Regard sur le Japon
Regard sur le Japon
Regard sur le Japon
[ S'enregistrer ]   [ Rechercher ]    [ Liste des Membres ]    [ Groupes d'utilisateurs ]   [ FAQ ]  
[ Connexion ]   [ Mes messages privés ]   [ Profil ]

"Le Soleil"
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum index -> Cinéma et Littérature du Japon
Voir le sujet précédent / Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Botchan
4eme Dan
4eme Dan


Inscrit le: 11 Sep 2004

Envoyer un message privé Voir le profil de l'utilisateur
"Le Soleil"
Ce message n'a pas encore été noté.

Voilà un film qu'on ne pourra prétendre historique !
Alexandre Sokourov sort Le Soleil , film imaginant le comportement de Hiro Hito entre son annonce de capitulation le 15 août 1945 et "sa" décision de renoncer à son caractère divin (...) en janvier 1946.
Voici la page que Le Monde y consacre.
Hormis les approximations historiques (le règne de Hiro hito n'a pas débuté en 1922 mais en 1926), l'article se montre sceptique sur un film largement favorable à l'empereur, ne le montrant qu'en tant que déclarant la paix et renonçant à sa divinité... or non seulement Hiro Hito a d'abord été le Chef d'une armée massacrant en Asie depuis 1931 mais surtout... s'il a (enfin) capitulé et reconnu (enfin) n'être qu'humain, c'est qu'il n'avait pas le choix !
Ce ne fut pas tant la menace des bombes nucléaires (tombées si loin de lui...) que celle des troupes soviétiques à partir du 8 août (le second bombardement nucléaire, le 9 août, a aussi été précipité, sans accord présidentiel, par la soudaine entrée en guerre soviétique). Hiro Hito était bien le premier à savoir que l'URSS était bien moins indulgente avec les fascistes que les Américains pour qui ils étaient d'excellents agents... anti-soviétiques bien sûr.

Bref, un film sur Hiro Hito intitulé "Le Soleil"... ça en dit long sur les mémoires courtes.
_________________
"Avec ce pouvoir [de la réthorique], tu feras ton esclave du médecin, ton esclave du pédotribe et, quant au fameux financier, on reconnaîtra que ce n'est pas pour lui qu'il amasse de l'argent mais pour autrui, pour toi qui sais parler et persuader les foules." Platon, Gorgias (IVème siècle avant J-C) - NB : suis privé du droit de notation depuis Fukushima, devinez pourquoi !-
Revenir en haut
  Répondre en citant   09 Mar 2006 15:48
Sonka
Ceinture Marron
Ceinture Marron


Inscrit le: 14 Oct 2004
Pays, Ville: Beaujolais

Envoyer un message privé Voir le profil de l'utilisateur
Visiter le site web du posteur
Ce message n'a pas encore été noté.

Je ne l'ai pas vu, mais je me demande comment on arrive à une telle vision de la part d'un Russe... Rolling Eyes
_________________
http://www.forumrussie.com
Revenir en haut
  Répondre en citant   22 Mar 2006 15:24
Petit Ecolier
Ceinture Marron
Ceinture Marron


Inscrit le: 18 Juil 2004
Pays, Ville: Paris

Envoyer un message privé Voir le profil de l'utilisateur
Note du Post : 5   Nombre d'avis : 2

Ce film mérite beaucoup mieux que le raccourci qu'en a fait Botchan.

D'abord, sur un plan historique, qui peut dire si Hirohito était un monstre ou une marionnette? Il y a eu beaucoup de livres, de théories, et la polémique n'est pas près de s'éteindre. Aussi, pourquoi rejeter en bloc un film qui choisit telle hypothèse? Rejeter le "Soleil" parce qu'il adopte la théorie d'un Hirohito innocent, c'est faire preuve d'une certaine fermeture d'esprit. Je ne mettrais pas ma main à couper que Hirohito était innocent et pur comme l'agneau, mais il nous est difficile d'imaginer l'enfermement d'un homme qui, dès son enfance, a été prisonnier du protocole impérial et instrumentalisé par le pouvoir politique japonais.

Justement, là est l'intérêt du film. Sokourov tente de nous montrer cet enfermement, cette épaisse barrière qui existe entre le Tenno et le monde réel, une barrière que seule la lourde défaite du Japon finit par briser. Comment décider lorsqu'on est prisonnier de son propre rôle? Prisonnier de ces bunkers, des conseillers, fanatiques pour les uns, effrayés pour les autres?

Certes ce n'est qu'un film, et il ne prouve rien. Il rend seulement imaginable qu'un homme puisse, sans agressivité, sans haine, devenir la caution d'effroyables crimes.

Ensuite, la mise en scène de la capitulation, et de la façon dont s'y prend Hirohito, est tout aussi intéressante. Ce que Sokourov semble vouloir nous montrer, c'est qu'il trouve dans l'abandon du pouvoir une liberté et un bonheur qui n'existaient plus pour lui depuis longtemps. Encore une fois, Hirohito était prisonnier de son pouvoir qu'il n'avait pas choisi (contrairement à Lénine et Hitler) et il est dans le film plus qu'heureux de s'en défaire.

