individuelle? Et si c'était les gens "normaux", qui avaient un problème? Et si c'était les cosplayers, les drag-queens, les fétichistes et les fêlés du ciboulot en tout genre qui avaient raison?
_________________
www.japotexte.wordpress.com
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ForumJapon.com Index du Forum -> Echos Divers Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
Page 2 sur 4

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB 2.0.16 © 2001, 2002 phpBB Group (Traduction par : phpBB-fr.com)