Regard sur le Japon
Regard sur le Japon
Regard sur le Japon
[ S'enregistrer ]   [ Rechercher ]    [ Liste des Membres ]    [ Groupes d'utilisateurs ]   [ FAQ ]  
[ Connexion ]   [ Mes messages privés ]   [ Profil ]

Les japonais, J.-H. Fabre et les insectes

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum index -> Japon
Voir le sujet précédent / Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Danscot
4eme Dan
4eme Dan


Inscrit le: 07 Juil 2004
Pays, Ville: Kyoto

Envoyer un message privé Voir le profil de l'utilisateur
Les japonais, J.-H. Fabre et les insectes
Note du Post : 4   Nombre d'avis : 3

Bonjour et bonne année à tous,

Dans le post "La Saga de Siebold", nous avions amorcé avec JMA et Irn-Bru une discussion (un peu HS, mais liée) sur cet étrange attachement des japonais à ces ''trésors vivants'' que les les européens en général et les français ont souvent du mal à reconnaître.

Le début de la dicussion est ici:
http://www.forumjapon.com/forum/viewtopic.php?p=106846&highlight=&sid=a1ba14a40564c65875b6a9e343bb44bc#106846

Je désespère de terminer un jour la page de Fabre, commencée l'an dernier sur Wikipédia, mais enfin ça avance Smile
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Henri_Fabre

Je viens de découvrir une page intéressante sur le blog de Dominique Autié, co-auteur d'un livre sur Fabre, qui au delà de l'intérêt des enfants japonais pour les insectes, développe cet aspect ''SENSEI'' de Fabre écrivain scolaire, lequel aurait achevé de subjuguer les éternels étudiants que sont les nippons.

------------------------

7 – Les livres scolaires de Jean Henri Fabre

Il faut se faire pèlerin, comme les Japonais, et mettre ses pas dans les pas de cet autodidacte, de ce saint patron civil des self made men. Sur l'étonnante piété scrupuleuse des fils du Soleil levant, qui débarquent par cars entiers chaque été, depuis des lustres, à Saint-Léons-du-Lévezou en Aveyron, où se trouve sa maison natale, à Sérignan-du-Comtat en Vaucluse, où il vécut dans son harmas la seconde partie de sa vie, en passant par Avignon et Orange où il séjourna plusieurs années, nous avons bien quelques pistes [1]. L'essentiel, toutefois, c'est leur façon d'être là, silencieux, visiblement émus. Voilà plus de trois générations qu'ils apprennent à lire leur langue en déchiffrant des descriptions d'insectes traduites des Souvenirs entomologiques [2].

L'intérêt presque brutal qui s'est porté sur Fabre voilà une dizaine d'années est sans doute, en regard de la passion constante des Japonais depuis bientôt un siècle, emblématique de l'esprit français. L'amateurisme et l'absence de moyens auront fait le lit du pire : l'odieux disneyland pour quoi on a saigné la colline de Saint-Léons et bientôt, on le craint, la mise aux normes de la fast culture mondialiste de l'harmas de Sérignan. Aujourd'hui encore, il n'existe pas un site Internet digne de l'œuvre et de la figure de cet homme d'exception que les Japonais – toujours eux – tiennent avec Pic de la Mirandole et Léonard de Vinci pour l'un des trois génies [du reste] de l'humanité.

Si génie il y a, sa force de rayonnement en constitue l'un des traits les plus saillants. Fabre n'aurait su garder jalousement pour lui ses trouvailles, pas plus que le vaste savoir qu'il s'était constitué depuis sa jeunesse, à la seule force, le plus souvent, d'une curiosité insatiable. Il transmet, il partage. Si la langue des Souvenirs entomologiques est superbe, elle porte aussi l'écho d'une voix, celle du maître qui tient sa marmaille en haleine, qui fait passer la loupe de main en main pour que chacun vérifie le nombre des antennes ou des pattes, observe la pointe d'un dard, renonce à compter les facettes d'un œil.

