Forum Japon

 

[ S'enregistrer ]   [ Rechercher ]    [ Liste des Membres ]    [ Groupes d'utilisateurs ]   [ FAQ ]  
[ Connexion ]   [ Mes messages privés ]   [ Profil ]
Yasukuni, le film

Recherche Rapide :
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ForumJapon.com Index du Forum -> Echos Divers
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Novecento
Ceinture Bleue
Ceinture Bleue


Inscrit le: 29 Avr 2006
Messages: 30
Points: 560
Pays, Ville: Chatenay-Kariya / France-Japon

MessagePosté le: 05 Avr 2008 11:34    Sujet du message: difficile travail de mémoire

 Note du Post : 3   Nombre d'avis : 1
Répondre en citant

Si l'on se réfère à l'article de Philippe Pons du monde du 3 avril "Au japon on ne badine pas avec la patrie", On apprend que l'auteur de ce documentaire audacieux,primé à Hong Kong, est néanmoins soutenu par la presse de centre droite et a reçu les molles condoléances du ministre de la culture Tokai
le quotidien "Yomuri" a appelé dans son édito au respect de la liberté d'expression. D'autre part, le film a été projeté à la Diète sur la demande d'un groupe de parlementaire du PLD (parti libéral démocrate) non pas pour juger du contenu, comme l'a déploré Li Ying, mais pour juger du bien fondé de son financement par des fonds publics...en fait les parlementaires estiment que l'orientation idéologique du film ne lui aurait pas permis de recevoir les 7.5 Millions de Yen de fonds publics pour sa production...Hypocrisie ? Art de contourner la polémique tout en faisant pression sur le film?

Au Japon le travail sur la mémoire s'accommode décidément très mal de la volonté des dirigeants de sauver "l'honneur de l'armée impériale". Et, contrairement à Nuremberg, où les témoignages nombreux et les procédures d'inculpations permettait de révéler au grand jour les aspects les plus insoutenable de la guerre idéologique nazie, les procès de Tokyô ont été passablement légers pour ne pas dire bâclés. Rien de véritablement clair n'en est sorti si ce n'est la condamnation, suivi d'exécution de 8 personnalités pour crime de guerre. D'une part, la mentalité de la caste militaire impériale pétri du Bushido des samourai est foncièrement incompatible avec l'idée de se faire juger et humilier dans un procès présidé par leur ennemi qui les ménage hypocritement (humiliation suprême) afin de garder un appui politique pour contrer Staline. D'autre part, les Japonais vivent de plus en plus mal de payer une véritable fortune à l'armée américaine pour leur protection (l'armée japonaise étant interdite). D'ailleurs, l'extrême droite, lors de manifestations aussi virulentes que grand-guignolesques, revendiquent l'autonomie militaire du Japon et son réarmement sous prétexte de se défendre contre leur hostiles voisins chinois et nord-coréens...

Tandis que "Yasukuni" excite la susceptibilité des Uyokus qui continuent de brailler leurs slogans militaristes avec la bénédiction de la police; et que certaines municipalités sanctionnent sévèrement les enseignants qui refuseraient de chanter l'hymne national dédié à l'empereur lors des cérémonies (-10% sur le salaire, suspendus pendant 6 mois, "CDD" non reconduit etc), Voilà que la polémique s'étend à présent sur le cas des suicides collectifs de civils ordonnés par l'armée japonaise dans les îles d'Okinawa lors du débarquement américain de mars 1945, relaté dans le livre, qui a 30 ans déjà, "Okinawa notes" de Kenzaburo Oe (prix nobel de littérature 1994). Si le tribunal d'Osaka, a donné raison à l'écrivain, les vétérans de 1945 et le milieu d'extrême droite continuent de faire monter la pression. Et les manuels scolaires qui se font le relai du déni officiel de ces épisodes qui ont laissés des marques indélébile dans la mémoire des populations qui ont connu l'occupation japonaise (à Nankin comme aux Philippines).

