Forum Japon

 

[ S'enregistrer ]   [ Rechercher ]    [ Liste des Membres ]    [ Groupes d'utilisateurs ]   [ FAQ ]  
[ Connexion ]   [ Mes messages privés ]   [ Profil ]
[anglais] Nova et autres écoles de langue...

Recherche Rapide :
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ForumJapon.com Index du Forum -> Echos Divers
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
sanji
5eme Dan
5eme Dan


Inscrit le: 17 Juin 2004
Messages: 826
Points: 14614

MessagePosté le: 28 Fév 2007 04:33    Sujet du message: [anglais] Nova et autres écoles de langue...

 Note du Post : 5   Nombre d'avis : 1
Répondre en citant

Un article intéressant sur les élèves qui se plaignent des pratiques de Nova... et les enseignants qui font de même!



Students at 'McEnglish' schools taste the spit in the burger
Weekly Playboy (March 12) : http://mdn.mainichi-msn.co.jp/waiwai/news/20070227p2g00m0dm005000c.html

Japan's comical English language industry is a farce, scoffs Weekly Playboy (3/12).

Nova, operator of the McDonalds of English language conversation chains, is beset by myriad claims of poor business practices that resulted in a government raid on its Osaka office earlier this month, and sees it battling a series of lawsuits across the country.

At the heart of many of Nova's problems are the contracts it forms with its customers. Kozo Nagano, the lawyer who heads the Kyoto Consumers Contract Network NPO, elaborates.

"Nova signs contracts where it sells classes on a point basis. Points become cheaper the more you buy at the same time. But trouble occurs when you want to pull out of a contract before it's finished. Suddenly, the points are assigned a new value different to what they were worth when the contract was signed, and the customer ends up getting back an extremely small fraction of what they originally paid, even though they may not have used much of the time they'd paid for."

Nagano notes that a Shiga Prefecture client sued Nova after it offered to pay back only a small amount of what the plaintiff considered the appropriate repayment. Nova eventually settled the court case, paying about the amount the plaintiff had been seeking.

"Nova clearly didn't want a drawn-out battle and quickly settled. It was suddenly hit with a spate of similar suits, but then suddenly stopped trying to settle them out of court. Perhaps it figured it would be paying such enormous sums to its disgruntled former students that it would make it hard for the company to keep running," Nagano tells Weekly Playboy.

But Nova is not the only allegedly dodgy player in the conversation school caper. Competition in Japan's English language lesson market is fierce and competitors will do anything to get an edge.

"It happened not long after my high school graduation. I went back to school one day and this gorgeous, scantily woman was standing at the gate," a 19-year-old male university student tells the men's weekly. "She flashed a 10,000 yen note in my direction, told me she worked for an English language school and wanted to see my graduation album (containing contact details of class members). I saw her and the money, and next thing we were in a convenience store taking photocopies of my album."

Once contracts are signed, English language schools are relentless in squeezing their students.

"They made me spend 370,000 yen on teaching materials when I signed a contract. I had 17 textbooks, 34 CDs for listening and six guidebooks. But when we got around to the lessons, all this stuff stayed in my desk drawers," a 34-year-old student says. "When I tried to take them back and get a refund, the school refused, saying that one of the CDs was missing."

Students say they're often held back by their peers.

"We're supposed to be working on a small class basis, but we have at least five people turn up every time. Invariably, we'll start off learning a phrase like 'This is a pen,' but there'll be some old biddy around who'll mumble along in Japanese, stumbling to come up with the correct English to use. How are we ever supposed to improve studying with twits like that?" a 30-year-old English learner says.

English conversation teachers get bad marks, too.

"Our teacher couldn't give a damn and yawned all the way through class, from start to finish. And he absolutely reeked of booze," a 26-year-old student says. "I'm sure I wouldn't have been able to make it all the way to the end if it were a man-to-man lesson."

But teacher have their gripes as well.

"We're supposed to have 10 minutes between classes, but get none. We're not allowed to talk to students away from the classroom. We have to move around our building via the emergency exit stairwell," one former English teacher tells Weekly Playboy. "The pay is 250,000 yen a month. At first I thought it wasn't bad, but we don't get a raise or a bonus or paid vacation. There's a teacher turnover of about 90 percent a year."

