Forum Japon

 

[ S'enregistrer ]   [ Rechercher ]    [ Liste des Membres ]    [ Groupes d'utilisateurs ]   [ FAQ ]  
[ Connexion ]   [ Mes messages privés ]   [ Profil ]
Karuta

Recherche Rapide :

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ForumJapon.com Index du Forum -> Cultures Populaires Japonaises
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Edo
Modérateur


Inscrit le: 30 Nov 2006
Messages: 749
Points: 5471
Pays, Ville: Fontenay sous bois (94)

MessagePosté le: 11 Mar 2014 22:38    Sujet du message: Karuta

 Note du Post : 5   Nombre d'avis : 3
Répondre en citant

J'en avais déjà parlé dans un ancien topic, et sous la demande pressante bien qu'unique d'Unixorn (je dis ça uniquement pour faire croire que mon intervention était hyper désirée, mais en fait j'en rajoute un rien), voici le topic traitant officiellement du sujet. Cela dit, comme présenter le Karuta est long, je vais plutôt m'attarder sur mon expérience et les liens que ça m'a permis de créer au Japon.

Bon, déjà, qu'est-ce que le Karuta? C'est un jeu traditionnel qui se pratique en famille pour le nouvel an. 100 poèmes, tirés du recueil Hyakunin Isshu, sont inscrits sur des cartes, et un lecteur sera chargé de lire chacun de ces poèmes. L'objectif sera alors de prendre la carte dont le poème est en train d'être lu.

Ce que moi je pratique porte le nom de Kyôgi Karuta, donc les japonisants l'auront compris : nous parlons de Karuta compétitif. Le principe est proche, mais les règles diffèrent quelque peu.
Pour commencer, chaque joueur dispose de 25 cartes (réparties aléatoirement), qu'il placera selon son bon vouloir sur son terrain. Le match oppose 2 joueurs qui devront réduire à zéro leur nombre de cartes. Prendre une carte sur le terrain adverse nous permettra de choisir une carte de notre côté à lui envoyer.
Les mouvements étant extrêmement rapides, il est permis de toucher plusieurs cartes en même temps. Pour être exact, tant que les cartes touchées sont du côté de la carte lue, aucune faute ne sera commise. Si je sais que la carte lue est du côté adverse, je peux donc faire voler ses 25 cartes (inutile en pratique, car l'adversaire sera bien plus rapide). En revanche, toucher une carte du mauvais côté, ou simplement toucher une carte alors que le poème lu n'a pas sa carte jeu (je rappelle que 50 cartes sur 100 sont utilisées), provoquera une faute. Dans ce cas, l'adversaire pourra vous envoyer une carte.

La principale difficulté vient du timing avec lequel l'on peut prendre les cartes. L'objectif étant d'être plus rapide que l'adversaire, il est important de reconnaître le poème en train d'être lu le plus rapidement possible. On appelle syllabe déterminante (決まり字) la syllabe permettant d'identifier le poème en question. Par exemple, il existe 3 poèmes commençant par la syllabe CHI, mais un seul commençant par CHIHA(yaburu kamiyo mo kikazu, tatsutagawa). Les syllabes déterminantes de ce poèmes sont donc CHIHA, ce qui signifie qu'en entendant ce son, l'on sera sûr à 100% que c'est bien ce poème qui est en train d'être lu.

Le Karuta demande donc des qualités de mémorisation (apprendre l'emplacement des 50 cartes), de concentration (se concentrer uniquement sur le son et réagir dès que la syllabe déterminante est lue), mais également stratégiques (notamment liées à l'envoi de cartes, certaines étant plus ou moins faciles à prendre chez l'adversaire) ou encore sportives (la vitesse du mouvement de balayage peut faire toute la différence).

Si le sujet vous intrigue, je vous invite à consulter les articles que j'ai écrits sur la question, tout y étant clairement expliqué.



Bref, maintenant je vais m'attarder un peu plus sur mon expérience. J'ai découvert le Karuta grâce à l'anime Chihayafuru, qui passait justement à la télé quand j'étais au Japon, en échange à l'université de Kôbe. Comme je souhaitais rejoindre un nouveau club en attendant de guérir et donc de pouvoir retourner à mon club de Basket, je pris la décision de m'essayer au Karuta plutôt qu'au Go (mon intention initiale, avant de découvrir Chihayafuru).

