Forum Japon

 

[ S'enregistrer ]   [ Rechercher ]    [ Liste des Membres ]    [ Groupes d'utilisateurs ]   [ FAQ ]  
[ Connexion ]   [ Mes messages privés ]   [ Profil ]
Plus de 40% des japonaises n'attendent aucune aide de leur époux pour s'occuper des enfants

Recherche Rapide :
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ForumJapon.com Index du Forum -> Faits de Société
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Michael_Voyageur
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 21 Sep 2003
Messages: 2584
Points: 47746
Pays, Ville: Paris, France - Tokyo, Japan

MessagePosté le: 25 Jan 2004 01:28    Sujet du message: Plus de 40% des japonaises n'attendent aucune aide de leur époux pour s'occuper des enfants

 Note du Post : 3   Nombre d'avis : 3
Répondre en citant


Plus de 40% des japonaises n'attendent aucune aide de leur époux pour s'occuper des enfants

Selon une étude statistique menée par la compagnie BANDAI LTD auprès de plus de 2000 mères japonaises, près de 40% des mères japonaise n'attendent aucune aide particulière de leurs époux quant à l'éducation des enfants.
A la question : "citer les activités auxquelles vous souhaitez que votre époux vous aide pour vous occuper des enfants" :
- 38.7% répondent "rien de particulier" Shocked !
- 12.1% répondent "jouer avec les enfants" !
- 10.5% répondent "faire prendre leur bain aux enfants"
- 6.8% répondent "mettre les enfants au lit"

Un sondage qui est assez significatif de la répartition des roles dans la familles japonaise nucléaire, malgrè l'évolution du role de la femme, l'evolution des comportements culturels est encore lente.

Source : Kyodo/Bandai
Vu sur : Yahoo Asia News



40% of Japanese women don't expect spouses to help with childcare

Nearly 40% of Japanese women with young children do not expect their husbands to take part in parenting activities, according to a survey conducted by toy maker Bandai Co. released Thursday.
The survey asked 2,000 women with children to list what parenting duties they wanted their husbands to shoulder. The largest group of women, or 38.7%, answered "nothing in particular," Bandai said.

The second largest group of women, or 12.1%, wanted their spouses to play with the kids, while the third largest group at 10.5% wanted the men to bathe the children. The fourth largest group at 6.8% wanted their husbands to put the children to bed.

When asked to list what parenting jobs their husbands already do, 52.6% said their spouses give children baths, while 17.6% said their husbands play with the children.

Meanwhile, 12.0% of the respondents' husbands did not help in parenting duties.

"The survey results suggest that women want their husbands to look after the children while they are doing housework, rather than wanting the men to take part in childcare activities regularly," a Bandai spokesman said.

The survey was conducted mainly through the Internet in September last year on 1,000 mothers of girls and 1,000 with boys.
_________________
Michael_Voyageur

Live as if you were to die tomorrow
Learn as if you were to live forever...


Dernière édition par Michael_Voyageur le 25 Jan 2004 01:59; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur Yahoo Messenger
Tomchan
Banni


Inscrit le: 20 Sep 2003
Messages: 84
Points: -1087

MessagePosté le: 25 Jan 2004 01:43    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

Ce qui est choquant dans le sondage c'est que les japonaises savent que les mecs japonais 'nont pas envie de s'occuper de leurs enfants .
Preferant le travail bien payer .
Pourtant une bonne petite famille cest pas mal Wink
_________________
Http://perso.wanadoo.fr/hargnies
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Adresse AIM MSN Messenger
Epohrolias
3eme Dan
3eme Dan


Inscrit le: 30 Sep 2003
Messages: 296
Points: 6263

MessagePosté le: 25 Jan 2004 05:08    Sujet du message: Japonais et Japonaises...

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

Je ne sais pas s'il faut juger les hommes japonais pour cette situation...

