Forum Japon

 

[ S'enregistrer ]   [ Rechercher ]    [ Liste des Membres ]    [ Groupes d'utilisateurs ]   [ FAQ ]  
[ Connexion ]   [ Mes messages privés ]   [ Profil ]
[Art] Le monde des Emaki .

Recherche Rapide :

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ForumJapon.com Index du Forum -> Arts & Traditions du Japon
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
yuurei
2eme Dan
2eme Dan


Inscrit le: 28 Oct 2003
Messages: 387
Points: 3627
Pays, Ville: Paris

MessagePosté le: 22 Jan 2004 06:14    Sujet du message: [Art] Le monde des Emaki .

 Note du Post : 4.75   Nombre d'avis : 8
Répondre en citant

絵巻物・・・

en voici q'un sujet qu'il est bon , pardonnez moi tout d'abord , voulant le mettre dans la section "Culture populaire " j'ai vu qu'elle était submergée de sujet-type " jeux vidéos " et je ne me sentais pas en accord de laisser ce sujet là-bas . ( à déplacer si l'endroit n'est pas le bon ) .

donc ... revenons à nos moutons !

Qu'est-ce que sont les Emaki ?

Les Emaki sont des rouleaux de peinture de style "Yamato-e" ( 大和絵 ). Le rouleau est un excellent moyen de représenter le mouvement et l'action par une succession de scènes. L'effet obtenu est celui que produirait une bande de film (déroulement, action ). Ce genre de peinture, probablement d'origine japonaise ( pas chinoise ! ), avait pris naissance à la suite de l'engouement des Japonais poue les représentations, en images, d'oeuvres littéraires. Les Emaki illustrent généralement des textes ( 言葉ー書き ) tels que des romans, légendes, biographies, ou des ouvrages se rapportant à l'origine et à l'histoire des temples bouddhistes ou des sanctuaires shintoïstes.
La grande majorité des rouleaux d'Emaki traitent des récits historiques ou des légendes. Ce sont des illustrations tragiques ou comiques d'histoires d'amour, de récits de guerre, de religion, de miracles ou encore d'évènements mystiques ou grotesques. Elles sont souvent de couleurs vives et d'un dessin puissant ( voir liens ci-dessous ) . Les Emaki du Genji Monogatari , Shigisan Engi, Bandainagon Ekotoba et Chôju Giga sont des véritables chef d'oeuvres .
Bien qu'éxécutées et appréciées par les nobles, ces illustrations décrivaient aussi des scènes populaires. Trés dévellopées pendant Heian, elles participeronts à l'image que nous avons de cette époque : celle de la noblesse déployant des rouleaux et s'enfonçant dans un monde romanesque composé d'éléments réels ou imaginaires ...

2 exemples de Emaki sur les 7 bains/sources d'Hakone :

箱根七湯絵巻物







Liens


- de Kikuchi Yôsai , Kannon-Gyô Emaki
http://classes.bnf.fr/dossisup/grands/058.htm

- つれづれ草絵巻物 ( Emaki sur une histoire d'herbe folle ... )
http://www.city.nishio.aichi.jp/kaforuda/40iwase/collection/turedure/tureduregusa.html

- Horai Monogatari Emaki ( periode d'Edo )
http://ead.staatsbibliothek-berlin.de/en/extrafenster/

- Hyakki Yaggyô Emaki
http://www.rekihaku.ac.jp/e_news/index59/pic3.html

- Comment faire son petit Emaki . ( en japonais )
http://www.city.suwa.nagano.jp/scm/kikaku/taketori/workshop/

- What are Emaki ? ( un schéma explicatif , en anglais )
http://www.emaki.net/emaki.html

- JAANUS ( un texte trés complet , en anglais )
http://www.aisf.or.jp/~jaanus/deta/e/emaki.htm

- The Kitano Tenjin Engi Emaki ( l'histoire de Michizane , de Nichizo et de la construction du temple Kitano , avec explications audio , en anglais )
http://www.metmuseum.org/explore/kitanomaki/kitano_splash.htm

- Scroll Painting, Emaki ( 4 exemples + texte , en anglais )
http://www.jinjapan.org/museum/emaki/emaki.html

- Hômotu Emaki ( en japonais )
http://www.shikoku.ne.jp/isono/hyoshi/houmotsu/houmotu-emaki.html

voili, voilà Smile


PS : j'espère que je ne vous submerge pas de sujets sérieux en ce moment Smile
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cereal killer
4eme Dan
4eme Dan


Inscrit le: 06 Déc 2003
Messages: 70
Points: 11223
Pays, Ville: Nisshinmaru-sendan

MessagePosté le: 11 Oct 2005 23:12    Sujet du message: Les « hyakki yakô emaki »

 Note du Post : 5   Nombre d'avis : 2
Répondre en citant

J’aimerais revenir sur les hyakki yakô emaki 百鬼夜行絵巻 que Yuurei a cité en exemple dans sa présentation des rouleaux peints.