A mon avis, ce n'est pas un film facile, il est long, et pourtant il mérite qu'on s'y attarde.
_________________
Petit Ecolier
Revenir en haut
  Répondre en citant   22 Mar 2006 16:36
Botchan
4eme Dan
4eme Dan


Inscrit le: 11 Sep 2004

Envoyer un message privé Voir le profil de l'utilisateur
Note du Post : 3   Nombre d'avis : 1

Oui et bien c'est precisement cette vision de l'empereur "marionnette" qui est ridicule !
L'Empereur est "soulage" qu'on lui ote le pouvoir ?? ... il est soulage qu'on ne lui regle pas son compte en tant que Chef d'Etat et Chef des Armees surtout !! La bonne affaire.
Hiro Hito etait la Tete de l'Etat japonais, le General en Chef des Armees japonaises qui ont massacre des populations civiles et foule au pied toutes les conventions internationales... il a ete la tete d'un regime fasciste et n'en a jamais ete inquiete par les Americains pour faciliter la lutte contre le Communisme... pour cela, on a cree le mythe de "l'empereur marionnette", ce n'est pas l'inverse !

La guerre du Japon contre le Monde a dure 15 ans, Hiro Hito etait au pouvoir, chaque jour il savait, chaque semaine il tenait son Conseil des Ministres, chaque faits et gestes de ses forces armees, c'est lui qui les cautionnaient au jour le jour, ce n'etait pas un type qui etait dans le coma entre 1931 et 1945 mais bien LE type qui etait au devant de la scene, sur la scene, en plein milieu de la scene.
S'il avait eut ne serait-ce qu'une ombre du sens "samurai" de l'honneur et des responsabilites qu'a prone son gouvernement pendant 15 ans ce type se serait suicide bien avant d'envoyer a la mort tous les humains que l'on a massacre en son nom, pour lui, sous son commandement et avec son approbation constante.

Maintenant, que le film soit un bon artistiquement parlant, ce n'est pas exclu. Il repose tout simplement sur une vue de l'esprit, un theme recurrent de propagande, historiquement, il ne vaut qu'en ce sens.
_________________
"Avec ce pouvoir [de la réthorique], tu feras ton esclave du médecin, ton esclave du pédotribe et, quant au fameux financier, on reconnaîtra que ce n'est pas pour lui qu'il amasse de l'argent mais pour autrui, pour toi qui sais parler et persuader les foules." Platon, Gorgias (IVème siècle avant J-C) - NB : suis privé du droit de notation depuis Fukushima, devinez pourquoi !-
Revenir en haut
  Répondre en citant   06 Avr 2006 10:45
Botchan
4eme Dan
4eme Dan


Inscrit le: 11 Sep 2004

Envoyer un message privé Voir le profil de l'utilisateur
Ce message n'a pas encore été noté.

Le film est sorti dans les salles nippones le mois passé, très brièvement, j'ai bien de garder le tract disposé alors sur les présentoirs.
Voici le site du film.
Quand à la présentation du film... c'est prie que ce que je pouvais en dire auparavant : "l'empereur soleil" aurait été "pris dans la tourmente, un être blessé"...

A noter que trois critiques du film sont affichées : celle du Guardian (Londres), de Libération et du Figaro... autant dire qu'on apprécie pas au "Pays du Soleil Levant" présenter l'empereur comme un soleil... humain.
Les mythes sont défendus bec et ongles. L'image de l'empereur est-elle donc condamnée à rester un monopole tout national à vocation nationaliste ici bas ?
_________________
"Avec ce pouvoir [de la réthorique], tu feras ton esclave du médecin, ton esclave du pédotribe et, quant au fameux financier, on reconnaîtra que ce n'est pas pour lui qu'il amasse de l'argent mais pour autrui, pour toi qui sais parler et persuader les foules." Platon, Gorgias (IVème siècle avant J-C) - NB : suis privé du droit de notation depuis Fukushima, devinez pourquoi !-
Revenir en haut
  Répondre en citant   19 Sep 2006 14:10
JMA
1ere Dan
1ere Dan


Inscrit le: 16 Nov 2004
Pays, Ville: Shunan (Tokuyama), Japon

Envoyer un message privé Voir le profil de l'utilisateur
Re:
Ce message n'a pas encore été noté.

Botchan a écrit:
Voilà un film qu'on ne pourra prétendre historique !
Alexandre Sokourov sort Le Soleil , film imaginant le comportement de Hiro Hito entre son annonce de capitulation le 15 août 1945 et "sa" décision de renoncer à son caractère divin (...) en janvier 1946.


C'est l'équivalant de "Der Untergang" sur les derniers jours de Hitler dans son bunker Question Rolling Eyes
Revenir en haut
  Répondre en citant   19 Sep 2006 14:37
Botchan
4eme Dan
4eme Dan


Inscrit le: 11 Sep 2004

Envoyer un message privé Voir le profil de l'utilisateur
Ce message n'a pas encore été noté.