N
_________________
Pô Pô Pô hato Pô Pô!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
fasa
2eme Dan
2eme Dan


Inscrit le: 24 Déc 2004
Messages: 888
Points: 3368
Pays, Ville: Londres, westminster

MessagePosté le: 06 Avr 2008 00:32    Sujet du message: Re: difficile travail de mémoire

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

Novecento a écrit:
(l'armée japonaise étant interdite)


http://en.wikipedia.org/wiki/Japanese_army


Pour une armee qui est interdite c est quand meme etonnant d avoir le 5 eme plus gros budget militaire au monde
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Novecento
Ceinture Bleue
Ceinture Bleue


Inscrit le: 29 Avr 2006
Messages: 30
Points: 560
Pays, Ville: Chatenay-Kariya / France-Japon

MessagePosté le: 06 Avr 2008 01:40    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

On parle bien des forces d'auto défense? (JSDF)

La constitution d'un ministère de la défense japonais est très récente; c'est sans doute en raison du coût des équipement (d'origine nippone et non plus américaine comme ça été longtemps le cas) soutenus par une technologie de pointe, que son budget a une telle importance. Il me semble aussi que les japonais payent également le droit de se dénoyauter du commandement militaire américain d'Okinawa qui fournit les cadres et les instructeurs.

Il n'empêche que l'arme nucléaire est toujours interdite sur le territoire, et que "l'armée japonaise" ne doit pas sortir du périmètre insulaire qui lui est imposée depuis 1946.
Les récentes tensions avec la Chine et la Corée du Nord, et le besoin croissant de forces de maintien de la paix dans les poudrières ont amené le Japon et les USA à se mettre d'accord pour donner d'avantage d'autonomie aux forces de la JSDF qui participe activement à des missions de l'ONU au Moyen Orient. Quoiqu'il en soit ,la JSDF n'est pas une armée conçue pour défendre le territoire japonais mais bien pour prêter main forte dans les opérations internationales de maintien de la paix ou assurer des missions humanitaires.

les Uyokus et le parti nationaliste réclament une armée strictement nationale et active sur le sol japonais, doté de son propre système de défense nucléaire; ce qui n'est pas encore le cas actuellement et ce, malgré l'autonomie relative du récent ministère de la défense.

N
_________________
Pô Pô Pô hato Pô Pô!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
ElectronLibre
Modérateur


Inscrit le: 20 Oct 2007
Messages: 1454
Points: 16361
Pays, Ville: Jiyuudenshirando

MessagePosté le: 08 Avr 2008 07:58    Sujet du message:

 Note du Post : 3   Nombre d'avis : 2
Répondre en citant

Pour ceux qui n'ont pas le temps de jeter un coup d'oeil aux nouvelles:
Citation:
Dancing with the devil over 'Yasukuni'
Blame the politicians who flirt with fascists for the debacle over Li's documentary

One of the great mysteries of life in Japan is the presence of the ultra-right. Loud, threatening and occasionally lethal, the shaven-headed patriots seem immune to police powers.
(...)
A woman takes the stage and says: "We are committed to rebuilding a proud Japan, where the prime minister can openly worship at Yasukuni. We will devote ourselves to speeding the day when the Emperor too can worship here."
(...)
That woman politician was of course Liberal Democratic Party lawmaker Tomomi Inada, today widely seen as the main critical force against the movie and a leading historical revisionist. Rightwing webcaster Sakura Channel lists her as a supporter of its movie "The Truth of Nanjing," which argues that the 1937 rape of the old Chinese capital by Japanese imperial troops is a lie. Inada helped lead the recent lawsuit against novelist Kenzaburo Oe, who angered neo-nationalists by writing about the military's role in forcing civilians to kill themselves during the 1945 Battle of Okinawa. She is a signatory to a now famous 2007 Washington Post advertisement arguing that the sexual enslavement of thousands of Asian women had no basis in fact, and a member of a parliamentary group fighting against what it sees as "masochistic" teaching of history in the nation's high schools.
(...)
she defended her views to reporters. "I felt the movie's ideological message was that Yasukuni was a device to drive people into an aggressive war," she said.
But Inada appears unable to comprehend the link between her very public criticism and perhaps its most foreseeable consequence: menacing visits by men in black vans emblazoned with love poems to Japan.
(...)
The pattern is often the same: The movies pick at the scabs of Japan's war history, conservative politicians express "concern" and the ultra-right go into battle because, well, that's what they do.