Quelques mails échangés, et je débarque dans le club. A mon arrivée, la présidente m'accueille, me fait m'installer, et la dizaine de joueurs présents s'installent en cercle devant moi pour se présenter. Après m'avoir fait une démonstration de 10 minutes, on décide de me faire passer dans la salle d'à côté immédiatement pour apprendre les syllabes déterminantes de chaque carte (tâche assez difficile, puisque seule la deuxième moitié du poème est inscrite sur la carte. Par conséquent, les syllabes déterminantes n'ont rien à voir avec ce qui est écrit, et il faut créer des liens entre les deux soi-même, à moins de tout apprendre par coeur).
Tous les Japonais présents n'avaient jamais côtoyé le moindre étranger, et j'étais pour ainsi dire le premier européen, et le deuxième occidental (le 2e ayant commencé il y a 10 ans, et ayant fait une très longue pause) à m'initier au Karuta.

Le résultat, c'est que j'ai connu quelques difficultés pour m'intégrer. La curiosité était assez forte pour certains, mais le Karuta est en grande partie pratiqué par des gens assez introvertis, qui accordent beaucoup d'importance à la notion de groupe. Rien de nouveau au Japon, mais on touche là aux extrêmes. Un joueur de Karuta a généralement 20 amis qui font du Karuta pour 1 qui n'en fait pas. La différence est juste hallucinante. Dans ces conditions, et en arrivant en cours d'année, difficile de s'intégrer. C'est comme ça que j'ai passé le premier mois en ayant de réels contacts qu'avec deux ou trois personnes, les autres étant soit trop timides pour relancer les conversations, soit absents.
Bref, tout ça pour dire que c'était pas simple ! La seule chose qui m'a fait continuer au début, c'était que j'impressionnais les joueurs japonais par ma vitesse d'apprentissage, donc pour le coup je peux remercier mon orgueil ^^.
Puis, à force de rencontrer de nouvelles personnes, à force de chercher les échanges, j'ai commencé à me créer une place solide, je suis entré en contact avec des joueurs d'autres universités du Kansai, et j'ai participé à mon premier tournoi, à Tôkyô. Résultat, je défraie un peu la chronique, puisque j'obtiens déjà une place dans le Top 8.
Dès lors, je commence à participer activement à de multiples événements inter-universitaires, je me rends plusieurs fois par semaine aux entraînements, je porte mon premier Kimono pour participer au Shinkansai (événement universitaire visant à recruter de nouveaux membres pour le club), et en juin, je pars pour la première fois seul à un tournoi, à Fukui (connu pour avoir le niveau le plus élevé du Japon). J'y remporte la 3e place dans ma catégorie (D Kyû), devenant ainsi le premier joueur 1 Dan d'Europe.

Après avoir obtenu la 2e place au tournoi universitaire catégorie "moins d'un an d'expérience", je rentre en France et crée la première association d'Europe. J'y forme une bonne quinzaine de joueurs, parmi lesquels 3 me suivront au Japon une fois l'été venu. 2 d'entre eux passeront 1er Dan. (depuis, l'association a dépassé les 40 joueurs, a 3 groupes à Paris, Lyon et Brest, et on continue de former de nouveaux joueurs assez fréquemment) De mon côté, alors en échange à Keiô pour un semestre, je passe 2e Dan en remportant la finale du tournoi de Ishikawa (La 1ère place était également un événement "historique"), puis 3e Dan en obtenant la 3e place à un tournoi de Tôkyô. En ce moment, je suis en France, donc je me consacre à la formation des joueurs français.


J'ai été le premier étranger à m'investir réellement dans le monde du Karuta. Très présent en tournoi, avec un taux de victoire très élevé et une tendance à rester jusqu'au bout même après mes défaites, je me suis vite fait remarquer. Participer aux rencontres inter-universitaires, aux nombreuses nomikai, et m'inviter à des entraînements de divers clubs m'a permis d'atteindre un niveau de renommé relativement proche de celui des meilleurs joueurs.

