Regard sur le Japon
Regard sur le Japon
Regard sur le Japon
[ S'enregistrer ]   [ Rechercher ]    [ Liste des Membres ]    [ Groupes d'utilisateurs ]   [ FAQ ]  
[ Connexion ]   [ Mes messages privés ]   [ Profil ]

Devenir traducteur assermenté ?
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum index -> Japonais
Voir le sujet précédent / Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Maitre K
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 20 Sep 2003
Pays, Ville: Nishinomiya

Envoyer un message privé Voir le profil de l'utilisateur
Devenir traducteur assermenté ?
Note du Post : 3   Nombre d'avis : 2

Voila une petite question technique à laquelle je cherche une réponse depuis un moment mais sans succès:

Comment devient-on traducteur ou interprète assermenté ?

"Ben il faut un super niveau de japonais"... oui ok, c'est pas le sens de ma question Wink

Ce que je voulais savoir, c'est comment sont sélectionnés, techniquement parlant, les traducteurs assermentés ? Examens ouvert à tous ? Etudes spécifiques ?

Quelqu'un a-t-il des connaissances ou de l'expérience dans le sujet ?
_________________
I'm so gifted at findin' what I don't like the most
So I think it's time for us to have a toast
Revenir en haut
  Répondre en citant   08 Nov 2005 18:07
jolan
3eme Dan
3eme Dan


Inscrit le: 22 Sep 2003
Pays, Ville: Tokyo

Envoyer un message privé Voir le profil de l'utilisateur
Ce message n'a pas encore été noté.

Je dirais qu'il faut d'abord aller à Sermenté pour te rendre compte de la situation.

Very Happy

Arrow je sors.


Comme pour les métiers de la fonction publique, il doit exister des concours spécifiques, un peu plus dur que les postiers, mais sans doute moins chauds que pour être diplomate. Sinon renseignes toi à l'ESIT, ils doivent pouvoir répondre à ce genre de question.

http://www.univ-paris3.fr/esit/ecole.html
Revenir en haut
  Répondre en citant   08 Nov 2005 18:34
Maitre K
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 20 Sep 2003
Pays, Ville: Nishinomiya

Envoyer un message privé Voir le profil de l'utilisateur
Ce message n'a pas encore été noté.

Merci Jolan, effectivement je connaissais l'ESIT de réputation.

Cependant, n'ayant absolument pas la prétention d'avoir un niveau de japonais me permettant d'envisager cette carrière dans l'immédiat, je ne cherche pas spécialement un contact concrêt dans le domaine, mais plutôt quelques témoignages sur le sujet de la part de membres qui sont passés par la ou qui connaissent un peu le milieu.

C'est vrai qu'on a pas mal parlé des métiers en rapport avec le Japon et même des tarifs dans la traduction... mais c'est un peu différent. D'ou mon intérêt pour un aspect bien particulier du métier de traducteur.
_________________
I'm so gifted at findin' what I don't like the most
So I think it's time for us to have a toast
Revenir en haut
  Répondre en citant   09 Nov 2005 14:13
vgirl
Ceinture Orange
Ceinture Orange


Inscrit le: 15 Oct 2005

Envoyer un message privé Voir le profil de l'utilisateur
Ce message n'a pas encore été noté.

jolan a écrit:
mais sans doute moins chauds que pour être diplomate.

C'est justement un métier qui m'intéresserait. En effet, même si je n'ai quasi aucune notion de japonais (mais bon, je n'ai que 15 ans, j'apprend lentement mais sûrement), j'admire cette langue, j'aime également le français et pour l'instant, j'envisage des études de droit.
Pourrais-tu expliquer la raison de cette difficulté de devenir diplomate? Egalement, quelqu'un pourrait-il me renseigner sur le chemin des études à suivre en Belgique pour devenir diplomate? <moderation: ca va pas etre possible dans un fil sur les traducteurs assermentes. On ne melange pas les themes. Demande en section Discussions libres. Elie>
Revenir en haut
  Répondre en citant   09 Nov 2005 15:14
Sonka
Ceinture Marron
Ceinture Marron


Inscrit le: 14 Oct 2004
Pays, Ville: Beaujolais

Envoyer un message privé Voir le profil de l'utilisateur
Visiter le site web du posteur
Note du Post : 4   Nombre d'avis : 4

jolan a écrit:
Comme pour les métiers de la fonction publique, il doit exister des concours spécifiques



Traducteur assermenté, métier de la fonction publique ?
Y'a longtemps que j'en ai pas entendu une si bonne !

