Forum Japon

 

[ S'enregistrer ]   [ Rechercher ]    [ Liste des Membres ]    [ Groupes d'utilisateurs ]   [ FAQ ]  
[ Connexion ]   [ Mes messages privés ]   [ Profil ]
Japonaises harcelées du métro au boulot

Recherche Rapide :
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ForumJapon.com Index du Forum -> Faits de Société
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
eve
Modérateur


Inscrit le: 20 Sep 2003
Messages: 2432
Points: 26642
Pays, Ville: Tokyo

MessagePosté le: 26 Nov 2003 23:17    Sujet du message: Japonaises harcelées du métro au boulot

 Note du Post : 4.33   Nombre d'avis : 3
Répondre en citant

Japonaises harcelées du métro au boulot

Avec la crise économique, les abus se multiplient à l'égard des femmes qui osent rarement porter plainte.

Libération
Par Michel TEMMAN - mercredi 26 novembre 2003 - Tokyo de notre correspondant

«Célibataire parasite» vivant aux crochets de ses parents, Nana, 29 ans, était une office lady modèle. Jeune, charmante, souriante, elle répondait parfaitement au téléphone, gérait les photocopies et, ayant suivi des cours de cérémonie du thé, avait été attelée par son patron au service de l'immanquable ocha (thé japonais) gracieusement offert au visiteur. Depuis six mois, Nana n'a plus d'emploi. Victime de harcèlement moral et sexuel au bureau, elle a quitté de son gré, en février, l'agence matrimoniale de Minato-ku (Tokyo) où elle travaillait depuis quatre mois à peine. «Je n'ai pas eu le choix, raconte-t-elle. L'épouse du shasho (patron), coprésidente de la société, partait la première le soir. Le travail affluait. J'étais toujours la dernière au bureau. Le patron en profitait. Souvent, il s'approchait, me caressait une épaule, les cheveux... J'étais pétrifiée. Il me demandait de l'accompagner dîner. N'étant jamais consentante, il s'est vengé en me donnant de plus en plus de travail. Un soir, j'ai craqué et suis partie définitivement.»

Dépression. Demander des explications, contacter un avocat ? «Je n'en ai eu ni le courage ni l'énergie, j'ai voulu oublier», dit-elle. Rejoindre les registres d'une agence Hello Work (ANPE nippone) ? Non plus. Nana a plongé dans la dépression. Visant un emploi (plus) sûr, si possible dans une gaishi-kei (entreprise étrangère), Nana filtre les propositions, court les foires à l'emploi et balise les sites d'offres professionnelles sur l'Internet. Sur son CV, pas la moindre trace de sa dernière expérience professionnelle. En cas d'échec, la jeune femme a son plan : «Je quitterai le Japon. J'irai peut-être m'installer en Europe ou aux Etats-Unis.»

Dans le monde du travail nippon, et plus ou moins inconsciemment, le harcèlement a toujours été un instrument de contrôle social. Pour «faire rentrer le clou qui dépasse» comme dit le proverbe japonais, ou se débarrasser des salariés indésirables. Entre temps, la crise a bouleversé habitudes et relations sociales. L'absence de protection juridique, le silence des syndicats, la pression collective sur l'individu, et le développement de nouvelles méthodes de management au mérite, ont encouragé les abus. Le harcèlement contre les femmes (moral ou sexuel) est ainsi devenu une forme d'incitation au départ comme une autre. Parmi les femmes virées, beaucoup rejoignent le secteur du travail temporaire, libéralisé en avril 1999. «Forcer une femme à servir systématiquement le thé doit être considéré comme du harcèlement sexuel», estime Kyoko Otani, avocate. «La société japonaise révèle son côté discriminatoire à l'égard des femmes par sa complaisance, estime un délégué du gouvernement auteur d'un rapport sur le sujet. Sous pression, la femme japonaise victime de harcèlement sexuel n'ose pas en parler autour d'elle de peur de perdre son emploi ou le respect de sa famille.»