Certains se demanderont probablement pourquoi je me suis autant investi alors qu'au début, je ne paraissais pas si passionné. La raison est simple : les joueurs du Karuta sont d'une ouverture d'esprit et d'une curiosité hallucinante. J'ai moi-même souvent été assez critique vis a vis des Japonais, et aujourd'hui encore, je continue de souligner les points qui me gênent chez eux. Malgré tout, le monde du Karuta seul suffit à me donner envie de vivre au Japon.


Parmi tous les aspects assez surprenants que j'ai pu relever jusqu'à maintenant, en voici quelques-un.

1. Les joueurs de Karuta respectent les règles de politesse. Le fait que je sois étranger n'y change rien. Le Japonais qui ne me connaît pas utilise le suffixe -san et me parle en Keigo. Le Japonais qui m'est ne serait-ce que d'un an inférieur fera de même. Pour avoir rejoint ou au moins visité beaucoup de clubs durant mes 2 échanges, je peux vous assurer que c'est extrêmement rare lorsque l'on est un étudiant étranger. Et surtout, je vous mets au défi de vous faire appeler "Sempai" par des kôhai. J'étais persuadé que c'était impossible car je n'avais jamais vu ça, mais les joueurs de Karuta sont respectueux des règles de politesse, et ne suivent pas le préjugé du "c'est un étranger, donc parlons-lui familièrement". Et ça c'est cool.

2. Les joueurs de Karuta échangent beaucoup avec les membres d'autres universités. J'en ai déjà parlé plus tôt, mais j'ai eu beaucoup de contacts avec des membres d'autres universités. En Karuta, les clubs ne sont pas fermés, et il est donc tout à fait possible d'aller participer à l'entraînement du club d'une autre ville de manière tout à fait isolée pour ensuite aller au restaurant avec tout le monde. Les tournois sont alors l'occasion de rencontrer de nouvelles personnes, et de retrouver ses amis des autres clubs. Il est d'ailleurs courant en Karuta de se dire que tant que l'on continuera à jouer, on sera sûr de ne pas perdre contact.

3. Le Karuta se joue sans aucune restrictions d'âge ou de sexe. Ainsi, une écolière pourra affronter un Salaryman sans que cela ne pose aucun problème. Et personne ne se permettra de sous-estimer son adversaire parce qu'il est plus jeune. J'ai pour ma part un taux de rencontre avec des lycéennes assez stupéfiant (probablement de l'ordre de 75%), et à aucun moment je ne me dis "cool, une lycéenne, ça va me faire une victoire facile". Le Karuta a beau être physique (rappelons qu'un tournoi, pour aller en finale, c'est 10h sans pause, et les mouvements sont très rapides), pas de vision sexiste ou stéréotypée.


Bref, aujourd'hui, le Karuta représente à peu près toute ma vie, et c'est ce qui m'a convaincu de travailler au Japon (place obtenu par la porte d'entrée, en 新卒, et début du travail en septembre). Le jeu est passionnant quand on s'y investit, mais c'est véritablement son ambiance, la diversité de ses joueurs, la sympathie qui se dégage des différents clubs qui fait que je ne peux plus m'imaginer arrêter.
Et bien sûr, même si j'ai moins insisté là-dessus ici, c'est un jeu véritablement riche, et dont la marge de progression est grande. Pas de frustration liée à des entraînements fréquents qui semblent ne pas porter leurs fruits : on progresse vite, et comme l'essentiel des entraînements consiste à affronter d'autres joueurs, le sentiment de lassitude est absent.

Tout ça pour dire que si vous souhaitez vivre une expérience unique, et vous intégrer au Japon, le Karuta peut être un excellent moyen. Mais plus globalement, pour tous ceux qui veulent faire un échange avec une université japonaise, ne commettez pas la même erreur que 95% des étudiants : ne vous contentez pas de fréquenter le club international de votre université. C'est pratique pour se faire des amis, mais vous ne fréquenterez quasiment que des anglophones, et vous ne découvrirez pas le véritable Japon. Le Karuta est un choix parmi d'autres, mais quoi qu'il en soit, rejoignez d'autres clubs créés à l'origine pour les Japonais. Vous ne le regretterez pas.
_________________
Japonpoko, le seul blog sur le Japon présenté par un ornithorynque bleu
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Unixorn
Modérateur