Bon, ce qu'il faut vous dire, c'est qu'avant de devenir traducteur assermenté, il faut tout d'abord devenir traducteur tout court. Traducteur assermenté, ce n'est pas un métier en soi, c'est juste un plus !

Donc, sachez que la profession de traducteur n'est absolument pas réglementée, c'est-à-dire que n'importe qui peut se déclarer traducteur du jour au lendemain. Suffit de s'inscrire à l'URSSAFF et c'est parti ! Bien sûr, c'est plus facile de convaincre de futurs clients lorsqu'on a des diplômes, mais c'est une autre question... Laughing

Ensuite, pour devenir assermenté, il faut entrer en contact avec le TGI de votre juridiction et leur demander s'ils ont besoin de traducteurs assermentés pour vos couples de langues. Ben oui, parce que les assermentations, elles pleuvent pas du ciel, elles sont distribuées en fonction des besoins ! Par exemple, dans une juridiction comme Angers, il n'y avait qu'une traductrice assermentée pour le russe, ils en ont pris une deuxième récemment parce que la demande croît et que, forcément, il arrive à la première de s'absenter, donc ils ont jugé utile d'en sélectionner une deuxième "de secours". Mais j'imagine qu'à Paris, il y a bien plus d'assermentés et que dans des coins paumés où y'a aucune immigration russe, y'en a pas.

Après, comment se fait le recrutement ? Ca honnêtement, je sais pas, et d'ailleurs la question m'intéresse, je vais me renseigner. Mais honnêtement, je crois qu'on s'en fait une montagne mais qu'en fait (même s'ils ne voudront jamais l'admettre...), ils recrutent un peu au pif... Ben oui, comment voulez-vous qu'ils évaluent le niveau de toute un floppée de traducteurs dans tout plein de langues ? Pour l'anglais, encore, je veux bien y croire, mais je doute fortement qu'ils soient compétent pour juger du vietnamien ou du turc...
Pour ce qui est des diplômes, je ne pense pas non plus que ça joue vraiment un rôle. En tout cas, je connais des personnes qui sont ou ont été traductrices assermentées alors qu'elles n'avaient aucun diplôme de langue ni de droit ! Mais évidemment, c'est un peu un coup de bol. S'ils ont besoin de quelqu'un dans ton couple de langues et qu'il n'y a personne d'autres, ils te prendront avec ou sans diplôme, mais c'est sûr que s'ils ont le choix entre une personne diplômée et une personne non diplômée, ils vont sûrement se baser là-dessus.

Ah, un détail important : là, je n'en ai pas de preuve formelle, mais je crois bien que pour être assermenté, il faut être traducteur-interprète. En tout cas, je n'ai jamais entendu parler de traducteurs assermentés qui ne soient pas interprètes, donc je pense que c'est une condition sine qua non. Ce qui est assez logique en fait.

Et je puis demander ce qui t'intéresse/t'attire particulièrement dans "cet aspect du métier de traducteur" ?
_________________
http://www.forumrussie.com
Revenir en haut
  Répondre en citant   10 Nov 2005 15:04
Maitre K
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 20 Sep 2003
Pays, Ville: Nishinomiya

Envoyer un message privé Voir le profil de l'utilisateur
Ce message n'a pas encore été noté.

Citation:
Et je puis demander ce qui t'intéresse/t'attire particulièrement dans "cet aspect du métier de traducteur" ?


Tout d'abord merci pour tes explications.

En fait si je m'intéresse à cet aspect, c'est parce qu'il me semblait que certains domaines (par exemple le juridique) étaient plus ou moins réservés au traducteurs assermentés. Je m'imaginais donc une sorte "d'élite" impitoyablement sélectionnée... il semble que je me faisais des illusions Surprised

Effectivement, je pensais qu'il y avait des sortes d'examens ou de concours au niveau relativement élevé, mais d'après ce que je lis, ce n'est pas vraiment le cas.