Qu’est-ce que hyakki yakô

Avant de nous intéresser au rouleaux dits « hyakki yakô emaki », il me semble utile d’expliquer à quoi correspond l’expression « hyakki yakô 百鬼夜行 » (également hyakki yagyô). Il s’agit d’un phénomène qui fait son apparition dans la littérature de la période de Heian (794-1192), notamment dans le « Konjaku monogatari 今昔物語 », le « Ôkagami 大鏡 » et le « Uji shûi monogatari 宇治拾遺物語 », et qui décrit la parade nocturne d’un grand nombre (littéralement une centaine) de créatures monstrueuses (oni 鬼) dans les rues de la capitale, Heian-kyô (Kyôto). Selon le « Shûgai-shô 拾芥抄 », ce phénomène se produit douze fois par an, à des dates précises. Les croyances voulant que non seulement ceux qui croisaient le cortège de monstres, mais aussi ceux se trouvant autour meurent, on évitait de sortir la nuit à ces dates. Cependant, ces créatures pouvaient être repoussées par des formules bouddhiques magiques (dhâranî).

Ainsi, d’après le « Konjaku monogatari », alors qu’il sortait pour voir une amante, Fujiwara no Tsuneyuki (fils aîné du ministre des Codes, Fujiwara no Yoshitsune) remarque un grand nombre de personnes qui se déplacent en tenant des torches près de la porte Bifukumon. Ne désirant pas être vu, il décide se cacher et observe ce groupe de personnes. Il s’aperçoit alors que ce ne sont pas des êtres humains mais des créatures monstrueuses. Sentant la présence de Tsuneyuki et on peut entendre l’une de ces créatures crier « Un humain ! Attrapez-le ! ». Tsuneyuki croit alors sa dernière heure venue, mais à chaque fois qu’un monstre s’approche de lui, celui-ci s’enfuit aussitôt en courant. Bientôt, constatant que Tsuneyuki est protégé par une formule magique cousue (sonshô darani 尊勝陀羅尼) sur le col de ses vêtements, les créatures abandonnent leurs torches et se dispersent dans la nuit.

Les hyakki yakô emaki


Extrait d'un « hyakki yakô emaki ». (Source : Rekihaku.ac.jp)

Maintenant que nous en savons un peu plus sur ces parades nocturnes de créatures monstrueuses, penchons nous sur les rouleaux peints dits « hyakki yakô emaki ». Il ne s’agit pas d’un rouleau, mais d’un style de rouleaux peints qui a fait son apparition durant la période de Muromachi (1392-1573) et a connu son essor à la période d’Edo (1603-1868). Le plus connu de ces rouleaux est sans doute celui conservé au Shinju-an 真珠庵 (Kyôto), que de nombreux spécialistes considèrent à tord ou à raison être le premier de ce genre du fait de sa qualité artistique.
Toutefois, les créatures qui apparaissent sur les « hyakki yakô emaki » de la période de Muromachi, sont des objets, ustensiles, instruments de musique, etc. Ceci correspond à un autre style de rouleaux peints : les « tsukumo-gami ki 付喪神記 ». Ces derniers évoquent la rébellion d’objets usés qui ont été jetés à la rue et décident de se venger des êtres humains. Par la suite, les « hyakki yakô emaki » vont se diversifier au niveau des créatures représentées avec l’ajout de créatures non afiliées aux tsukumo-gami : animaux, créatures fantastiques, etc. On trouve donc différentes représentations sous une même appellation, ce montre qu’il y a une rupture entre le phénomène des « hyakki yakô » de la période de Heian et le contenu des « hyakki yakô emaki ». On peut dire qu’il n’y avait pas de standards et que les auteurs de ces rouleaux ont apportés des améliorations, influençant ainsi les œuvres suivantes.