Si je compare à la situation du Québec d'il y a cinquante ans, ça se ressemble pas mal. L'homme devait être celui qui travaille et la femme, celle qui s'occupe des affaires familiales. L'homme n'était qu'une machine à travailler et à récolter de l'argent et si un homme osait s'occuper de sa famille, c'est tout juste si on ne l'accusait pas d'être un gai (et à cet époque, c'était mal vu par la mentalité de la majorité des gens). Les comportements féminins et masculins étaient stéréotypés et même aujourd'hui encore, c'est le cas même si les tendances sont moins fortes au Québec... Donc pour en revenir au Japon, probablement que les mentalités n'aident pas si à priori la société assigne des rôles trop peu flexibles aux sexes... Et surtout si les comportements allant dans le sens contraire de ces normes sont mal vus ou réprimés!
_________________
Quand le nombre devient unité, que devient l`unité?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
ban-chan
4eme Dan
4eme Dan


Inscrit le: 22 Sep 2003
Messages: 1225
Points: 9290
Pays, Ville: Tokyo

MessagePosté le: 25 Jan 2004 06:51    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

Bon ecoutez, ca sert a rien de debatre ce genre de truc.

Je vais vous sortir une phrase qui resume le JAPON en quelques mots :

"Le japonais vit pour travailler !!"

Voila !! Donc contrairement a "nous" qui travaillont pour vivre, cela change beaucoup de choses.

Les japonaises ne veulent pas que leur mari les aident et les japonais le savent . Et le japonais n'aidera pas sa femme non plus !!
Donc tout le monde est content dans le meilleur des mondes.

Moi je rencontre ces problemes tous les jours et il est vrai que c'est dur du fait que l'on ne soit pas japonais tous les deux.
En tant que francais, je ne peux penser par : " vivre pour travailler" .

Le probleme du japonais c'est qu'il ne se rend pas compte du temps qu'il passe a son travail au lieu d'etre avec sa famille. Mais que voulez vous, c'est comme ca Exclamation
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Tomchan
Banni


Inscrit le: 20 Sep 2003
Messages: 84
Points: -1087

MessagePosté le: 25 Jan 2004 08:06    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

ban-chan a écrit:
Bon ecoutez, ca sert a rien de debatre ce genre de truc.

Je vais vous sortir une phrase qui resume le JAPON en quelques mots :

"Le japonais vit pour travailler !!"

Voila !! Donc contrairement a "nous" qui travaillont pour vivre, cela change beaucoup de choses.

Les japonaises ne veulent pas que leur mari les aident et les japonais le savent . Et le japonais n'aidera pas sa femme non plus !!
Donc tout le monde est content dans le meilleur des mondes.

Moi je rencontre ces problemes tous les jours et il est vrai que c'est dur du fait que l'on ne soit pas japonais tous les deux.
En tant que francais, je ne peux penser par : " vivre pour travailler" .

Le probleme du japonais c'est qu'il ne se rend pas compte du temps qu'il passe a son travail au lieu d'etre avec sa famille. Mais que voulez vous, c'est comme ca Exclamation


De plus en plus de femme ont cette mentalité aussi .
C'est ça égalité des sexes, se priver de vivre pour travailler . Dans un sens beaucoup sont plus malheureux que les exlaves des temps anciens .
On bosse beaucoup, on sort un peu pour montrer son dernier Vuitton et hop on retourne bosser .
_________________
Http://perso.wanadoo.fr/hargnies
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Adresse AIM MSN Messenger
Jonquille
Ceinture Bleue
Ceinture Bleue


Inscrit le: 22 Jan 2004
Messages: 7
Points: 592

MessagePosté le: 26 Jan 2004 16:16    Sujet du message:

 Note du Post : 4   Nombre d'avis : 1
Répondre en citant

Citation:
De plus en plus de femme ont cette mentalité aussi .
C'est ça égalité des sexes, se priver de vivre pour travailler .


Oui, dans ce sens là c'est pas vraiment un progrès social. Galère pour tous.