----
La suite sur le blog de l'écrivain .
http://blog-dominique.autie.intexte.net/blogs/index.php/all/2005/09/09/les_livres_scolaires_de_jean_henri_fabre

Qu'en pensent ceux d'entre-vous qui vivent depuis longtemps au Japon ? C'est vrai que Fabre est d'abord ici un héros scolaire...
Revenir en haut
  Répondre en citant   19 Jan 2007 18:50
Irn-Bru
4eme Dan
4eme Dan


Inscrit le: 13 Fév 2004
Pays, Ville: Japon

Envoyer un message privé Voir le profil de l'utilisateur
Note du Post : 4   Nombre d'avis : 1

Ce qui m7avait le plus amuse sur Fabre, c'est de retrouver des figurines a son effigie vendues dans des boites par le combini "Seven eleven"

On peut trouver quelques exemples sur cette page:

Figurines Jean-Henri Fabre
ou
ici

J'ai meme trouver une troupe qui a joue "Fabre Sensei" en 1999 apparemment (je n'ai pas tout lu...)

Bravo! Fabre sensei!

Incroyable non, Danscot.

Bon, j'arrete la pour aujourd'hui...
_________________
Father Ted: I'm not a fascist. I'm a priest. Fascists dress up in black and tell people what to do. Whereas priests...
...More drink!
Revenir en haut
  Répondre en citant   20 Jan 2007 14:19
Danscot
4eme Dan
4eme Dan


Inscrit le: 07 Juil 2004
Pays, Ville: Kyoto

Envoyer un message privé Voir le profil de l'utilisateur
Ce message n'a pas encore été noté.

Merci pour les liens.

Vraiment IN....croyable, Irn Bru!

Etonnant de trouver des figurines de Fabre dans les konbini au Japon et une troupe qui joue Fabre comme on jouerait du Shakespeare ou du Pagnol Laughing

Alors que les français commencent à peine à découvrir le personnage, avec à peine... 90 ans de retard!

A la télévision japonaise, j'ai compté plus de douze documentaires en dix ans environ dont deux vidéo clips jouées par des comédiens retraçant les grandes découvertes (scorpion languedocien, insectes paralyseurs de proies vivantes) sans parler des clips associés aux Quizz.

La popularité de Fabre ne faiblit pas!

On sait que comme les égyptiens de l'antiquité, les japonais sont le seul pays industrialisé (à ma connaissance) à montrer tant d'intérêt pour les insectes au point de les collectionner. Hiro hito, l'ancien empereur en était passionné au point d'avoir publié plusieurs articles dans des revues entomologiques. C'est un fait absolument sans précédent, et je suis sûr qu'en disant ''tora tora tora', il pensait plutôt "mushi mushi mushi''.

Mais au pays des éternels étudiants et où les sensei sont encore rois (quoi qu'en en dise aujourd'hui, 90% des gaijins au Japon ne gagnent leur vie qu'en enseignant), je suis de plus en plus convaincu que c'est le talent de pédagogue de Fabre et son 本音 (véritable vocation) qui lui vaut ce prestige. On rejoint Siebold, qui, bien que médecin, avait ''la bosse'' de la botanique...

Engros, C'est la métamorphose des insectes appliquée aux hommes qui les subjugent... je le parie!

à plus pour développement....
----------------
Écrivain pédagogue

Il rédige de nombreux ouvrages scolaires dans plus de dix matières, des recueils de poèmes français et provençaux, mais surtout ses Souvenirs entomologiques, monument de quatre mille pages publié en dix séries de 1879 à 1907, dans lesquels il raconte observe le monde des insectes vivants. Traduits en plus de quatorze langues et cités dans les manuels scolaires de nombreux pays, notamment au Japon, les Souvenirs entomologiques ont été réédités en 1989 en deux forts volumes de poche de plus de 1000 pages chacun. « Ils constituent une œuvre exceptionnelle, à la fois sur les plans littéraire et scientifique. »

Fabre demeure encore, près d'un siècle après sa mort, la référence universelle en matière d'observation du monde des insectes, tant pour le spécialiste que pour l'amateur, pour l'élève curieux que pour l'enseignant. En France, le dessinateur Gotlib le représente dans son œuvre. Mais c'est incontestablement au Japon, où plus de 600 publications et de nombreux musées lui ont été consacrés, qu'il jouit du plus grand respect et il n'est pas un enfant qui ignore son nom. Des émissions de télévision et des reportages lui étant régulièrement consacrés, la visite de l'Harmas de Sérignan fait partie de l'itinéraire culturel de nombreux touristes nippons.
Revenir en haut
  Répondre en citant   06 Fév 2007 13:49
yûri
2eme Dan
2eme Dan


Inscrit le: 04 Nov 2005
Pays, Ville: Tokyo

Envoyer un message privé Voir le profil de l'utilisateur
Note du Post : 4   Nombre d'avis : 2

A la fin des vacances d'hiver, j’ai visité la maison de Fabre à Sendagi Tokyo, avec ma meilleure amie Marie-Joe et mon fils Yachan. C’est un petit musée très intéressant et bien sympa.