"Politicians know that when they, say, make pronouncements about these issues that we will take action," says Yoshisada Takahashi, who heads a Tokyo-based ultra-nationalist group.
(...)
The Asahi and Sankei newspapers, representing the left and right of mainstream public opinion in Japan, have both urged the theater managers to rethink their decision. One newspaper called the collapse under threat "pitiful."
(...)
At a Shinjuku meeting about the "Yasukuni" movie last weekend, another senior new-right activist, Kunio Suzuki, argued that ordinary Japanese should have a chance to judge for themselves what all the fuss is about. "I think it is a mistake for politicians to decide what is best for the public to see," he said.
(...)
It helps that, Inada aside, conservatives who have seen the movie believe the pejorative "anti-Japanese" is wrong (...)

C'était le petit quart d'heure d'actualités. A bientôt.
_________________
"Chez un homme politique, les études c'est quatre ans de droit, puis toute une vie de travers."
(Coluche)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
fasa
2eme Dan
2eme Dan


Inscrit le: 24 Déc 2004
Messages: 888
Points: 3368
Pays, Ville: Londres, westminster

MessagePosté le: 08 Avr 2008 08:09    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

Novecento a écrit:
On parle bien des forces d'auto défense? (JSDF)

La constitution d'un ministère de la défense japonais est très récente; c'est sans doute en raison du coût des équipement (d'origine nippone et non plus américaine comme ça été longtemps le cas) soutenus par une technologie de pointe, que son budget a une telle importance.


L'importance du budget militaire japonais n'est pas une nouveaute comme tu sembles le faire croire. Justement une technologie de pointe est, a ma connaissance, un avantage.

Novecento a écrit:

Il n'empêche que l'arme nucléaire est toujours interdite sur le territoire, et que "l'armée japonaise" ne doit pas sortir du périmètre insulaire qui lui est imposée depuis 1946.


Ca n empeche pas dans les faits l armee japonaise de bien exister.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Novecento
Ceinture Bleue
Ceinture Bleue


Inscrit le: 29 Avr 2006
Messages: 30
Points: 560
Pays, Ville: Chatenay-Kariya / France-Japon

MessagePosté le: 08 Avr 2008 16:26    Sujet du message:

 Note du Post : 4   Nombre d'avis : 2
Répondre en citant

Citation:
L'importance du budget militaire japonais n'est pas une nouveaute comme tu sembles le faire croire.

juste pour éviter des malentendus, fasa
Je ne parlais pas du budget, mais de la création d'un ministère de la défense "autonome" nationale en 2007, ce qui constitue donc une nouveauté car jusqu'à présent les forces de défense japonaises ne disposaient pas de leur propre ministère.
En ce qui concerne le budget, il a toujours été important vus les enjeux géo-stratégiques que représentait le Japon pour les Américains depuis la guerre froide; enfin j'ai avancé l'idée que le coût des dépenses du budget militaire étaient peut-être lié au niveau technologique du matériel...après je ne vais pas entrer dans les détails je ne suis ni spécialiste ni passionné par cette question.

indépendamment de ces vétilles,
des amis japonais à Nagoya m'ont écrit dernièrement pour se plaindre qu'il ne pourraient pas voir le documentaire de Li-Ying à cause "des Uyokus" (Tomomi, Uyoku même combat?). Ils auraient voulu se faire leur propre opinion à propos du contenu du film si controversé. Vu depuis l'hexagone, il semble presque facile de condamner cette atteinte à la liberté d'expression, mais vue du Japon, la question sur le devoir de mémoire est loin d'être évidente car on a vite fait d'être soupçonné traître à la patrie.


Citation:
That woman politician was of course Liberal Democratic Party lawmaker Tomomi Inada, today widely seen as the main critical force against the movie and a leading historical revisionist. Rightwing webcaster Sakura Channel lists her as a supporter of its movie "The Truth of Nanjing," which argues that the 1937 rape of the old Chinese capital by Japanese imperial troops is a lie. Inada helped lead the recent lawsuit against novelist Kenzaburo Oe, who angered neo-nationalists by writing about the military's role in forcing civilians to kill themselves during the 1945 Battle of Okinawa. She is a signatory to a now famous 2007 Washington Post advertisement arguing that the sexual enslavement of thousands of Asian women had no basis in fact, and a member of a parliamentary group fighting against what it sees as "masochistic" teaching of history in the nation's high schools.
(...)