Si seulement l'émancipation des femmes pouvait permettre d'adoucir le monde du travail et d'en finir avec la notion de "sacrifice pour l'entreprise"...


Citation:
"Le japonais vit pour travailler !!"


Ben, ils ont pas forcément le choix... Avec la pression sociale etc...

Beaucoup de japonais "hommes" ne supportent pas l'aliénation et l'esclavage du monde du travail.
Les salaryman sont méprisés mais c'est une classe sociale qui souffre énormément. Leur conditions de vie et de travail sont misérables et ils n'ont aucune perspective d'avenir. En plus, ils ont souvent perdu contact avec leur famille qui ne voit en eux qu'un portefeuille sur patte... Mad
Quand on rentre chez soi tard le soir voire dans la nuit, comment s'occuper des enfants ?
Certains sont de vrais "morts-vivants"... (Oui, les zombies qu'on voit dans les trains... Crying or Very sad )

Bref à quand la semaine de 40h maximum et appliquée au Japon !! Crying or Very sad Amis japonais, prenez vos congés aussi ! Pas seulement quand vous êtes malades. Very Happy

Citation:
Les japonaises ne veulent pas que leur mari les aident et les japonais le savent . Et le japonais n'aidera pas sa femme non plus !!


C'est clair que je préfèrerais être femme au foyer au Japon plutôt que de travailler ! Wink (En plus les assos de femmes c'est sympa... Ma belle-mère fait de l'ikebana et de la calligraphie et a plein d'amies).

Bon, conclusion la France c'est sympa... Continuons à adopter et importer des japonais(es) consentant(e)s. Very Happy
_________________
Après tout, je ne suis qu'un végétal jaune !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ban-chan
4eme Dan
4eme Dan


Inscrit le: 22 Sep 2003
Messages: 1225
Points: 9290
Pays, Ville: Tokyo

MessagePosté le: 27 Jan 2004 01:41    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

[quote="Jonquille"]
Citation:

Citation:
"Le japonais vit pour travailler !!"


Ben, ils ont pas forcément le choix... Avec la pression sociale etc...


Ben si ils l'ont ! Sauf que c'est sur c'est pas un japonais qui fera changer son pays. Il faut etre plusieurs et se serrer les coudes.... mais vu qu'ils n'ont pas d'initiative et rien dans leurs slips... ben ca donne ca..
Et puis pourquoi changerait il tout ca ??? Ils ne sont pas tellement bien comme ca ??? Le Japon restera un pays de bosseurs tout simplement.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
cereal killer
4eme Dan
4eme Dan


Inscrit le: 06 Déc 2003
Messages: 70
Points: 11223
Pays, Ville: Nisshinmaru-sendan

MessagePosté le: 27 Jan 2004 09:35    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

et bien, Banchan, ta reponse ne fait que confirmer ce que dit Jonquille : ils n'ont pas vraiment le choix a moins d'un soulevement populaire et massif des "peres de famille surcharges au boulot qui n'ont pas le temps d'elever leurs gamins"...

je suis persuade qu'un homme qui prendrait un conge pour s'occuper de ses enfants serait tres mal vu. de meme pour celui qui rentrerait plus tot (cad, sans faire d'heures sup') pour elever ses enfants.

je ne crois pas qu' "ils aient rien dans le slip" comme tu le dis. c'est juste que la survie financiere et sociale de leur famille depend de leur sacrifices au boulot.

c'est dommages car un enfant a autant besoin de son pere que de sa mere. si je me refere au livre "Homo Japonicus" de Muriel Jolivet, il me semble que la situation actuelle des foyers japonais cree des frustrations pour toute la famille. le mari coince au boulot ne peut pas contribuer a l'education et voir ses enfants grandir et il finit par s'aliener du tissu familial ; la mere cherche a compenser le vide cree par l'absence du mari en jetant son devolu sur sa progeniture ; l'enfant subit la pression maternelle, particulierement concernant les resultats scolaires, et l'apathie du pere. ceci est sans doute une generalisation, mais a en croire ce que Jolivet ecrit, ce n'est pas un cas rare au Japon.