Il existe deux types de « tsukumo-gami ki » : avec ou sans la partie centrale qui décrit la parade festive des objets transformés en monstres (tsukumo-gami). Cette partie occupe un tiers de l’œuvre et attire donc l’attention. Trois points permettent de mettre en évidence le fait que les « hyakki yakô emaki » sont inspirés du « tsukumo-gami ki » et non pas de lien direct avec le phénomène de « hyakki yakô » de la période de Heian. Comme je l’ai évoqué plus haut, il y a d’abord le fait que les créatures des premiers « hyakki yakô emaki » sont affiliés à des objets (ustensiles, instruments de musique, etc.). Ensuite, il y a l’absence de texte sur ces rouleaux (à l’exception de celui de la collection Spencer), qui montre que l’on a juste pris la partie correspondant à la parade des tsukumo-gami. Enfin, le corps circulaire rouge qui se trouve à la fin du rouleau, est vraisemblablement une boule de feu provoquée par une formule magique (dhâranî) et non pas une représentation du soleil levant (qui fait fuir les monstres) comme on l’a longtemps cru. En effet, cette masse ronde apparaît par le haut, ce qui semble peu probable dans le cas du soleil levant.


« Hyakki yakô emaki » dans lequel les personnages sont principalement des animaux. (Source=akituya.gooside.com)

L’absence de texte fait perdre son côté narratif à la représentation de la parade des créatures. Les auteurs des « hyakki yakô emaki » ont donc apportés quelques changements pour compenser ce manque de narrativité, en ajoutant un panier d’où sortent les monstres, par exemple.
De même, pour accentuer l’impression de nombre, certains auteurs ont petit à petit rajoutés des créatures empruntés à d’autres rouleaux peints tels que le « Chôjû jinbutsu giga 鳥獣人物戯画 » ou le « Nenchû gyôji emaki 年中行事絵巻 ». Il est également fort probable que des éléments n’appartenant pas originellement aux « hyakki yakô emaki » s’y soient greffés du fait que la copie jouait un rôle important dans l’apprentissage des peintres.


Illustration de Toriyama Sekien extraite du « Gazu hyakki yakô ». (Source=linet.gr.jp)

La seconde moitié de la période d’Edo voit l’apparition de rouleaux « hyakki yakô emaki » caractérisés par l’annotation de noms à côté des différentes créatures représentées. Ce besoin de nommer et de classer les monstres des « hyakki yakô emaki » est sans doute dû à la curiosité et à l’influence que l’Occident commence à avoir sur le Japon à travers les sciences modernes (rangaku 蘭学). Ce phénomène entraîne l’apparition d’œuvres qui bien qu’elles représentent des créatures fantastiques, les yôkai 妖怪, se détachent des « hyakki yakô emaki » de par le fait qu’elles ne représentent pas ces monstres sous la forme de processions, mais les représentent un à un, généralement accompagnés de textes descriptifs. Les œuvres du peintre Toriyama Sekien 鳥山石燕 (1712 - 1788) sont sans doute les plus connues de ce genre. On peut probablement dire que l’engouement dont les yôkai font l’objet à partir de cette période, continue d’exister de nos jours dans les manga de Mizuki Shigeru 水木しげる, par exemple.

Tsukumo-gami


Parade des tsukumo-gami extraite du « tsukumo-gami ki ». (Source=Bibliothèque numérique de l'Université de Kyôto)

Pour finir, je voudrais revenir sur le concept des tsukumo-gami 付喪神 qui sont, nous l’avons vu, à l’origine des représentations des « hyakki yakô emaki ». Le mot tsukumo signifierait littéralement « 百 (100) à qui manque 一 (1) », soit 白 (blanc), et est généralement employée dans l’expression tsukumo-gami 九十九髪 qui décrit les cheveux blancs d’une vieille femme – la graphie 九十九 (99) servant à renforcer l’image de vieillesse.
Les « tsukumo-gami ki » traitent de la révolte d’objets usés qui ont été jetés au coin d’une rue par leurs propriétaires, or il faut savoir qu’au Japon, on accorde également une âme (tamashii 魂) ou un esprit (rei 霊) aux objets de la vie domestique et que selon certaines croyances, cette âme ou cet esprit se développe au fur et à mesure que les objets vieillissent, au point de leur donner des capacités surnaturelles lorsqu’ils atteignent l’âge de 100 ans. Il était donc de coutume d’organiser une cérémonie tous les ans pour ces ustensiles, ainsi que de faire des offrandes et de réciter des soutras lorsqu’ils arrivaient en fin de vie et qu’on décidait de s’en débarasser.
Toutefois, les objets des « tsukumo-gami ki » sont jetés sans aucun ménagement lors du grand ménage de fin d’année – susu-harai 煤払い – , juste avant d’atteinde l’âge de 100 ans. Ils profitent de l’équinoxe du printemps lors duquel le Yin et le Yang s’inversent, pour pouvoir changer de forme et se transformer en créatures diverses, les tsukumo-gami.