Dans le cas de la langue japonaise en particulier, est-ce que quelqu'un connait un peu les pratiques au Japon ? Est-ce aussi plus une question d'opportunité que de talent pour les langues Wink ?
_________________
I'm so gifted at findin' what I don't like the most
So I think it's time for us to have a toast
Revenir en haut
  Répondre en citant   10 Nov 2005 17:12
Rob
1ere Dan
1ere Dan


Inscrit le: 24 Déc 2004

Envoyer un message privé Voir le profil de l'utilisateur
Note du Post : 3.33   Nombre d'avis : 3

Je rejoins completement les propos de Sonka !

Dans mon cas, le cas est pourtant inverse puisque je travaille non pas en France mais au Japon. Cependant, j'ai obtenu mon "assermentation" en deux minutes ! Apres avoir effectue ponctuellement des missions d'interpretation en free-lance, j'ai ete sollicite pour devenir interprete assermente attache aux prefectures de police de la region du Kinki. A aucun moment on ne m'a demande de presenter mes diplomes...pire, je n'ai passe aucun examen oral ou ecrit ! Shocked

En tout cas, j'estime que la personne qui m'a fait beneficier de cette assermentation (en fait, il s'agit d'un bien grand mot puisqu'il s'agit simplement d'un enregistrement a un registre) l'a fait plus sur la base de criteres subjectifs plutot qu'au regard de competences justifiees par telle ou telle qualification. Encore une fois, c'est donc une question d'opportunite et de besoin...Pour le francais, il est clair que les besoins sont plutot faibles (en depit du fait que je peux etre amene a traduire les propos de n'importe quel ressortissant francophone, et non exclusivement d'une personne de nationalite francaise)
En revanche pour l'anglais, le chinois, le coreen, le portugais etc., la "clientele" est beaucoup plus large et du meme coup les chances de se voir recruter comme interprete assermente aupres des institutions judiciaires augmentent fortement.

Finalement, si les besoins en interpretes sont faibles, cela atteste que les francophones se tiennent plutot bien au Japon ! Wink
Revenir en haut
  Répondre en citant   10 Nov 2005 17:32
Maitre K
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 20 Sep 2003
Pays, Ville: Nishinomiya

Envoyer un message privé Voir le profil de l'utilisateur
Ce message n'a pas encore été noté.

Ok, merci pour ces infos, effectivement, c'est moi qui fantasmais sur le niveau demandé Razz

Citation:
Finalement, si les besoins en interpretes sont faibles, cela atteste que les francophones se tiennent plutot bien au Japon !


Effectivement, c'est mieux comme ça Wink Ceci dit, on fait aussi appel à un traducteur assermenté pour un certain nombre de documents officiels il me semble, ou cela s'arrête au domaine judiciaire ?
_________________
I'm so gifted at findin' what I don't like the most
So I think it's time for us to have a toast
Revenir en haut
  Répondre en citant   10 Nov 2005 18:17
Sonka
Ceinture Marron
Ceinture Marron


Inscrit le: 14 Oct 2004
Pays, Ville: Beaujolais

Envoyer un message privé Voir le profil de l'utilisateur
Visiter le site web du posteur
Note du Post : 3   Nombre d'avis : 1

Maitre K a écrit:
En fait si je m'intéresse à cet aspect, c'est parce qu'il me semblait que certains domaines (par exemple le juridique) étaient plus ou moins réservés au traducteurs assermentés.
Y'a plusieurs domaines dans le juridique. En fait, les traducteurs assermentés passent une bonne partie de leur temps à traduire des documents qui ne sont dans le fond pas vraiment juridiques (passeport, permis de conduire, acte de naissance, diplôme...) mais dont les administrations requièrent qu'ils soient validés par un traducteur assermenté. Sans doute ils traduisent aussi parfois des documents qui ont vraiment trait au juridique.

Mais il y a plein de choses en juridique qu'on peut traduire sans être assermenté, en fait tout ce qui n'a pas besoin d'une assermentation. Par exemple, tout ce qui est du domaine contractuel (droit commercial). D'ailleurs, je fais pas mal de juridique au boulot (je ne suis pas du tout assermentée, ni de formation juridique d'ailleurs, mais ça me plaît et comme je me débrouille bien et que ça rapporte bien, il a été décidé que j'étais spécialiste du juridique... Laughing )
Je fais pas mal de contrats (de licence, de service, d'entretien, de confidentialité, conditions générales de vente, etc.), des petits document du genre formulaires à remplir, pouvoirs/mandats, correspondance des avocats avec leurs clients, et même parfois des trucs plus sérieux genre réglementations/spécifications ou compte-rendus de procès.