Oui, c'est bien à travers ce cas que la collusion entre certains parlementaires et les Uyokus joue dans la censure et le révisionnisme. Contrairement à l'exemple de l'historiographie coloniale française de ces 5 dernières années marquée par la repentance, l'histoire officielle des japonais s'accomode mal d'une prise de conscience de certains épisodes qui pourraient entacher l'image glorieuse de leur expansion dans le pacifique (sphère de co-prospérité) et des militaires qui "oeuvrèrent" à cette dernière...Le documentaire de Li Ying appelait à cette prise de conscience sans pour autant me semble-t-il rentrer dans cette éternelle polémique.
Je ne sais pas à quel point le contentieux entre la Chine et son ancien envahisseur se nourrit du déni de ces crimes et massacres dont l'ampleur a atteint des sommets dans le Mandchukuo (Mandchourie sous autorité japonaise).

Dans son article commémorant les massacres de Nankin, Jean-Louis Margolin (l'histoire n°326), a rappelé objectivement les faits; Il rappelle aussi que la carte des crimes de guerre sert souvent de prétexte à la Chine pour obtenir des avantages financiers ou politiques depuis les années 80. Il précise également que les positions révisionnistes sont loin de faire l'unanimité parmi les historiens et les enseignants.

Quoi qu'il en soit, l'auto-critique est taxée de masochisme et anti-patriotique par cette même extrême droite, s'exprimant à travers Tomomi, et qui n'hésite pas à menacer tous ceux qui osent élairer le passé militariste de leur pays sous un jour critique. Car même lorsqu'il s'agit des suicides d'Okinawa, épisode tragique qui ne concernait pas la Chine, la virulence des réactions précédentes en dit long sur le malaise qui affecte le travail de mémoire.
Ce qui m'a frappé c'est de voir à travers les faits divers à quel point l'opinion japonaise redoute tout ce qui est chinois : nourriture avariée ou trafiquée, criminalité crapuleuse, influence sur la menace nucléaire nord-coréenne, etc...alors imaginez un documentaire sur Yasukuni co-produit par la Chine. Ceci n'empêche pas des touristes japonais d'aller en Chine et vice versa ; pourtant si vous demandez aux uns et aux autres ce qu'ils pensent de leur voisins la majorité vous répondra qu'ils se détestent (comme peuvent se détester les Russes et les Polonais depuis 1850).

La question que je me pose est à qui profite le révisionisme?

Les motifs de malaise ou de rancoeur sont multiples pour un pays placé depuis 1946 sous tutelle d'une armée étrangère dont les exactions exaspère la population d'Okinawa, amputé d'une partie de ses anciennes eaux territoriales, et sous la menace constante d'un tir de missile d'en face. Et tandis que la Chine, en pleine croissance s'ouvre de nouveaux marchés, le Japon accuse les conséquences de la crise de la bulle de 95. Mais ce qui m'interpelle c'est la manière dont les griefs historiques sont simplifiés et diffusés comme vérité auprès de la jeune génération notemment, paraît-il, dans certains mangas; des ados qui se sentent de moins en moins concernés par leur passé où vivent dans une méconnaissance totale des évènements qui font la polémique actuelle. Et il faut avouer que les gens ne s'expriment pas facilement là-dessus.

Bien entendu, on peut comprendre à quel point une nation sans identité peut paraître titubante voire ridicule dans le concert international, mais cette identité ne devrait pas se construire dans la nostalgievoire la glorification aveugle nauséabonde de l'ordre impérial néo-bushido conquérant.

L'histoire n'est donc pas encore digérée et pour cause elle est loin d'être établie dans une version commune des deux côtés de la mer du Japon. Et personnellement ne rêvons pas, ce contentieux à encore de beaux jours devant lui tant que la classe politique sera sous influence de l'extrême droite.

N

A propos du révisionnisme dans les mangas
http://www.monde-diplomatique.fr/2001/10/PONS/15646


A propos des viols perpétrés par les soldats de l'armée américaine à Okinawa
http://www.aujourdhuilejapon.com/actualites-japon-au-japon-contre-les-viols-des-soldats-ameri
_________________
Pô Pô Pô hato Pô Pô!