Inscrit le: 21 Déc 2009
Messages: 689
Points: 2694
Pays, Ville: Paris ; Alsace

MessagePosté le: 11 Mar 2014 23:03    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

Ton sujet tombe pile à point nommé : j'ai une amie qui en a reçu un jeu l'autre jour et je me posais des questions dessus en me demandant qui était l'expert du forum sur le sujet. Razz

Ton expérience envoie du gros rêve. C'est super cool que tu te sois investi et que tu réussi à percer là dedans. En fait, à te lire, on dirait le scénario d'un shônen manga. Very Happy

Du coup maintenant j'ai envie d'essayer. Tu as plus d'info sur le club de Paris ? (je n'en trouve pas vraiment sur ton site)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
nemuyoake
Ceinture Verte
Ceinture Verte


Inscrit le: 08 Jan 2013
Messages: 77
Points: 267
Pays, Ville: Morioka

MessagePosté le: 12 Mar 2014 00:23    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

Et y'a encore des gens pour dire que les anime, ça sert à rien ! Ca crée des vocations, et c'est déjà pas mal.

Sinon, je suis impressionnée par ton parcours et te souhaite de continuer avec plein de victoires !

Wink
_________________
Enseigner au Japon, le guide pratique

http://www.japanteachingenglish.com/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Edo
Modérateur


Inscrit le: 30 Nov 2006
Messages: 749
Points: 5471
Pays, Ville: Fontenay sous bois (94)

MessagePosté le: 12 Mar 2014 03:25    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

Unixorn --> Ton analogie, je ma la suis déjà faite ! ^^
Par moment, j'ai vraiment l'impression d'être dans un scénario de Shônen, j'en respecte tellement les codes que c'est parfois troublant.
Je ne me suis pas appesanti dessus, mais il se trouve que j'ai les articulations un peu fragiles, et qu'elles ne tiennent généralement pas longtemps face à leur vitesse que je leur impose. Résultat, double tendinite aux épaules depuis presque 2 ans, et j'ai été obligé d'apprendre à jouer des deux mains pour préserver le bras droit pour les matchs les plus importants. Quand je vais en tournoi, je sais donc pertinemment qu'à la fin j'aurai une douleur énorme à l'épaule. Mais en fin de compte j'ai appris à l'accepter, car sans ces problèmes, je n'aurais jamais mis en pause le Basket, et ainsi jamais commencé le karuta ^^.


Concernant le club de Paris, c'est moi qui le gère directement, puisque j'y suis jusqu'en septembre. Maintenant que tu m'y fais penser, c'est vrai que je n'ai pas présenté le club en lui-même, il faudrait que je rédige un article à ce sujet. Tout ce que j'ai fait, c'est donner mes coordonnées.
Pour plus d'infos sur le club, le plus pratique est de rejoindre la page facebook suivante. Possibilité également de consulter celle-ci pour des informations concernant le Karuta de manière plus générale (si vous souhaitez voir des compte-rendus de tournoi, j'en ai mis un certain nombre).

Le club parisien est installé à côté de Bastille. Les entraînements ont généralement lieu le samedi toutes les semaines, parfois le vendredi également, et globalement si la demande existe on peut obtenir une salle n'importe quel autre jour de la semaine.
Pour s'entraîner, on fait comme au Japon : on enchaîne les matchs. Après chaque match, on essaie de prendre 5-10 minutes pour en discuter, puis on passe au suivant. Selon les envies des joueurs (et souvent sur mon initiative), on fait également des entraînements ciblés pour travailler certaines techniques de balayage. Après, évidemment, la forme de l'entraînement change lorsqu'on a des nouveaux.
Pour information, les prochains entraînements à Paris ont lieu le 14, 22 et 29 mars (on réfléchit à en placer un autre le 2Cool. Si tu veux participer, tu es vraiment le bienvenu ! Tu n'as qu'à m'envoyer un MP dans ce cas Wink


Nemuyoake --> Quand on voit le nombre de gens au Japon qui ont commencé un sport grâce à un manga (Captain Tsubasa, Slam Dunk...), il devient difficile de dire que les manga ne servent à rien, effectivement ! Chihayafuru est une série géniale, qui a en plus véritablement réussi à donner une seconde vie au Karuta. Pour vous donner une idée de l'ampleur, un tournoi sur deux, dans les petites régions, les organisateurs font une petite référence au manga en insistant sur l'impact qu'il a eu sur la communauté de joueurs !