Tanezo, a long-time reporter on the English conversation caper, has his ideas on why the business is so bad.

"There are all sorts of teachers, but there's no shortage of those on working holidays or just going into the classroom for fun. They're not professional teachers, they're just gaijin (foreigners)," Tanezo tells Weekly Playboy. "I'd say the comparatively small schools you can find over the Internet offer the best education and are not going to be so blindly intent on making a profit." (By Ryann Connell)
_________________
Secret Japan (plus de 100 guides de voyage) * Secret Onsen
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
blablatus
1ere Dan
1ere Dan


Inscrit le: 18 Oct 2003
Messages: 277
Points: 2798

MessagePosté le: 28 Fév 2007 10:30    Sujet du message:

 Note du Post : 4   Nombre d'avis : 1
Répondre en citant

Il me semble que cet article decrit bien le secteur (pratiques commerciales douteuses, plaintes des etudiants et du staff). Sauf peut-etre le dernier paragraphe
Citation:
There are all sorts of teachers, but there's no shortage of those on working holidays or just going into the classroom for fun. They're not professional teachers, they're just gaijin (foreigners)
legerement raciste a mon avis (mais bon le Mainichi n'est pas particulierement connu pour etre de gauche Laughing ).
Remarque, ce n'est pas tout a fait faux puisque la plupart des profs (surtout dans la section anglophone) sortent de l'universite et ne sont pas des profs qualifies. Il est clair que certains viennent exclusivement pour decouvrir le Japon, ses bars et ses filles et se balancent de leur boulot.
En revanche dire "ce sont juste des gaijin" et "ils ne sont pas competents", je trouve ca injuste et pas tres bien informe.
Ca m'etonne d'ailleurs qu'il n'y ait pas eu de remarque sur la moralite des profs de Nova qui viennent s'en prendre a la vertu des etudiantes Laughing
D'autre part, les etudiants d'ecoles comme Nova auront au final une bien meilleure maitrise de l'oral et de la comprehension que s'ils etaient alles dans une universite japonaise avec des profs japonais, meme si effectivement il y aurait a redire sur les methodes.

Ca ne m'etonne pas que Nova se fasse epingler sur les contrats. Quand j'y bossais, les etudiants un peu credules se faisaient coller le maximum de points.
Les etudiants faisaient une lecon d'essai avec un prof et avaient une seance de "debriefing" avec les commerciaux. Evidemment ces derniers versaient dans le "sugoi" et le "subarashii" parce qu'ils avaient des objectifs commerciaux.
Il fallait etre vraiment motive pour finir les points avant la limite de validite. Du coup, ils etaient "obliges" de concentrer un maximum de lecons en un minimum de temps, si pour une raison ou une autre, ils ne pouvaient pas venir pendant un certain temps. Resultat, c'etait douloureusement chiant pour l'etudiant (qui etait ecoeure), pour le professeur et pour les autres etudiants bons ou motives.

Il y a quelque temps, on avait parle du probleme de Nova avec la securite sociale qui l'avait conduit a bidouiller artificiellement la duree de travail des profs (par exemple en n'incluant pas l'intercours dans le temps de travail, alors que l'intercours est consacre au remplissage des dossiers et a la preparation du cours suivant), mais tout a coup les medias ont cesse d'en parler.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Maitre K
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 20 Sep 2003
Messages: 2699
Points: 25951
Pays, Ville: Nishinomiya

MessagePosté le: 28 Fév 2007 10:48    Sujet du message:

 Note du Post : 4   Nombre d'avis : 1
Répondre en citant

Citation:
legerement raciste a mon avis (mais bon le Mainichi n'est pas particulierement connu pour etre de gauche Laughing ).
Remarque, ce n'est pas tout a fait faux puisque la plupart des profs (surtout dans la section anglophone) sortent de l'universite et ne sont pas des profs qualifies. Il est clair que certains viennent exclusivement pour decouvrir le Japon, ses bars et ses filles et se balancent de leur boulot.
En revanche dire "ce sont juste des gaijin" et "ils ne sont pas competents", je trouve ca injuste et pas tres bien informe.