Dernière édition par Novecento le 12 Avr 2008 02:49; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
ElectronLibre
Modérateur


Inscrit le: 20 Oct 2007
Messages: 1454
Points: 16361
Pays, Ville: Jiyuudenshirando

MessagePosté le: 09 Avr 2008 03:06    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

Novecento a dit:
Citation:
Ils auraient voulu se faire leur propre opinion à propos du contenu du film si controversé. Vu depuis l'hexagone, il semble presque facile de condamner cette atteinte à la liberté d'expression, mais vu du Japon la question sur le devoir de mémoire est loin d'être évidente car on a vite fait d'être soupçonné traître à la patrie.


Si la direction de la vingtaine de cinémas maintient sa décision contre vents et marées, les amis de Nagoya dont tu parles pourront vraisemblablement voir ce film un jour que j'espère pas trop lointain... cette année. A propos de se faire un avis, voici différents témoignages très très brefs que j'ai trouvés sur le site de The Japan TImes. Ce n'est pas très long, alors je vous copie-colle tous les avis exprimés; pour le trombinoscope, prière de vous rendre sur le site:
Citation:
What are your views on Yasukuni Shrine and the furor over the film?
Anna Folies
Narrator, 36 (French)

I am for freedom of expression. It's important to expose yourself to all kinds of views, so that you can build your own. So I definitely want to see it.

Gabriel Ramos
ALT, 28 (American)

I want to see it because it's important to understand different views. The shrine seems to elicit so many emotions, so it's important to educate ourselves.

Jess Mantell
Student, 27 (Canadian)

I don't go to movies here, so I probably won't get to see it. I'm against censorship, so I think they should show movies from the other side too, as it's such a controversial issue.

Mana Yamaguchi
Translator, 32

I would love to see the movie but I don't think the prime minister should make official visits to the shrine itself. If he wants to go there privately, I think that's OK.

Taishi Ito
Artist, 28

I want to see it because I think it's necessary to know what Chinese people think. Yasukuni's a beautiful place, but it has a sad history, and we should go there in order not to forget that history.

Michiko Matsuhashi
Actress, 32

I think it's a bit taboo to talk about nationalism in Japan, but I'd love to see the film because I'm interested in how a Chinese director who lives here feels about these issues.


Ils ont entre 27 et 36 ans... tiens? y a pas plus âgé du côté japonais?
Ils sont "narrator, ALT, student, translator, artist, actress", mais je ne vois ni PDG, ni fonctionnaire de la mairie (les fonctionnaires et le devoir de réserve?), ni médecin par exemple.

Je n'ai pu trouver que ça... j'aurais aimé tomber sur un échantillon plus représentatif.
_________________
"Chez un homme politique, les études c'est quatre ans de droit, puis toute une vie de travers."
(Coluche)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Novecento
Ceinture Bleue
Ceinture Bleue


Inscrit le: 29 Avr 2006
Messages: 30
Points: 560
Pays, Ville: Chatenay-Kariya / France-Japon

MessagePosté le: 09 Avr 2008 11:53    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

Citation:
Michiko Matsuhashi
Actress, 32
I think it's a bit taboo to talk about nationalism in Japan, but I'd love to see the film because I'm interested in how a Chinese director who lives here feels about these issues.



Oui, cette Michiko a bien compris l'épaisseur du tabou qu'il faut digérer si on tente d'appréhender l'histoire (voire l'historicité = pourquoi ce lieu est-il historique? et quelles en sont les conséquences) du temple de Yasukuni. A travers elle, s'exprime l'opinion de ceux qui ont le courage de s'interroger sur leur passé mais, comme tu le dis si bien, combien sont-ils?

L'échantillon des catégories socio-professionnelles représentées n'est pas significatif en effet , mais on serait tenté de croire, comme tu l'as fait remarquer, que les "notables" sont susceptibles de se trouver du côté des boycotteurs.