Egalité professionnelle. L'article 14 de la Constitution de 1947, d'origine américaine, interdit pourtant tout mauvais traitement fondé sur le sexe... L'article 21 de la «loi sur l'égalité professionnelle» force patrons et employeurs à lutter contre le mal. Rien n'y fait. «Harcèlement sexuel» n'a pas même d'équivalent en japonais. On parle de seku-hara (de l'anglais «sexual harassment».) Ou plus souvent d'ijime (brimades, persécutions psychologiques), fréquent dès l'école. Un vide sémantique qui contribue dans l'archipel à l'aura des thèses de la psychiatre française Marie-France Hirigoyen. Son livre, le Harcèlement moral, paru en japonais (éditions Kinokunya) a fait un tabac en librairie. Les résultats d'une étude menée l'an passé pour le bureau du Premier ministre Koizumi, sont à cet égard édifiants : 76,7 % des sondés (hommes et femmes majeurs) estiment qu'au Japon, «l'homme est privilégié». Et en particulier dans les entreprises,où on trouve à peine 3,4 % de femmes cadres. D'après une enquête menée en 2002 pour le ministère du Travail et du Bien-Etre, les salaires des femmes actives restent en moyenne inférieurs de 65 % à ceux des hommes.

Chaque année à Tokyo, près de 500 résidentes, prenant leur courage à deux mains, portent plainte pour harcèlement sexuel. Mais d'après le responsable d'un bureau de la mairie, «cela représente à peine 10 % des incidents». Dans le métro, où agissent des unités en civil de l'Agence de police nationale (NPA), peu dissuasives, c'est même un fléau. Selon un sondage réalisé en 2002, un tiers des femmes de 20-25 ans ont été victimes de chikan, des hommes importunant les femmes aux heures de pointe. Le phénomène est tel que sur les murs du métro sont apparus des posters préventifs ainsi légendés : «N'agissez pas ! Tout le monde regarde ! C'est illégal ! Ne le faîtes pas !» Comme dans les années 50, à Tokyo et Osaka, des wagons «réservés aux femmes» sont réapparus dans le métro.

Gaffes sexistes. Pas de quoi remettre en cause le machisme ambiant. En témoignent les gaffes sexistes des politiciens conservateurs. Populaires ou détestés, ces derniers véhiculent des principes et dogmes d'un autre âge. Fin mai, dans un débat retransmis sur le petit écran, l'ancien ministre Seiichi Ota, 57 ans, figure respectée du Parti libéral démocrate (PLD, au pouvoir depuis 1955), a défrayé la chronique en justifiant un viol collectif survenu dans un collège du pays. «Un viol, a-t-il osé dire, montre que ceux qui ont violé sont encore virils.» «Cette scandaleuse remarque, explique, dans son bureau de la Diète, Mizuho Fukushima, secrétaire générale du Parti social démocrate (PSD, opposition), révèle l'état d'esprit de nombreux politiciens du PLD à propos de la condition féminine.» Le Japon occupe le 120e rang mondial en termes de représentativité des femmes à la Diète (10 % des députés). Et le 32e rang mondial pour la promotion professionnelle des femmes.


Source : http://www.liberation.fr/page.php?Article=160656&AG
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
dju
4eme Dan
4eme Dan


Inscrit le: 21 Sep 2003
Messages: 364
Points: 10055
Pays, Ville: France

MessagePosté le: 27 Nov 2003 01:49    Sujet du message: c'est triste

 Note du Post : 4.2   Nombre d'avis : 5
Répondre en citant

Bonjour,

Triste news en effet. Comprendre les comportements hommes / femmes au Japon est complexe. Si j'aime le japon, j'aime aussi la femme japonaise. Savoir les conditions de ces dernières me touchent particulierement. Qu'est ce qu'on peut y faire? Les harcèlements sont importants parce que l'homme est dominant sur l'échelle sociale.

La forme la plus agressive de harcelement est le viol. Pour moi, un homme qui justifie un viol comme un acte de virilité devrait se faire castrer et être emprisonné durant les 3/4 de sa vie, si ce n'est a perpétuité. Vous savez ce qui m'inquiète, c'est que en France, le harcèlement sera plus ou moins vu comme une pathologie, une maladie. Qu'en est il au Japon? Une maladie ou un acte de virilité?

Mais attention, les choses changent entement et évoluent. Le tout est de savoir dans quel sens ? Pour essayer de comprendre, il faut faire un tour sur l'évolution de la condition féminine au Japon. Voici un petit récapitulatif que j'ai trouvé sur le net :


Histoire de la condition féminine au Japon

1000
Pendant l'an 1000, les femmes étaient relativement libre et dotées d'une bonne éducation, beaucoup d'écrivains féminins sont issus de cette époque

1600
Le pouvoir est militaire, les femmes voient leur pouvoir se réduire et leurs droits s'anéantir.
Les hommes ont droit de vie et de mort sur leur femme; le droit d'avoir plusieurs femmes vivant sous le même toit.
19 articles définissent le comportement de la femme (droiture, respect, fidélité,docilité), ainsi que 7 motifs de rupture (jalousie, maladie, stérilité,..)