Je ne crois pas que la remarque soit raciste ou injuste, elle souligne juste une réalité du mode de recrutement de ce type d'école, à savoir que la principale qualité demandée est d'être "étranger", soit d'avoir une "bonne tête de native english teacher". D'ailleur j'ai croisés plusieurs enseignants anglophones qui partagent tout à fait cette analyse. Bien entendu, il y a aussi dans les boites comme Nova des profs tout à fait motivés et très sérieux dans leur travail, mais souvant ils finissent par aller voir ailleur, soit dans des plus petites structures, soit par changer de boulot tout simplement, dégoutés par le système de ces écoles, ce qui contribue forcément à un nivèlement par le bas de la qualité de l'enseignement.
_________________
I'm so gifted at findin' what I don't like the most
So I think it's time for us to have a toast
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
shikalover
5eme Dan
5eme Dan


Inscrit le: 03 Oct 2006
Messages: 1531
Points: 15108
Pays, Ville: Prypiat

MessagePosté le: 28 Fév 2007 13:41    Sujet du message:

 Note du Post : 4   Nombre d'avis : 1
Répondre en citant

Il faudrait se poser la question du "pourquoi les ecoles de langues pullulent au Japon?"
Pourquoi les simples cours standards de l ecole ne suffisent ils pas? C est bien de dire que les profs de NOVA ne sont pas tous brillants, mais certains doivent etre bien plus brillant que certains profs japonais.
Mon copain et un ami a lui, apres 4 ANS de Francais a l universite (2 heures par semaine) n etaient MEME PAS fouttus de conjuguer le verbe avoir au temps de l indicatif. Si la il n y a pas un probleme! Je ne dis pas qu en France c est mieux, mais le systeme et les methodes educatives japonaises devraient etre un peu remis en cause.
Je ne sais pas de quelle maniere les cours de langues sont enseignes mais a mon avis, ce n est pas la bonne.
Si quelqu un a des infos je suis preneuse!
Lorsque j ai appris le francais a mon copain, je me suis efforcee de trouver pour n importe quelle regle des petits moyens memotechniques pour retenir plus facilement. Des petits trucs bidons qu on apprend meme aux petits francais du genre "mais ou et donc or ni car" ou "Les si n aiment pas les Ré" pour pas de conditionnel avec si ou encore "le gerondif = radical du subjonctif+ant"
Quand je regardais ses "cours", on avait droit plutot a un gros pate d explications bien lourd sur la formation de X ou Y point de grammaire suivi d exemples meme pas utiles du genre : "Le chien se trouve a cote du batiment rouge" ou "Je regarde les cigognes en mangeant des cacahuetes".

Voila, maintenant leur histoire de contrat chez Nova, c est vraiment pas top, c est de l arnaque.
Dans le texte, on parle de cours particulier mais il faut bien preciser qu un cours particulier n aura quand meme pas le meme prix qu un cours en groupe de chez Nova.

En ce qui concerne le dernier paragraphe, je ne pense pas non plus que ce soit raciste, mais iln y a qu a voir les nombre d annonces cherchant un prof d anglais ayant pour qualification "native speaker" et on a compris. Avec un peu de motivation, je pense qu on peut donner de bons cours a une personne, mais pas toutes les personnes sont predisposees a cela. Comme bon exemple, il n y a qu a se demander : "Est ce que tout les french native speakers d aujourd hui peuvent pretendre donner des cours de francais"
Certains le pourront facilement oui, mais certains non. Le nombre de non est en belle augmentation depuis l arrivee du langage SMS, et meme moi qui me suis amusee a corriger les copies de ma soeur de 19 ans, j ai pris peur, je ne m etais pas rendu compte du phenomene. Le genocide orthographique est un phenomene international qui touche toutes les langues avec des problemes propres a chaque langue. J espere que tout le monde va se rassaisir!
_________________
Aux Etats-Unis, il y avait Steve Jobs,
En France, il y a toujours Paul Emploi.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Maitre K
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 20 Sep 2003
Messages: 2699
Points: 25951
Pays, Ville: Nishinomiya

MessagePosté le: 28 Fév 2007 14:29    Sujet du message:

 Note du Post : 3   Nombre d'avis : 1
Répondre en citant

Code:
Mon copain et un ami a lui, apres 4 ANS de Francais a l universite (2 heures par semaine) n etaient MEME PAS fouttus de conjuguer le verbe avoir au temps de l indicatif. Si la il n y a pas un probleme! Je ne dis pas qu en France c est mieux, mais le systeme et les methodes educatives japonaises devraient etre un peu remis en cause.
Je ne sais pas de quelle maniere les cours de langues sont enseignes mais a mon avis, ce n est pas la bonne.
Si quelqu un a des infos je suis preneuse!