Donc parmi la vingtaine de cinés qui font de la résistance, on peut espérer qu'il s'en trouve à Nagoya?
Merci pour la nouvelle Electronlibre

N
_________________
Pô Pô Pô hato Pô Pô!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Herikutsuya
4eme Dan
4eme Dan


Inscrit le: 30 Juil 2007
Messages: 294
Points: 8192
Pays, Ville: Rokko Island , Kobe entre 2 hotels

MessagePosté le: 09 Avr 2008 12:49    Sujet du message:

 Note du Post : 3.5   Nombre d'avis : 2
Répondre en citant

J'ai une autre anecdote a ce sujet ( Decidement ! ).
Comme j'ai une etudiante privee qui me paie pour lui expliquer des articles de magazines ou de journaux ( Le Figaro , Marianne , Le Monde , etc... ) et qu'elle choisit en priorite des articles traitant de l'Actualite Japonaise , fatalement nous avons travaille un jour un texte du Monde parlant des visites de Koizumi dans ce sanctuaire ( Paic me taperait sur les doigts si j'utilisais le mot temple ).
Elle s'est un peu enervee ( Pas contre moi , je vous rassure ) contre les medias Francais me disant que Koizumi y allait a titre personnel et que , dans la culture religieuse Japonaise ( Shintoisme ) , il est tres important d'honorer ses morts quelque soient leurs exactions ou crimes qu'ils aient pu commetre dans leur vie.
Je lui ai tout de meme fait remarquer que si le Japon voulait eviter le blame de l'opinion internationale , il aurait ete plus judicieux pour Koizumi de ne plus s'y rendre.
Elle m'a alors retorque que c'etait un devoir et que nous , Occidentaux , ne pouvions comprendre.
De plus , elle a ajoute que le Japon s'etait deja excuse officiellement :


Citation:
En 1995, à l’occasion de 50e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale, le
Premier Ministre de l’époque, Murayama, a fait un discours lors duquel il a présenté des
excuses officielles pour la politique japonaise de colonisation et les guerres d’agression en
Asie.
source : http://www.ihtp.cnrs.fr/IMG/pdf_Table_ronde_Japon.pdf

Et que Koizumi en avait fait autant :

Citation:
Quant aux excuses de Koizumi pour « les énormes souffrances » - lesquelles ont fait des millions de victimes - infligées en Asie durant la guerre, offertes à sa visite du sanctuaire, elles ont été perçues ici et là à la fois comme un acte de «maladresse» ou une « provocation. »

source : http://www.liberation.fr/actualite/monde/198763.FR.php

Alors , credule mon etudiante ou moi-meme lobotomise par les medias Francais ?

Il est vrai aussi que le gouvernement chinois n'a pas vraiment de lecons a donner au gouvernement japonais en matiere de censure , de repentance et de respect des droits de l'Homme meme si , comme beaucoup d'entre vous je pense , j'estime plus que normal le devoir de memoire et les excuses officielles d'un pays quand il a commis un massacre.

Toujours est-il que cela m'a fait reflechir et qu'avant d'emettre une jugement critique , j'ai compris ce jour-la qu'il aurait fallu que je me renseigne davantage sur un sujet dont je n'avais qu'un son de cloche.
Ce film , si j'en crois la neutralite decrite , pourrait effectivement me permettre d'y voir plus clair.
Je m'interroge tout de meme sur les decisions de diffuser le film de certaines salles resultent d'un choix sincere ou de la volonte d'etouffer un scandale qui commencait a prendre de l'ampleur sur le plan international.
Si le but des revisionnistes etaient d'eviter de faire de la pub a ce film , on peut dire que c'est un echec total.
A l'inverse , s'ils se servent de cette polemique pour faire entendre leur voix , disons que ca les arrange bien car voici un bon moyen de diviser l'opinion et de remettre au gout du jour des sentiments nationalistes dont Fukuda semble s'ecarter.
Pour le realisateur , toute cette polemique ne peut que lui etre benefique par la publicite qui en decoule notamment a l'etranger mais aussi la reussite de son objectif puisque, selon ces entretiens , son intention etait de remettre ce sujet au coeur du debat public avec ce film.

Sinon , voici un article du Nouvel Observateur sur les propos de Nariaki Nakayama , ancien ministre de l'Education ( 1995 ) qui tient des propos revisionnistes :
http://hebdo.nouvelobs.com/hebdo/parution/p2232/articles/a352406-.html
_________________
L'abus de faux rhum est nuisible a la sante !