1868
C'est la restauration du pouvoir impérial, synonyme d'ouverture du japon vers le monde. Les premiers mouvements féministes apparaissent, revendiquant le droit à l'instruction. Cependant, les filles sont élevées dans le but de devenir de bonnes épouses.

1880
Création du mouvement pour les droits et la liberté du citoyen, les femmes sont emprisonnées et se voient interdire tout débat politique (loi). La polygamie pour l'homme est toujours de mise, une veuve ne peut quitter sa belle famille sans leur autorisation.

1920
Apparition d'associations féminines demandant l'abrogation de la loi portant sur l'interdiction des femmes sur les places de débats politiques, abrogée en 1922.

1925
Création d'une ligue pour obtenir le droit de vote des femmes. Elles devront attendre 1945.

1945
Sous l'occupation américaine, le Japon entreprend des réformes profondes, droit de vote pour les femmes, mixité dans l'éducation, égalité des sexes et autorisation de l'avortement (si danger de mort pour la mère).

60's
Période de prospérité économique, leur rôle des femmes dans la vie économique du pays augmente, mais les mentalités ont du mal à changer.

70's
Les femmes se montent en association et réclame le droit à l'avortement, à la liberté sexuelle.
On assiste à un rejet de l'homme par la femme, considéré comme un oppresseur.

80's
Les association se battent pour la reconnaissance de l'homosexualité féminine, pour la flexibilité du travail (pour allier vie de famille et travail), se battent contre le sexisme des médias et le harcèlement sexuel.

00's
Aujourd'hui, la femme n'est pas encore considérée comme l'égal de l'homme, des taches dévalorisante, elles ne sont pas prises tout à fait au sérieux. Cependant elles occupent de plus en plus de rôle dans la vie japonaise. Des efforts sont encore à faire.

Source : http://www.alyon.org/generale/articles/le_japon/culture_et_mode_de_vie/condition_femme.html
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ban-chan
4eme Dan
4eme Dan


Inscrit le: 22 Sep 2003
Messages: 1225
Points: 9290
Pays, Ville: Tokyo

MessagePosté le: 27 Nov 2003 02:10    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

Ah nos gentils petits pervers japonais !! Ah la la , toujours la !!!
Vous savez, je voudrais bien savoir quelle OL n'a pas eu une fois dans sa vie une demande de rencard avec son superieur !!
Oui oui , je deconne pas .
Meme ma fiancee, a des propositions indecentes venant des clients, c'est pour dire !!
_________________
Vincent Games Tsushin | Suivez-moi sur Twitter !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
dju
4eme Dan
4eme Dan


Inscrit le: 21 Sep 2003
Messages: 364
Points: 10055
Pays, Ville: France

MessagePosté le: 11 Déc 2003 17:56    Sujet du message: Gov't planning stronger punishment for sex crimes

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

Bonjour à tous,

Voila une news qui me plait (je suis désolé que ma source soit en anglais, je vais donc faire un petit résumé).

Le département de la justice japonaise souhaite réviser le code pénal concernant les abus sexuel et le viol. D'une manière globale, tout ce qui touche a la criminalité sexuelle va faire l'objet de révision. Cela sera la première révision générale du code pénal depuis 1907 !!! (Si ca ce n'est pas un pas de géant pour la Femme Very Happy ). Il faut dire que la peine encouru pour viol était plus clémente (2 ans ou plus) que la peine encourue pour vol (5an ou plus). Il y a de quoi s'inquiéter car entre 2000 et 2002, le nombre de viol (déclaré!!!) a augmenté de 2000 à 2357 viols. Sachant que entre 2001 et 2002, il y a une progression de plus de 5% de viol Sad Sad

Cependant, ce qui me désole, c'est que ce qui est mis en avant par les autorités japonaises c'est un durcissement de la peine encourue par un viol. C'est bien mais ce n'est pas assez. Il faudrait coordonner cette mesure avec un changement de mentalité envers la Femme. Et ca ce n’est pas pour tout de suite...



Gov't planning stronger punishment for sex crimes

Thursday, December 11, 2003 at 16:10 JST

TOKYO — The Justice Ministry is planning a drastic revision of the Penal Code to strengthen punishment for rape and other sex crimes, ministry officials said Thursday.