A mon avis, la principale raison vient du fait que pas mal d'étudiants apprennent une 2ème langue étrangère plus par obligation que par véritable volonté d'étudier: dans de nombreuses universités, cela fait partie des matières obligatoires ! En gros, ce qui est entré par une oreille ressort pas l'autre dès la fin des cours. Imagines des étudiants français qui font deux heures de japonais ou de chinois par semaines par pure obligation, le résultat ne sera certainement pas terrible... A cela s'ajoute le fait que les occasions de pratiquer la langue sont souvant rares. Et franchement à 2 heures par semaine, sans pratiquer entre les cours, il faut oublier pour progresser. Donc comme la plus part des étudiants n'ont pas de réelle motivation, ils ne vont pas chercher à faires des échanges linguistiques en dehors des cours pour pratiquer, et leur niveau ne progressera pas.
_________________
I'm so gifted at findin' what I don't like the most
So I think it's time for us to have a toast
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ToMach
6eme Dan
6eme Dan


Inscrit le: 29 Sep 2003
Messages: 2618
Points: 22899

MessagePosté le: 28 Fév 2007 14:46    Sujet du message:

 Note du Post : 4   Nombre d'avis : 1
Répondre en citant

blablatus a écrit:
legerement raciste a mon avis
Ça n'est pas raciste, c'est vrai, comme l'a très bien expliqué Maitre K. Ces pseudo profs n'ont aucune qualification, ils sont seulement locuteurs natifs. Ça va pour faire des échanges de conversation mais pour des donner des cours en professionnel c'est largement insuffisant. Mais au moins à Nova ce sont des locuteurs natifs, pas comme dans de nombreuses petites écoles, dont l'éloge est pourtant faite dans l'article, où la seule condition pour enseigner l'anglais est d'avoir une tête de gaijin (et de parler mieux anglais que les Japonais, ce qui ne veut pas dire parler bien).

shikalover a écrit:
Pourquoi les simples cours standards de l ecole ne suffisent ils pas? C est bien de dire que les profs de NOVA ne sont pas tous brillants, mais certains doivent etre bien plus brillant que certains profs japonais.
Mon copain et un ami a lui, apres 4 ANS de Francais a l universite (2 heures par semaine) n etaient MEME PAS fouttus de conjuguer le verbe avoir au temps de l indicatif. Si la il n y a pas un probleme! Je ne dis pas qu en France c est mieux, mais le systeme et les methodes educatives japonaises devraient etre un peu remis en cause.
Dans les universités japonaises il y a très peu de cours d'oral, et ceux-ci se résument trop souvent à de la lecture à voix haute de textes et des répétitions de phrases. Les autres cours ressemblent aux cours de latin : version et thème avec explications grammaticales. Vous direz c'est pratiquement la même chose à l'INALCO, mais là on en fait plusieurs heures par jour et non 3h par semaine comme au Japon.
Citation:
Lorsque j ai appris le francais a mon copain, je me suis efforcee de trouver pour n importe quelle regle des petits moyens memotechniques pour retenir plus facilement. Des petits trucs bidons qu on apprend meme aux petits francais du genre "mais ou et donc or ni car" ou "Les si n aiment pas les Ré" pour pas de conditionnel avec si ou encore "le gerondif = radical du subjonctif+ant"
C'est très dur pour un étranger d'apprendre avec ce genre de méthode. Pour un francophone par exemple il est très facile de trouver le subjonctif présent d'un verbe, c'est naturel, il suffit de dire "il faut que..." et le subjonctif vient tout seul, de là on peut faire le gérondif. Mais un Japonais risque d'être perdu.
Citation:
Quand je regardais ses "cours", on avait droit plutot a un gros pate d explications bien lourd sur la formation de X ou Y point de grammaire
Ça peut se discuter mais pour un adulte il est parfois nécessaire d'avoir des explications grammaticales développées pour pouvoir assimiler. En tout cas moi je fonctionne comme ça.
Citation:
d exemples meme pas utiles du genre : "Le chien se trouve a cote du batiment rouge" ou "Je regarde les cigognes en mangeant des cacahuetes".
Les exemples servent à illustrer une règle de grammaire, pas à être "utiles". C'est le point de grammaire qui est utile.
Citation:
Certains le pourront facilement oui, mais certains non. Le nombre de non est en belle augmentation depuis l arrivee du langage SMS