Pr. Daizabro Okumoto l’a fondé dans l’endroit où son ancienne maison se trouvait. Il traduit tout seul ‘Souvenirs Entomologiques’, le grand travail de Fabre. On dit qu’il est le premier du monde qui le réussit tout seul. Mais quand même, il y a déjà deux ou trois versions de la traduction complète en japonais, par Osugi Sakae, Yamada Yoshihiko et Hayashi Tatsuo etc. D’après Ma copine, Fabre et ses travaux ne sont pas aussi connus en France qu’au Japon, et les Japonais aiment les insectes beaucoup plus que les Français. Elle avait découvert Fabre au Japon.

Ce qui m’a frappé à l’entrée du musée, c’était le panneau écrit en langue d’oc ‘L’Oustal del Félibre di Tavan’. Jean-Henri Fabre fut né dans une famille paysanne pauvre dans le Midi en 1823. Sa langue maternelle fut l’occitan et il écrivit des poèmes en occitan, Donc le panneau doit être en langue d’oc, mais pas en français. Ce que j’ai appris au musée. J’y ai découvert la vie et les travaux de Fabre. Je le connaissais de nom depuis mon enfance, mais pas les détails de sa vie.

Mon fils a bien admiré les collections d’insectes, et surtout un dynaste Hercule vivant qui mangeait un morceau de banane, et les autres insectes rares et vivants. Les animateurs s’occupaient bien des enfants. Ils sont tous bénévoles et adorent les insectes depuis leurs enfances.


Voila les liens :
‘L’Oustal del Félibre di Tavan’.ファーブル昆虫館/ 夢蟲人の徒然日記
http://fabre-nobody-t.cocolog-nifty.com/blog/
「ファーブル昆虫記」 世界初の個人完訳に挑む奥本大三郎氏 : 出版トピック : 本よみうり堂 : YOMIURI ONLINE(読売新聞)
http://www.yomiuri.co.jp/book/news/20051228bk04.htm
昆虫少年が見続けた夢
nikkeibp.jp - 人生設計 - 本当にやりたい仕事って何
http://www.nikkeibp.co.jp/style/secondstage/jinsei/yaritai_060905.html

Dizaines versions réduites de « Souvenirs entomologiques »
http://www.ashiya-city-library.jp/fair27.html

Les autres traductions complètes de « Souvenirs entomologiques »
完訳 ファーブル昆虫記(山田吉彦,林達夫 訳)
http://www.iwanami.co.jp/.BOOKS/00/1/003991+.html
Hayashi Tatsuo林達夫me dit quelque chose. Il a aussi traduit « Lettres philosophiques » de Voltaire et « Le Rire » de Henri-Louis Bergson. Il est philosophe très influencé par la philosophie française.
.

『ファーブル昆虫記』 (大杉栄 椎名其二 訳) 1922-年
http://www.akashi.co.jp/menue/books/2245/main.htm
Osugi Sakae大杉栄 est connu en tant qu’anarchiste. Il est parti en France et expulsé au Japon en 1923, et assassiné par un gendarme au moment du Tremblement de terre de Kantō de 1923
_________________
「信とは、空間的には、間を空けることであり、時間的には、間を待つことである。」(野口三千三)


Dernière édition par yûri le 11 Fév 2007 11:42; édité 2 fois
Revenir en haut
  Répondre en citant   10 Fév 2007 06:47
yûri
2eme Dan
2eme Dan


Inscrit le: 04 Nov 2005
Pays, Ville: Tokyo

Envoyer un message privé Voir le profil de l'utilisateur
Ce message n'a pas encore été noté.

un autre traducteur Yamada Yoshihiko (山田吉彦)、 il est journaliste et sociologue connu avec un autre nom Kida Minoru(きだみのる)。
Voila le lien.
きだみのる(山田吉彦)の紹介
http://noz.hp.infoseek.co.jp/Kida/
Je viens de trouver que Kidaminoru est Yamada Yoshihiko.

Shocked
_________________
「信とは、空間的には、間を空けることであり、時間的には、間を待つことである。」(野口三千三)
Revenir en haut
  Répondre en citant   10 Fév 2007 09:17
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum index -> Japon Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Développé par phpBB 2.0.16 © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com