Merci pour les encouragements en tout cas ! L'objectif de cette année est de consolider ma place de N°1 étranger en obtenant enfin mon 4e Dan, et surtout de faire de la France le pays N°1 après le Japon. Et on est en bonne voie !
_________________
Japonpoko, le seul blog sur le Japon présenté par un ornithorynque bleu
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
nemuyoake
Ceinture Verte
Ceinture Verte


Inscrit le: 08 Jan 2013
Messages: 77
Points: 267
Pays, Ville: Morioka

MessagePosté le: 12 Mar 2014 06:34    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

En espérant que cet engouement dure (cf Hikago)... Mais même si ça ne fait venir qu'une poignée de joueurs, et connaître le jeu à l'étranger, c'est tout bénef. Après, il faudra une autre série sur le Karuta dans 20 ans, pour regonfler un peu les troupes et faire de nouveaux adeptes. Laughing

Faire un site internet aussi serait une bonne idée. Il y a encore des gens qui n'ont pas Fesse de Bouc et qui refusent d'en avoir un (moi, par exemple). Je sais, c'est ma faute, je passe à côté de beaucoup de choses... Twisted Evil
_________________
Enseigner au Japon, le guide pratique

http://www.japanteachingenglish.com/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Edo
Modérateur


Inscrit le: 30 Nov 2006
Messages: 749
Points: 5471
Pays, Ville: Fontenay sous bois (94)

MessagePosté le: 12 Mar 2014 12:13    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

Tout d'abord, j'ai donné le lien du site de l'association mais de manière un peu camouflée : Association Karuta France.
Niveau contenu ça commence à devenir plutôt satisfaisant, et j'ai encore tout un tas d'idées d'articles. Après, niveau design c'est pas ça, mais je suis une merde dans ce domaine, et je n'ai personne sous la main pouvant m'aider, donc je vous demanderai de pardonner le style très épuré du site :p

Concernant l'engouement au Japon, c'est bien parti pour durer, car ça fait quelques années que le nombre de joueurs est en constante augmentation, et le manga n'est pas encore terminé (on peut également espérer voir naître une 3e saison pour l'anime).

Pour ce qui est de la France, les 2 saisons ont bénéficié d'un véritable succès d'estime, et le manga a plutôt bonne réputation (même si je ne saurais pas dire s'il s'est bien vendu). Ce n'est évidemment pas le même succès qu'un Hikaru no Go, pour des raisons évidentes (le Go paraît quand même plus accessible, puisqu'il a des mécaniques proches des échecs, même si dans les faits ça n'a rien à voir), mais quand même, le manga plaît !

De toute façon j'ai pour objectif de faire de la France le meilleur pays après le Japon, donc je continuerai à faire fonctionner la machine. A partir de septembre je serai au Japon, mais ça me permettra à l'inverse de pouvoir aider les joueurs français à faire le voyage, éventuellement en les logeant, et surtout en leur donnant accès aux clubs de Karuta du Japon. Bref, sachant que l'équipe de Karuta est jeune, ça signifie également que tout joueur motivé aura parfaitement ses chances de représenter la France dans un tournoi (bon, on a quand même quelques joueurs qui se débrouillent très bien cela dit).
_________________
Japonpoko, le seul blog sur le Japon présenté par un ornithorynque bleu
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
nemuyoake
Ceinture Verte
Ceinture Verte


Inscrit le: 08 Jan 2013
Messages: 77
Points: 267
Pays, Ville: Morioka

MessagePosté le: 12 Mar 2014 12:20    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

Cool pour le site. Direct dans mes favoris. Et il est très bien, t'inquiète ! Epuré is the best.