etre un "pays de bosseurs" ne doit pas empecher de trouver un equilibre entre boulot et famille...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jonquille
Ceinture Bleue
Ceinture Bleue


Inscrit le: 22 Jan 2004
Messages: 7
Points: 592

MessagePosté le: 27 Jan 2004 09:46    Sujet du message:

 Note du Post : 4   Nombre d'avis : 2
Répondre en citant

Citation:
Ben si ils l'ont ! Sauf que c'est sur c'est pas un japonais qui fera changer son pays. Il faut etre plusieurs et se serrer les coudes....


C'est pour ça que de plus en plus de jeunes préfèrent des emplois précaires mais "moins prise de tête" aux postes traditionnels.
En gros, ils choisissent la marginalité...

Le problème c'est que sur toute une vie c'est un choix difficile. Presque impossible.

Citation:
mais vu qu'ils n'ont pas d'initiative et rien dans leurs slips... ben ca donne ca..


Euh... Je ne suis pas d'accord ! Sur le fond, je suis d'accord mais je proteste surtout contre l'expression que tu emploies ! Laughing (Pour raisons personnelles)

D'ailleurs, tous les japonais ne sont pas comme ça heureusement.
Mais les japonais qui refusent le système sont souvent marginalisés ou cantonnés dans des domaines précis. Ou alors l'exil ?
Cette petite minorité qui résiste m'est terriblement sympathique.

D'ailleurs, en France aussi on assiste à une certaine passivité politique et militante (pour ne pas dire syndicale) qui profite aux extrêmes et fait reculer les acquis sociaux dans le domaine du travail. (Tiens, on perd pas un jour férié cette année ? Rolling Eyes ) Bon, c'est peut-être un faux argument car on est bien loin de la situation du Japon mais quand même...


Citation:
Et puis pourquoi changerait il tout ca ??? Ils ne sont pas tellement bien comme ca ??? Le Japon restera un pays de bosseurs tout simplement.


C'est vrai que c'est pas facile de changer (surtout au Japon très conservateur).

Mais la crise aidant, les jeunes générations plus "cool" arrivant, qui sait ? (Douce utopie... Embarassed )

D'un autre côté, les jeunes qui arrivent sont aussi pas très progressistes, génération de consommateurs Vuitton et compagnie. Sans parler des fans de Yoshinori KOBAYASHI (mangaka révisionniste très populaire chez les étudiants Twisted Evil ).

J'étais assez choquée de voir chez de charmant(e)s petit(e)s japonais(es) et japonais des idées pas jolies-jolies et surtout un vide sidéral... Résultat d'années de bachottage stupide pour les examens ?
_________________
Après tout, je ne suis qu'un végétal jaune !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ElieDeLeuze
7eme Dan
7eme Dan


Inscrit le: 04 Nov 2003
Messages: 2738
Points: 25606

MessagePosté le: 08 Mar 2004 02:06    Sujet du message: Japonaises à la conquète d'internet

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

Pour continuer la discussion sur l'émancipation des Japonaises, je reprends ce fil et vous livre un petit article d'un point de vue féministe. Je l'ai pêché sur http://www.femi.net/ un site qui voit le monde avec des yeux (et un cerveau) de femme. L'article lui-mêm n'est pas daté, mais il me semble comprendre sur le site qu'il est de 2002. Comme le site est en danois, je vous en donne la traduction (Traduction libre pour ForumJapon)

http://www.femi.net/artikler/japanskekvinder.asp

Citation:
Les Japonaises à la conquète d'internet !

Les Japonaises n'ont pas la vie simple quand il s'agit d'avancement, de meilleurs salaires sur le marché de l'emploi, malgré l'égalité proclamée des sexes depuis la seconde guerre mondiale. Les employées japonaises à temps plein ne gagnent que 64% de ce que gagnent leurs collègues masculins, et en 1998, seulement 1,2% des cadres moyens dans les entreprises privées était des femmes.