Le problème ça n'est pas que les Francais maîtrisent mal leur langue mais que l'enseignement ça ne s'improvise pas, il faut une formation. Ce n'est pas parce qu'on parle une langue qu'on est capable de l'expliquer.
Citation:
et meme moi qui me suis amusee a corriger les copies de ma soeur de 19 ans, j ai pris peur, je ne m etais pas rendu compte du phenomene. Le genocide orthographique est un phenomene international qui touche toutes les langues avec des problemes propres a chaque langue. J espere que tout le monde va se rassaisir!
Les langues et leurs écritures évoluent, c'est inéluctable. Sinon on écrirait encore le japonais avec les kanji non simplifiés, avec l'usage ancien des kana, et en langue classique. Et l'orthographe française est une création artificielle a posteriori pour réintroduire l'étymologie latine (fis > fils, cor > corps) à laquelle se sont ajoutées les fantaisies des écrivains qu'on a érigées en règles. Mais oui le langage SMS devient inquiétant quand il dépasse le cadre des SMS et qu'une partie de la population en vient à ne plus savoir écrire comme les autres.
_________________
Ça m'amuse de regarder passer les cons - indisponible
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
blablatus
1ere Dan
1ere Dan


Inscrit le: 18 Oct 2003
Messages: 277
Points: 2798

MessagePosté le: 28 Fév 2007 14:46    Sujet du message:

 Note du Post : 3   Nombre d'avis : 1
Répondre en citant

Citation:
A mon avis, la principale raison vient du fait que pas mal d'étudiants apprennent une 2ème langue étrangère plus par obligation que par véritable volonté d'étudier: dans de nombreuses universités, cela fait partie des matières obligatoires !


Certes, mais le niveau d'anglais ou de francais des etudiants dont c'est la matiere principale est assez effrayant...Bon, ok, on trouve des etudiants de LEA/LCE en France qui parlent a peine anglais...Mais pour avoir rencontre des profs de lycee et d'universite au Japon, je suis d'accord avec ce que dit Shikalover.

Pour revenir a Nova, quand j'y etais, on utilisait le NSF, un bouquin de francais qui a ses limites, mais le fait d'avoir des native speakers a cote aide beaucoup.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
shikalover
5eme Dan
5eme Dan


Inscrit le: 03 Oct 2006
Messages: 1531
Points: 15108
Pays, Ville: Prypiat

MessagePosté le: 28 Fév 2007 15:32    Sujet du message:

 Note du Post : 3   Nombre d'avis : 1
Répondre en citant

Le premier exemple qui me vient a l esprit pour les japonais c est tout simplement la prononciation.
Meme Tomach qui met de la bonne volonte a expliquer sur papier en long en large et en travers la phonetique et la prononciation, ca ne sera pas forcement aussi efficace qu un native qui lui, articule correctement (merci de ne pas m embeter avec les francais a l accent du midi!). Et je ne parle pas de l accent des profs de langue etrangere, pour beaucoup a couper au couteau!
Malheureusement pour les japonais, leur prononciation se resume souvent a une katakanaisation des mots etrangers. Ce qui rend des fois les phrases presque incomprehensibles!
Le fait de voir les bouquins de langue avec la prononciation en katakana en dessous ca me fait herisser le poil, surtout que la phonetique, c est international! Ce n est pas que pour les chiens!
_________________
Aux Etats-Unis, il y avait Steve Jobs,
En France, il y a toujours Paul Emploi.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
tadaima
Ceinture Marron
Ceinture Marron


Inscrit le: 23 Oct 2006
Messages: 40
Points: 1283

MessagePosté le: 01 Mar 2007 05:47    Sujet du message:

 Note du Post : 4   Nombre d'avis : 1
Répondre en citant

Il ne faut pas oublier non plus que les etudiants ne viennent pas tous pour etre bilingue, ou avoir un exellent niveau dans telle ou telle langue.