Pense à faire de la pub sur des forums d'anime, ils seront peut-être intéressés pour commencer le Karuta. Même si ça fait venir quelques noobs qui vont vite abandonner, ça peut attirer des gens qui vont se prendre au jeu. Littéralement. XD

Trier le bon grain de l'ivraie, toussa...
_________________
Enseigner au Japon, le guide pratique

http://www.japanteachingenglish.com/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Edo
Modérateur


Inscrit le: 30 Nov 2006
Messages: 749
Points: 5471
Pays, Ville: Fontenay sous bois (94)

MessagePosté le: 12 Mar 2014 13:03    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

Pour la pub sur les forums d'anime, c'est déjà fait, même s'il est possible que j'en aie zappé quelques-uns. De toute façon, 95% des gens ayant entendu parler du Karuta l'ont découvert grâce à Chihayafuru, donc ne pas surfer sur la vague serait absurde ^^

Et jusqu'à maintenant, la plupart des gens qui ont essayé n'ont pas manqué de motivation. Bon, certains se sont retrouvés gênés par d'autres activités, mais on n'a eu presque aucun cas de personnes à la motivation douteuse. Le fait que l'activité paraisse difficile de prime abord doit pas mal aider, car on réalise en s'y essayant un peu que c'est plus accessible qu'on ne l'imaginait.

Je cherche toujours des moyens d'améliorer la visibilité, mais je dois avouer que ce n'est pas facile, donc si certaines personnes ont des idées, qu'elles se fassent entendre ou se taisent à jamais (ouais, rien que ça) !
_________________
Japonpoko, le seul blog sur le Japon présenté par un ornithorynque bleu
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
nemuyoake
Ceinture Verte
Ceinture Verte


Inscrit le: 08 Jan 2013
Messages: 77
Points: 267
Pays, Ville: Morioka

MessagePosté le: 12 Mar 2014 13:17    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

Ecrire au Ministère de l'Educ français : ils cherchent des activités pour les nouvelles plages libérées pour la réforme des rythmes scolaires.

En ce moment, y'a accordéon à cheval et macramé à skis.

Parait que ça fait des émules. *ironie totale*

Donc les profs seraient ravis de voir des activités culturelles proposées. Au lieu de ce temps perdu.

Désolée, mon côté prof qui ressort...

Nan, plus sérieusement, transformer le Karuta japonais en karuta français simplifié (les écoles maternelles au Japon ont des karuta simplifiés) avec des fables de la Fontaine par exemple, et les initier à ce jeu par ce moyen-là. Je sais, c'est pas le vrai Karuta, mais ça peut créer de futures vocations aussi. Peut-être qu'ils se mettront au japonais par ce moyen, qui sait...
_________________
Enseigner au Japon, le guide pratique

http://www.japanteachingenglish.com/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Edo
Modérateur


Inscrit le: 30 Nov 2006
Messages: 749
Points: 5471
Pays, Ville: Fontenay sous bois (94)

MessagePosté le: 12 Mar 2014 16:40    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

En fait, concernant ton dernier point, c'est déjà fait. Une enseignante de français au collège en Normandie a créé un jeu utilisant 100 poèmes français, et ça marche plutôt bien. Mais je n'ai pour ma part joué un rôle que consultatif, j'ai expliqué les règles du Karuta, j'ai donné mon avis sur les points importants à respecter, mais c'est tout. Tout le travail réel vient d'elle.
Je trouve ça vraiment super, mais j'avoue ne pas avoir la force de compter là-dessus pour faire connaître le Karuta. C'est un projet de plusieurs années, pour lequel il faudrait un soutien fort en France. Je pars vivre au Japon à partir de Septembre, et en plus du boulot et de l'enseignement du Karuta, je dois quand même trouver du temps pour progresser moi-même. Dans ces conditions, il serait contre productif de se fixer un nouvel objectif : diffuser le Karuta français.

J'espère vraiment que l'initiative continuera de fonctionner (elle connaît un petit succès dans ledit collège), mais pour le coup je laisse la main et je continue de regarder ça comme un projet autonome ^^.
_________________
Japonpoko, le seul blog sur le Japon présenté par un ornithorynque bleu
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ForumJapon.com Index du Forum -> Cultures Populaires Japonaises Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB 2.0.16 © 2001, 2002 phpBB Group (Traduction par : phpBB-fr.com)