The ministry will also consider revising the penalties on other crimes, and extending the statute of limitations on prosecution for some crimes, and plans to submit a bill for the revisions to the Diet in fall next year.

It would be the first overall revision of the Penal Code since it was established in 1907.
The rising tide of sex crimes, including a gang rape by university students reported in June, prompted Diet members from the ruling coalition to set up a project team for penal revision headed by Chieko Nono, a House of Councillors member from the Liberal Democratic Party.

In response to the team's requests to make sex crime punishments harsher, the Justice Ministry began considering the creation of a gang rape charge and the extension of the prison term for rape, the officials said.

The ministry decided that an overall revision of the Penal Code was required because of the need for balance in dealing with sex crimes and other crimes, they said.

Under the current law, the punishment for rape is imprisonment for two years or more, compared with a prison term of five years or more for robbery.

Some lawmakers noted in Diet debate that punishment for crimes against property is more severe than for crimes against people.

In light of such criticism, the Justice Ministry will consider strengthening the punishment for rape, rape resulting in death, and molestation, while studying instituting a gang rape charge as requested by the task force.

In line with this, the ministry will make other revisions, such as increasing the maximum prison term of 10 years for assault, and lowering the maximum term of 10 years for theft.

The ministry will also consider extending the statute of limitations on murder, which is currently set at 15 years, as well as the expiry period for other serious crimes.

According to a bill drawn up by the project team, gang rape would be punishable by imprisonment of four years or more, while the penalty for gang rape resulting in death would be life imprisonment or a prison term of six years or more.

The bill also calls for life imprisonment or a prison term of five years or more for rape resulting in death, instead of the current penalty of a life term or imprisonment of three years or more.

According to government data, the number of rape victims is on the rise and topped 2,000 for the first time in 2000. In 2002, the number rose to 2,357, up 129 from the preceding year. (Kyodo News)

Source:
http://www.japantoday.com/e/?content=news&cat=2&id=281810
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sir.Gauvain
1ere Dan
1ere Dan


Inscrit le: 19 Oct 2003
Messages: 162
Points: 2700
Pays, Ville: Se casse !!

MessagePosté le: 11 Déc 2003 19:57    Sujet du message:

 Note du Post : 3   Nombre d'avis : 1
Répondre en citant

J'en avait entendu beaucoup parler avant mon séjour de ce genre de problème...

Je m'étais promis de réagir à tout acte de ce genre...

Chose surprennante, même "en cherchant" bien, je n'ai jamais assisté à ce genre de "dérive" près de moi...

Ce ne peut-être un mythe bien sûr car, j'ai vu que certains wagons de trains étaient réservés le soir aux femmes...

Mais en tout cas, j'ai été content de ne pas y assister...

Les autres choses désagréables que j'ai vu mon suffit... Heureusement, que je n'ai pas eu a y rajouter les harcèlements physiques...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Flo
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 04 Sep 2003
Messages: 1117
Points: 11287
Pays, Ville: De retour à Paris...

MessagePosté le: 12 Déc 2003 02:01    Sujet du message: Et le contraire?

 Note du Post : 5   Nombre d'avis : 1
Répondre en citant

Pourquoi ne parle-t-on pas des petits gaijins qui comme moi ont regulierement a subir des "harcelements sexuels" de Dames bien plus agees que moi???
Non c'est vrai quoi! Je sais pas si je suis le seul mais il n'est pas rare que des Dames avec qui je discute s'approchent en me tripotant le buste, me prenant la main et me disent "kawaii ne, furo san"... (en plus, j'vois pas ce que j'ai de "kawaii"!!!)
Dans le cas contraire (un type de 40 pour une jeune fille de 20), ca peut aller loin!

De toute facon, c'est pas complique, au Japon, je plais au plus de 40 ans...
Ma foi, c'est mieux qu'a Paris ou je me fais tripoter dans le metro... par d'autres gars... (ca m'est arrive 3 fois sans parler du nombre de fois ou je me suis fait "inviter"...)

J'sais pas pourquoi mais a mon grand malheur, je ne plais qu'a ces 2 categories...