Ils viennent et payent (cher) aussi pour le loisir.
Et c'est pour ca qu'il y autant de "native speaker". Ca sort de l'ordinaire, les etudiants voient des tetes non japonaises, peuvent un peu parler avec un etranger sans sortir des frontieres. C'est un peu exotique.
Et les ecoles jouent la dessus. En plus c'est tres facile pour embaucher : un prof part, pas de probleme, on pioche dans le reservoir des working holidays ou autres.

De plus, ce genre de cours est plus base sur la communication (deja dit plus haut) que sur la grammaire, ou alors, c'est de la grammaire "utile", j'entends par la, pas de grammaire prise de tete mais juste utile pour la communication.

D'ailleurs, une fois la communication acquise (c'est a dire savoir se presenter, apprendre certaines constructions pour faire des voyages, du shopping, un peu de business, etc...) les etudiants quittent l'ecole sans aller plus loin dans leur apprentissage de la langue il me semble.
Il y a beaucoup de debutants mais un nombre limite de bons niveaux. Est ce que je me trompe? Est ce que les eleves restent longtemps dans les etablissements comme Nova?

Pour le business, c'est vrai que c'est impressionnant le nombre d'ecole au Japon Shocked Il suffit de les compter a la sortie des gares.
Pourquoi autant? Parce que c'est un loisir comme un autre. On va apprendre une langue comme on va faire du foot ou de la calligraphie.
Et puis, c'est le Japon, pays du business. Rien n'echappe au business la bas.

En parlant de business, pourquoi l'anglais ecrase toute les autres langues? Bien sur, c'est la langue international et du business, mais aussi parce que les cours d'anglais sont nettement moins cher que les autres langues (a ce que j'ai vu du moins).
J'ai entendu dire qu'il y avait des contrats avec le gouvernement, mais je ne m'avance pas la dessus.

Bon, je ne vais pas m'etendre sur ce sujet car mes connaissances sont limites, mais en conclusion je dirai que Nova c'est comme le McDo finalement : tout le monde critique, mais en fin de compte tout le monde y va Smile
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Maitre K
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 20 Sep 2003
Messages: 2699
Points: 25951
Pays, Ville: Nishinomiya

MessagePosté le: 01 Mar 2007 07:56    Sujet du message:

 Ce message n'a pas encore été noté.
Répondre en citant

Citation:
Mais au moins à Nova ce sont des locuteurs natifs, pas comme dans de nombreuses petites écoles, dont l'éloge est pourtant faite dans l'article


Attention ! Je pense que les "petites" écoles de langue dont parle l'article ne sont pas celles auxquelles tu penses. Ici il est fait référence à des écoles qui n'ont certes pas le réseau et le poid médiatique de boites comme Nova, mais qui fonctionnent bien parce qu'elles proposent un vrai suivi des étudiants plutot que de faire le forcing pour refiler un max d'heures en un minimum de temps. Ces écoles sont aussi souvant plus cher, mais cela n'empêche pas les étudiants de venir, puisque j'ai connu un prof dont l'école avait une liste d'attente d'un an pour certaines classes.

Citation:
A l'université japonaise, l'oral est considéré comme secondaire, c'est plutôt mal vu, ça fait pas "sérieux". Les étudiants apprennent les langues étrangères pour être capable de lire des livres (littérature pour les littéraires, sciences pour les scientifiques).


Il y cela, et puis il y a tout simplement le fait qu'un prof qui a deux heures hebdo avec 50 élèves ne peut tout simplement pas bosser l'oral. Dans ce sens, les écoles qui font du "eikaiwa" ont leur raison d'être, c'est évident. Ce qui est dommage, c'est le manque de sérieux de certains acteurs. Pour moi, le fait d'employer des natifs sans formation d'enseignant n'est pas un problème en soi (surtout pour des cours axés sur l'expression orale), par contre il est impératif d'engager des gens sérieux, motivés qui font consiencieusement leur job (ce qui est loin d'être toujours le cas) et surtout de ne pas faire "fuire" ces profs après quelques mois pour les remplacer par le premier venu.
_________________
I'm so gifted at findin' what I don't like the most
So I think it's time for us to have a toast
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ForumJapon.com Index du Forum -> Echos Divers Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB 2.0.16 © 2001, 2002 phpBB Group (Traduction par : phpBB-fr.com)