Je ne sais pas si on peut comparer ce film à "untergang", je n'ai vu aucun de ces films, je ne peux donc en dire plus.
Je rappelle que "Soleil levant" est le dernier volet de la trilogie filmographique esquissée par Sokourov portant sur les derniers instants de la vie d'Adolf, Lénine, quant à Hiro Hito il se penche sur les derniers moments de la guerre.
Je ne sais ce qu'il veut montrer au final... que les hommes d'Etat, les dirigeants les plus hauts qui puissent être sont aussi des êtres humains ?
Si cela se limite à cette banalité, c'est bien vain que tout cela, surtout que mettre dans le même sac Hitler et Hirohito... pourquoi pas puisqu'ils ont été alliés dans le cadre de l'Axe jusqu'au bout durant la Seconde Guerre Mondiale contre le Monde Libre , mais y mêler Lénine (mort en 1922)... c'est se livrer dès l'origine à un projet obscurantiste.

Si quelqu'un a vu un de ses films, qu'il nous fasse part de ses impressions !
_________________
"Avec ce pouvoir [de la réthorique], tu feras ton esclave du médecin, ton esclave du pédotribe et, quant au fameux financier, on reconnaîtra que ce n'est pas pour lui qu'il amasse de l'argent mais pour autrui, pour toi qui sais parler et persuader les foules." Platon, Gorgias (IVème siècle avant J-C) - NB : suis privé du droit de notation depuis Fukushima, devinez pourquoi !-
Revenir en haut
  Répondre en citant   19 Sep 2006 15:49
al azif
Ceinture Orange
Ceinture Orange


Inscrit le: 13 Aoû 2006
Pays, Ville: Strasbourg

Envoyer un message privé Voir le profil de l'utilisateur
Ce message n'a pas encore été noté.

j'ai pas vu le film , mais a propos de l'histoire , il me semble que c'est plus le général Tojo qui a était retenu par les historiens comme le chef va t'en guerre du Japon et donc le commanditaire de la guerre , des massacres etc .
je ne peux pas du tout etre sur de moi , vu que l'histoire de l'asie est quasiement absente dans son intégralité des programmes de l'éducation nationale française , je laisse donc le soin a ceux qui s'y connaissent plus de me corriger , mais je m'étonne tout de même que personne n'est rappeller que celui qui avait le pouvoir était plus Tojo que l'empereur (c'est aussi la raison pour laquelle je doute de moi ..)
Revenir en haut
  Répondre en citant   29 Sep 2006 19:13
lightman
2eme Dan
2eme Dan


Inscrit le: 25 Fév 2004
Pays, Ville: Osaka

Envoyer un message privé Voir le profil de l'utilisateur
Visiter le site web du posteur
Note du Post : 2.33   Nombre d'avis : 3

Tres belle critique de film par des personnes qui ne l'ont meme pas vu, bravo Laughing
Revenir en haut
  Répondre en citant MSN Messenger  02 Oct 2006 05:27
Wolverine
1ere Dan
1ere Dan


Inscrit le: 26 Déc 2004
Pays, Ville: Planète Terre

Envoyer un message privé Voir le profil de l'utilisateur
Un Soleil humain, trop humain...
Note du Post : 5   Nombre d'avis : 1

En effet, faire la critique d'un film qu'on a pas vu à la simple lecture d'autres critiques est un exercice extrêmement dangereux... Sokourov est un immense cinéaste et lui prêter le désir de faire la propagande de tel ou tel dictateur est mal le connaître... J'ai vu "Le Soleil" il y a un près d'un an dans un petit CNP de Lyon. C'est un film exceptionnel. En faire un film à thèse (du genre : pour ou contre Hiro-Hito) est tout simplement idiot. Sokourov montre comment un homme dénué de qualités particulières finit par être dévoré par le pouvoir qu'il est censé exercer. Hiro-Hito, dans ce film, ressemble plus à un robot ou à un autiste qu'à un monarque résistant aux militaires. Déjà qu'il est difficile à certains cinéastes de faire valoir leur oeuvre au milieu de blockbusters stupides, ce serait gentil de ne pas détruire un film avant de l'avoir vu. Merci

PS : par ailleurs, en ce qui concerne la soi-disante "erreur" historique, je rappellerais que l'empereur Taishô était quasi-dément sur la fin de sa vie et que la réalité du pouvoir a effectivement été exercé par Hiro-Hito à partir de 1922, même s'il ne devient empereur qu'en 1926. Donc merci aussi de ne pas jouer au donneur de leçons avant d'avoir bien vérifié ses leçons.
_________________
In girum imus nocte et consumimur igni / Nous tournons sans fin dans la nuit et sommes dévorés par le feu. Guy Debord
Revenir en haut
  Répondre en citant   06 Oct 2006 14:11
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum index -> Cinéma et Littérature du Japon Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Développé par phpBB 2.0.16 © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com