Tout ça n'a pas besoin d'assermentation, les gens veulent juste comprendre ce qu'ils signent ou de quoi ils risquent d'écoper pour un procès collé à l'une de leurs filliales étrangères, par ex.

Rob a écrit:
en depit du fait que je peux etre amene a traduire les propos de n'importe quel ressortissant francophone, et non exclusivement d'une personne de nationalite francaise
Tout à fait. Je me souviens qu'une intervenante à la fac, qui était traductrice assermentée en Allemagne, nous disait qu'elle était assez peu sollicitée pour des Français, plus souvent pour des Africains francophone. Pour le russe, c'est pareil, les besoins en trad comme en interprétation ne touchent pas que les russes, mais tous les peuples des pays d'ex-URSS. Même les Tchétchènes, s'ils n'aiment pas les russes, ils comprennent bien qu'ils ont tout de même plus intérêt à s'exprimer en russe lutôt que de ne pas être entendus du tout (parce que les traducteurs tchétchènes, je sais pas si y'en a des masses, et encore moins assermentés !)

Et comment ça se passe-t-il au Japon ? Es-tu corvéable à merci ? (parce qu'en France et en Allemagne, d'après mes renseignements, c'est un peu ça...) Trouves-tu que tu en tires plus d'avantages que d'inconvénients ou le contraire ?
_________________
http://www.forumrussie.com
Revenir en haut
  Répondre en citant   10 Nov 2005 22:59
Rob
1ere Dan
1ere Dan


Inscrit le: 24 Déc 2004

Envoyer un message privé Voir le profil de l'utilisateur
Note du Post : 4   Nombre d'avis : 2

Citation:
Et comment ça se passe-t-il au Japon ? Es-tu corvéable à merci ? (parce qu'en France et en Allemagne, d'après mes renseignements, c'est un peu ça...) Trouves-tu que tu en tires plus d'avantages que d'inconvénients ou le contraire ?


Pour ma part, je repondrais sans hesiter qu'il y a plus d'avantages que d'inconvenients. Smile

Premierement, et a la difference d'autres travaux d'interpretation que je suis amene a effectuer, il est possible de decliner les demandes d'interpretation (ce, quelle que soit la raison : vacances, maladie, crise de faineantite...) sans que cela porte prejudice.
En effet, avec d'autres clients, si je m'amuse a refuser trop souvent les travaux d'interpretation, je peux leur dire adieu car une des qualites requises en priorite est la disponibilite.
Dans le judiciaire, ce n'est pas du tout le cas et on peut sans crainte refuser une demande. En revanche, une fois accepte, il est mal vu d'abandonner en cours de route si par exemple l'interpretation porte sur plusieurs journees. (ce qui est somme toute normal puisqu'il faut reexpliquer tous les details de l'affaire a la nouvelle personne)

Deuxiemement, et la je parle pour le francais, ce n'est pas un travail accaparant en temps : je ne fais pas des horaires de stakhanovistes ! La encore, un bon point pour les francophones. Wink Bon il est vrai qu'on peut etre amene a travailler plusieurs jours consecutifs mais cela reste rare.

Enfin, et contrairement a ce que l'on pourrait croire, ce n'est pas vraiment stressant ! Very Happy Dans le prive, lorsque les enjeux sont financiers, les clients sont autrement plus regardants et pointilleux. En cas de doute ou de difficulte de comprehension (ben oui ca arrive... Confused ), c'est votre credibilite qui est aussitot et sans pitie remise en question.
Dans le judiciaire, ils sont vraiment comprehensifs et tolerent tout a fait de faire repeter a plusieurs reprises le "client" ! (il faut dire qu'ils sont habitues !). D'autre part, les affaires lourdes (viols, braquages etc.) sont tout a fait rarissimes : on peut donc rentrer chez soi sans trainer avec soi les horreurs qu'on aurait pu entendre la journee. Non, la plupart du temps il s'agit de personnes en situation irreguliere (expiration de la date de visa), menus larcins (quel gachis car il s'agit parfois de babioles a 100¥ Rolling Eyes ), pugilats etc. Que du menu fretin ! Wink
Revenir en haut
  Répondre en citant   11 Nov 2005 02:20
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum index -> Japonais Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Développé par phpBB 2.0.16 © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com