Ce que je tenais a dire c'est que le probleme est assez grave... Les femmes se taisent veritablement... Ma copine, elle, dans son ancienne entreprise s'est fait tripoter plusieurs fois et a deja ete invitee (directement) a l'hotel...
C'etait pas des propositions "anodines", les gars attendaient d'etre seuls avec elle pour lui demander le plus serieusement du monde.
Idem, le soir, elle etait obligee (avec 2 ou 3 autres collegues feminines a les accompagner (nomikai) boire un verre apres le boulot ou les gars ne se genaient pas pour sortir des blagues ou des histoires toutes plus salaces les unes que les autres...
Elle a ete obligee de demissionner mais n'a jamais rien dit a personne...
Elle me le disait a moi mais m'empechait d'aller mettre le boxon dans sa boite...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
seb
1ere Dan
1ere Dan


Inscrit le: 22 Sep 2003
Messages: 32
Points: 2501
Pays, Ville: Tokyo/ Japon

MessagePosté le: 12 Déc 2003 02:55    Sujet du message:

 Note du Post : 4   Nombre d'avis : 2
Répondre en citant

Il m'est arrivé plus d'une fois de voir des types prendre des photos sous les jupes des étudiantes (avec les appareils extra plats, c plutot simple) dans les escaliers ou meme dans le metro.
(pour le fun je vous raconte, l'autre fois dans le metro y'a un type de 40ans qui voulait prendre un joli cliché artistique vu du dessous de la jupe d'une lyceenne, et ce crétin avait laissé le flash.... il est passé du jaune au pourpre en moins de 3secondes. Tout le wagon le fixait.)

J'en ai parlé avec ma boss et elle m'a expliqué que si on assiste a ce genre de choses, on peut amener le bonhomme au Koban et une récompense nous sera remise (un bon moyen sur de rentabiliser son voyage au Japon?)
_________________
N'oubliez pas, la vie est un fete!!!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
dju
4eme Dan
4eme Dan


Inscrit le: 21 Sep 2003
Messages: 364
Points: 10055
Pays, Ville: France

MessagePosté le: 12 Déc 2003 03:05    Sujet du message: oui mais...

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

Les anecdotes de Flo et Seb m'ont bien fait sourire.

En lisant tout ces problèmes d'harcèlement, j'en ai directement parlé à mes amies japonaises qui vivent dans le Nord du Japon. Et leurs réponses se regroupent toutes : oui les femmes sont harcelées mais le problème est plus important a Tokyo qu'ailleurs. Alors les harcèlements seraient ils différents selon les géographie du pays? Du style plus important dans la capitale? Ou différence de comportement entre les campagnes et les villes?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bebr
3eme Dan
3eme Dan


Inscrit le: 22 Sep 2003
Messages: 330
Points: 5414
Pays, Ville: Tokyo

MessagePosté le: 12 Déc 2003 08:22    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

Mon amie m a aussi rapporter 4 ou 5 problemes de ce genre.

Une fois il y a un meme un homme qui l a suivi du metro a chez elle et qui lui a balance un coup de poingt dans le ventre avant de detaler Shocked?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
sariputra
Ceinture Verte
Ceinture Verte


Inscrit le: 23 Jan 2008
Messages: 7
Points: 376
Pays, Ville: France, Cachan

MessagePosté le: 16 Mai 2010 02:01    Sujet du message: quelques années plus tard

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

qu'en est-il?

J'ai un peu discuté sur le blog de Japanthroughblueeyes à propos de son dernier post sur les chikan et les agressions sexuelles ( et leur traitement pénal) au Japon.
Je ne lis pas assez bien le japonais pour rechercher les info toute seul, et lui me semble insister pour dire que le Japon est un pays assez sûr et que les femmes sont prises très au sérieux et d'ailleurs les hommes ont tellement peur que le taux de viol déclarés est un des plus bas du monde (......)

Toutes les analyses transculturelles que je lis affirment l'importance de sauver la face encore de nos jours, menant à une énorme sous déclaration des agressions par les femmes.

Vous qui êtes sur place, que constatez-vous? en parlez-vous ou bien est-ce encore tabou?
_________________
Les paroles vraies ne sont pas séduisantes. Les beaux discours ne sont pas véridiques. Le sage n'argumente pas. Le discoureur est un charlatan. L'intelligence n'est pas l'érudition. Le savoir n'est pas la connaissance. Le sage se garde d'amasser. En se dévouant à autrui, il s'enrichit. Après avoir tout donné il possède davantage. Le tao est inépuisable. Le sage agit sans rien attendre en retour.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ForumJapon.com Index du Forum -> Faits de Société Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB 2.0.16 © 2001, 2002 phpBB Group (Traduction par : phpBB-fr.com)