Sources :
- Tanaka Takako 田中貴子、 Hanada Kiyoteru 花田清輝、 Shibuzawa Tatsuhiko 澁澤龍彦、 Komatsu Kazuhiko 小松和彦、 « Zustesu – Hyakki yakô emaki wo yomu 「図説・百鬼夜行絵巻をよむ」、 1999年、 Kawade shobô shinsha 河出書房新社。
- Murakami Kenji (sous la direction de) 村上健司(編著)、 Mizuki Shigeru (dessins de) 水木しげる(画)、 « Nihon yôkai daijiten » 「日本妖怪大辞典」、2005年、Kadokawa shoten 角川書店。
- Komatsu Kazuhiko, « Supernatural Apparitions and Domestic Life in Japan » in The Japan Foundation Newsletter Vol. XXVII/ No. 1, Juin 1999.
_________________
「鯨一頭、七浦潤う」
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
petit padawan
Ceinture Blanche
Ceinture Blanche


Inscrit le: 06 Jan 2013
Messages: 3
Points: 0
Pays, Ville: france

MessagePosté le: 06 Jan 2013 16:02    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

Bonjour à tous et à toutes,

Je ne sais si c'est le bon endroit du forum mais il se trouve que je possède un Emaki pour lequel je ne trouve aucune information.
Il mesure 8m60 environ. Cet Emaki a été acheté chez drouot en 1897 suite au décès de Goncourt. Il est depuis dans notre famille avec d'autres estampes pour lesquelles j'ai trouvé toutes les informations necessaires. Impossible d'identifier le signataire de cet emaki
Il représente des Monstres dévorant des humains.
Si une âme charitable pouvait m'aider ce serait génial.
Merci et bonne continuation à tous et toutes.
ptipadawan
_________________
il faut fuir celui qui a trouvé et suivre celui qui cherche
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Max
Modérateur


Inscrit le: 24 Nov 2003
Messages: 769
Points: 10559

MessagePosté le: 07 Jan 2013 09:06    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

Bonjour,

Avec une photo de la signature, je pense qu'il y aurait plus de chance qu'on te réponde.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
petit padawan
Ceinture Blanche
Ceinture Blanche


Inscrit le: 06 Jan 2013
Messages: 3
Points: 0
Pays, Ville: france

MessagePosté le: 07 Jan 2013 09:49    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

bonjour,

Je ne sais pas attacher une photo sur le forum!!!!
[img][/img][/list]
_________________
il faut fuir celui qui a trouvé et suivre celui qui cherche
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Max
Modérateur


Inscrit le: 24 Nov 2003
Messages: 769
Points: 10559

MessagePosté le: 07 Jan 2013 09:58    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

Tu peux voir ce sujet : Comment afficher un avatar, une image, etc. ?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
petit padawan
Ceinture Blanche
Ceinture Blanche


Inscrit le: 06 Jan 2013
Messages: 3
Points: 0
Pays, Ville: france

MessagePosté le: 07 Jan 2013 10:37    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

Merci, je fais un essai ci-dessous.


http://imageshack.us/a/img15/562/p1040044c.jpg
http://imageshack.us/a/img835/4319/p1040043c.jpg
http://imageshack.us/a/img26/2075/p1040036c.jpg
http://imageshack.us/a/img12/6373/p1040035c.jpg
_________________
il faut fuir celui qui a trouvé et suivre celui qui cherche
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ForumJapon.com Index du Forum -> Arts & Traditions du Japon Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB 2.0.16 © 2001, 2002 phpBB Group (Traduction par : phpBB-fr.com)