Dernière édition par Herikutsuya le 10 Avr 2008 03:47; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
fasa
2eme Dan
2eme Dan


Inscrit le: 24 Déc 2004
Messages: 888
Points: 3368
Pays, Ville: Londres, westminster

MessagePosté le: 09 Avr 2008 14:48    Sujet du message:

 Note du Post : 3.5   Nombre d'avis : 2
Répondre en citant

Herikutsuya a écrit:

Elle s'est un peu enervee ( Pas contre moi , je vous rassure ) contre les medias Francais me disant que Koizumi y allait a titre personnel et que , dans la culture religieuse Japonaise ( Shintoisme ) , il est tres important d'honorer ses morts quelque soient leurs exactions ou crimes qu'ils aient pu commetre dans leur vie.
Je lui ai tout de meme fait remarquer que si le Japon voulait eviter l'oppobre de l'opinion internationale , il aurait plus judicieux pour Koizumi de ne plus s'y rendre.
Elle m'a alors retorque que c'etait un devoir et que nous , Occidentaux , ne pouvions comprendre.


C est une idee tres repandu chez les japonais. Nous, stupides occidentaux, ne pourrions pas comprendre leur culture. C est un argument souvent utilise pour mettre fin a tout conversation, c est l argument massue. Je trouve que c'est une insulte a l'intelligence de son interlocuteur.

Pourquoi eux pourrais nous comprendre et pas nous ?

Herikutsuya a écrit:

De plus , elle a ajoute que le Japon s'etait deja excuse officiellement :

Citation:
En 1995, à l’occasion de 50e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale, le
Premier Ministre de l’époque, Murayama, a fait un discours lors duquel il a présenté des
excuses officielles por la politique japonaise de colonisation et les guerres d’agression en
Asie.
source : http://www.ihtp.cnrs.fr/IMG/pdf_Table_ronde_Japon.pdf

Et que Koizumi en avait fait autant :

Citation:
Quant aux excuses de Koizumi pour « les énormes souffrances » - lesquelles ont fait des millions de victimes - infligées en Asie durant la guerre, offertes à sa visite du sanctuaire, elles ont été perçues ici et là à la fois comme un acte de «maladresse» ou une « provocation. »

source : http://www.liberation.fr/actualite/monde/198763.FR.php

Alors , credule mon etudiante ou moi-meme lobotomise par les medias Francais ?


Le probleme c est que le japon n'a pas fait son devoir de memoire. Il a fournit quelques excuses officielles et puis c'est tout. Il suffit de voir les mouvements pour la revision des manuels scholaire japonais. Les allemands ont fait un vrai travail, ils ont creuse en profodeur pour exhumer le pire de shoa. C'est un passage particulierement honteux de leur histoire mais il ont eu le courage de faire leur autocritique aussi douleureuse fut-elle.

Aujourd'hui personne ne remet en cause serieusement, apart quelques extremistes, les camps de concentrations allemand en allemagne. Ce fait apparait clairement dans leurs manuels scholaire. Qu'en est il de l'unite 731 au japon ? Du massacre de Nankin ?

Herikutsuya a écrit:

Il est vrai aussi que le gouvernement chinois n'a pas vraiment de lecons a donner au gouvernement japonais en matiere de censure , de repentance et de respect des droits de l'Homme meme si , comme beaucoup d'entre vous je pense , j'estime plus que normal le devoir de memoire et les excuses officielles d'un pays quand il a commis un massacre.


C'est vrai mais ce n'est pas une raison comme tu le dis. La france n ont plus n a pas une histoire exempt de tache. Ce n'est pas parce que ton voisin a viole et massacre que ca donne le droit de ne pas payer ton ticket de metro....

Herikutsuya a écrit:

Je m'interroge tout de meme sur les decisions de diffuser le film de certaines salles resultent d'un choix sincere ou de la volonte d'etouffer un scandale qui commencait a prendre de l'ampleur sur le plan international.
Si le but des revisionnistes etaient d'eviter de faire de la pub a ce film , on peut dire que c'est un echec total.


Il va passer que dans un nombre de salle tres faible. Le lobbying n'a pas marche selon toi ?

Herikutsuya a écrit:

Pour le realisateur , toute cette polemique ne peut que lui etre benefique par la publicite qui en decoule notamment a l'etranger mais aussi la reussite de son objectif puisque, selon ces entretiens , son intention etait de remettre ce sujet au coeur du debat public avec ce film.


De la confrontation des idees ne peut sortir de toute facon que quelque chose de positif et je pense que tu seras d'accord avec moins sur ce point.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ForumJapon.com Index du Forum -> Echos Divers Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB 2.0.16 © 2001, 2002 phpBB Group (Traduction par : phpBB-fr.com)