Les changements se font lentement, au Japon, sauf pour la révolution de la technologie sans-fil, qui dépasse tout ce qui se fait dans le reste du monde. Mais les politiciens japonais ne sont pas pressés de faire passer des lois qui encouragent concrètement l'égalité des sexes. Mais une chose à la fois : pour la première fois, une députée du parlement a eu droit à un congé maternité. Les petites Japonaises qui ont eu un enfant avec leur mari, savent qu'elle n'ont rien à espérer de lui. Il est surmené par son travail du matin au soir. Les Japonaises commencent à réagir, car même si elles semblent en apparence rester dans leur mutisme habituel, les chiffres démographiques indiquent que les Japonaises tentent de plus en plus de se soustraire au rôle traditionnel des femmes. Si une femme divorce, ses enfants perdent complètement le contact avec leur père, et les femmes divorcées ne reçoivent pas de pension alimentaire de leur ex-mari. Pour y avoir droit, il leur faut passer par les tribunaux, procédure très chère qu'elles préfèrent éviter.

La révolution silencieuse des femmes au Japon se manifeste entre autre par le fait qu'elles investissent des domaines dont elles n'osaient jusqu'ici même pas rêver - par exemple fonder leur propre entreprise. Nombreux sont ceux qui pensent que la nouvelle économie va justement être à l'avantage des femmes. Alors que les hommes sont prisonniers des traditions et des exigences qui leurs sont imposées, notamment de consacrer leur vie toute entière à leur entreprise, les femmes sont en fait plus libèrent plus facilement des conventions pour s'inventer une nouvelle vie. Déjà, des articles et des livres paraissent sur des femmes actives qui ont pris leur vie en main en créant leur propre emploi à domicile grâce à internet. Dans tout le Japon, des femmes prennent des cours pour apprendre à faire des webpages. Le but est de créer leur propre activité à partir de chez elles. "Les femmes vont être la force qui va mouvoir l'économie. Elles n'ont jamais été sous le contrôle psychologique des grandes entreprises, et peuvent ainsi rester plus objectives sur ce qui se passe, sur les changements fondamentaux qui bouleversent la société" déclare Takuro Morinage, célèbre économe japonais.

Une de ces histoires de succès est celle de Yoko Aoki, qui démissiona de son poste de rédactrice dans un magazine de mode et créa un site internet pour les femmes modernes, intéressées par plus que seulement leur apparence. Avec d'autres femmes, elles mirent en place leur site en un temps record. Les investisseurs pouvaient y gagner, et en octobre 1999, le site Cafeglobe.com vit le jour. C'est aujourd'hui le lieu de rencontre privilégier des femmes diplômées dans la trentaine. Yoko essaye maintenant d'exporter le concept dans d'autres pays asiatiques. "Nous souhaitons faire prendre conscience aux femmes de leur situation, et les aider à s'intéresser à leur propre vie", dit-elle. "Trop de Japonaises vivent encore dans une sorte de rêve de Barbie, où leur seul soucis est d'être belle et de trouver un mari qui les entretiennent pour le restant de leurs jours. Notre slogan est garde les pieds sur terre - aime ta vie" explique Yoko. "Nous devons comprendre que nous avons toutes les mêmes problèmes, et vivons toutes avec la même pression sociale. Pour en sortir, il faut prendre nous même nos problèmes à bras le corps et nous unir pour nous battre".


Je me demande cependant si l'entousiasme de cette éditorialiste a disparu en même temps que l'éclatement de la bulle internet...
_________________
J'exige de mon lecteur une certaine intelligence. Il est peu probable que ce soit votre cas, veuillez passer au message suivant. Merci de votre compréhension.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ForumJapon.com Index du Forum -> Faits de Société Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB 2.0.16 © 2001, 2002 phpBB Group (Traduction par : phpBB-fr.com)